Playoffs 2019

Ne pas se Villeurbananer !

Illustration
L'ex co-leader de ProA qui vient d'enchaîner plusieurs défaites reçoit le CSP ce samedi pour espérer retrouver une dynamique positive en ProA. Comme Limoges, l'ASVEL tourne bien en coupe d'Europe (FIBA Europe Cup) mais se montre moins fiable dans son championnat domestique. Présentation d'un duel de deux équipes en quête de confiance.

Séries noires

Si Limoges reste sur deux déceptions en trois matches (Monaco et Paris malgré la victoire face au Havre) Villeurbanne ne se porte guère mieux : trois échecs d'affilée dont un particulièrement honteux contre Cholet qui passe lui aussi une saison chaotique. Autant dire que les deux équipes les plus titrées de ProA ont grand besoin de rassurer leurs camps respectifs et qu'une seule pourra sourire ce soir.

L'effectif

Un seul changement depuis le match aller (présentation disponible ICI) avec le départ de DJ Newbill remplacé par Terry Smith, un US plus meneur que son prédécesseur qui était un combo. Jusque là il peine à trouver ses marques dans notre championnat (-1 d'éval en moyenne sur 3 matches) alors qu'il a fait une sortie à 9pts 5rbds et 3pds en coupe d'Europe !

Des problèmes d'intensité

Dans L'Equipe, le coach JD Jackson se plaint du manque de rendement de son banc qui n'arrive pas à soutenir le rythme posé par le 5 (Meacham, Jean-Charles, Lighty, Kahudi et Andersen). Il se plaint également du côté "soft" de son équipe qui n'a pas su répondre lorsqu'elle s'est fait agresser par des équipes de ProA plus mordantes à l'image d'un Cholet qui en voulait plus.

Limoges en manque de dureté

Même constat côté limougeaud puisque la tendresse affichée par moment agace aussi le staff, Bertrand Parvaud parlant de "gentils garçons" dans le Populaire. Nous verrons donc ce soir qui seront les moins softs entre des villeurbanais qui auront eu une semaine pour préparer cette rencontre et des limougeauds requinqués par une qualification européenne obtenue face au PAOK.

Le duel

On va de suite évacuer les oppositions qui pourraient être intéressantes à l'intérieur, puisque Watkins et Andersen ne vont faire qu'un bouchée de Traoré, Camara et Zerbo qui auront la lourde tâche de limiter la casse. Le duel plus équilibré et puant le talent se fera au choix à l'arrière LIGHTY/McCALEBB ou sur les ailes où se joue peut-être le futur de l'équipe de France KAHUDI/BOUNGOU-COLO. Dans les deux cas il y aura du talent et de la vitesse. En espérant que le "trou" à l'intérieur ne fasse pas basculer la rencontre trop tôt, on pourra assister à de belles oppositions sur les extérieurs.

Qui sur le banc ?

Wojcie ! Non, on déconne ! C'est au niveau du coach que la question se pose... sauf