Playoffs 2019

Qui sont nos adversaires ? : Poitiers

Bonsoir à tous. Avant de commencer cette présentation, je tiens à vous signaler, et les supporters qui étaient déjà présent à l'époque de backinwhite doivent s'en souvenir que cette rubrique fête avec cet article ses 2 ans d'existence. Peut-être pas au jour près, mais au match près. En effet, nous avions décidé de mettre en place cette présentation pour ce qui était LE match de N1 sur lequel s'est joué le titre de champion de Nationale 1. Cette année cela ne sera pas un match pour le titre mais cela reste LE DERBY. Comme vous le savez, le palais des sport de Beaublanc accueille samedi le Poitiers Basket 86.

Illustration


Même si Limoges et Poitiers ne sont pas en tête de la division c'est quand même un match de haut niveau entre un PB86 sixième avec 38 points et le CSP quatrième avec 39 points. Cela va être aussi un match entre les Pictaves, troisième attaque de ProB (80.0 points) et la meilleure défense, savoir-faire traditionnel limougeaud (72.0 points).

Honneur aux invités (et aussi tradition de la rubrique) nous allons commencer par étudier leur point fort, c'est-à-dire l'attaque. Dans ce domaine, les Limougeauds ont un retard de 5.5 points (74.6 points). Cette différence peut s'expliquer par la différence de réussite aux tirs dans le jeu avec pour les Poitevins 53.5% de près et 34.7% à 3 points alors que les Limousins sont à 51.8% à 2 points et 33.5 au-delà des 6m25. Mais la précision est quasiment identique une fois sur la ligne des lancer-francs avec 67.8% pour le PB86 et 67.1% pour le CSP. Il y a aussi égalité au niveau du jeu collectif avec 14.7 passes décisives pour nos invités et 14.1 caviars pour les pensionnaires de Beaublanc. Pour finir ce paragraphe, nos joueurs perdent un ballon de moins (14.1) que nos adversaires (15.0).

Passons maintenant au domaine où le CSP est roi : la défense, surtout depuis l'arrivée de notre architecte spécialisé dans la muraille : Olivier Cousin. En effet, depuis le début de saison, le CSP encaisse 72.0 points alors que le PB86 en laisse passer 86.0 mais si on se réfère à 2008, les chiffres changent radicalement en passant à 62.1 points encaissés pour les joueurs encouragés par August' et grimpent à 79.7 points pour Poitiers. Cela se base sur une bonne domination de la raquette avec 34.2 rebonds contre 31.0 (statistique incroyable compte tenu du nombre de blessés dans ce secteur de jeu) et n'est pas gâché par un léger déficit au niveau des interceptions (7.5 contre 9.0). Pour finir, Limoges défends « plus propre » que Poitiers avec respectivement 20.8 et 22.6 fautes.

Spécialement pour ce match, je ne vais pas vous présenter les joueurs adverses les plus dangereux mais carrément comparer les joueurs des deux équipes poste par poste (avec une bonne dose de divination pour le cinq cercliste).

Meneur :
#5 Illustration Dragan Lukovski – notre maître à jouer
7.4 points, 54% à 2 points, 21% à 3 points, 1.6 rebonds, 4.3 passes, 4.6 fautes provoquées, 7.5 d'évaluation

#12 Illustration Cédric Gomez
Le boute en train, toujours prêt à plaisanter... Passé par Brest, il tient la route pour un meneur Français et complète bien Gunn
8.2 points, 61% à 2 points, 41% à 3 points, 3.0 rebonds, 2.0 interceptions, 3.6 passes, 12.0 d'évaluation

Arrière :
#10 Illustration François Renaux – Notre bouledog défensif
2.0 points, 46% à 2 points, 1.4 rebonds, 4.3 passes, 3.1 d'évaluation

#10 IllustrationGuillaume Costentin
Un des anciens, meneur-arrière indispensable, souvent autour des 10 points ces derniers temps. Sobre et efficace.
5.8 points, 50% à 2 points, 35% à 3 points, 1.8 rebonds, 1.2 interceptions, 1.5 passes, 6.0 d'évaluation

Ailier :
#12 Illustration Joah Tucker – Notre scoreur
11.9 points, 52% à 2 points, 29% à 3 points, 5.2 rebonds, 4.3 passes, 11.1 d'évaluation

#4 IllustrationTommy Gunn
Meneur de Brest la saison dernière, 1,89m mais une belle détente !. Très adroit, très dangereux.
16.1 points, 53% à 2 points, 38% à 3 points, 3.6 rebonds, 1.8 interceptions, 1.9 passes, 17.1 d'évaluation

Intérieur :
#13 IllustrationAurélien Salmon – Notre intérieur de poche
9.8 points, 44% à 2 points, 42% à 3 points, 3.5 rebonds, 8.4 d'évaluation

#11 IllustrationPierre-Yves Guillard
Le gamin du coin, bon en N2, décisif en N1, indispensable en ProB. Meilleur rebondeur de Poitiers, un coeur énorme, une progression constante. Le genre d'intérieurs qui ne doit pas manquer de propositions à l'intersaison, mais qui préfère rester à la maison.
12.1 points, 53% à 2 points, 27% à 3 points, 8.5 rebonds, 1.5 passes, 15.0 d'évaluation

Pivot :
#16 IllustrationDaniel Oyono – Notre valeureux guerrier
5.9 points, 60% à 2 points, 3.5 rebonds, 8.4 d'évaluation

#14 IllustrationKenny Younger
L'autre flèche de l'excellente paire américaine de Brest la saison dernière. Il connait parfaitement Gunn, et joue parfaitement avec lui. Meilleur marqueur de Poitiers.
16.2 points, 58% à 2 points, 33% à 3 points, 6.2 rebonds, 1.5 passes, 17.1 d'évaluation

voici les remplaçants du CSP:
#8 Illustration Mickaël Toti
5.2 points, 45% à 2 points, 29% à 3 points, 1.9 rebonds, 3.0 passes, 6.0 d'évaluation

#18 Illustration Samir Mekdad
3.3 points, 23% à 2 points, 54% à 3 points, 1.7 rebonds, 2.9 d'évaluation

Illustration Shasa Theodorakis

Dont 2 blessés :
#6 Illustration Thomas Larrouquis
9.7 points, 42% à 2 points, 34% à 3 points, 3.7 rebonds, 2.2 passes, 8.8 d'évaluation

#9 Illustration Jerome Robinson
7.4 points, 50% à 2 points, 26% à 3 points, 3.1 rebonds, 5.6 d'évaluation

et ceux du PB86
#5 Illustration Jeffrey Dalmat
Le minot (16 ans). Pourrait intégrer l'effectif si Maynier ne peut pas jouer.

#7 Illustration Thomas Darnauzan
Frère de Simon, le meilleur passeur de ProB l'année dernière. Thomas arrive de Nanterre, où on l'aime encore beaucoup ! À Poitiers, cet arrière vaut 5,6pts et 2,6 passes.

#8 Illustration Sylvain Maynier
Le capitaine, et l'âme de l'équipe. Touché par une contracture du mollet, il pourrait ne pas jouer demain, ce qui ferait plutôt les affaires de Limoges... Si cet ailier tourne à 6,7pts de moyenne, il est tout de même capable de pointes à 22 comme contre Nantes.

#9 Illustration Lamine Kante
L'apprenti, venu poursuivre son apprentissage à Poitiers. Du haut de ses 21 ans, cet ailier est encore très irrégulier mais dangereux dans un bon soir.

#13 Illustration Garry Florimont
Quatre mois plus jeune que Lamine, l'intérieur guadeloupéen sait se mettre à la disposition de son équipe là où elle a besoin de lui. Un temps de jeu très irrégulier, capable de faire le métier dans la raquette.

#15 Illustration Yann Devehat
'Bobby' pour les intimes... À Poitiers depuis toujours, il a gravi tous les échellons en s'adaptant à chaque fois. 120kg de barbaque dessous, pas plus de 8 points ou de 5 rebonds cette saison, mais précieux en backup de Younger.

Pour finir je vous invite à lire la présentation de ce match faite dans la Nouvelle République

  • Autour du match
  • Commentaires (0)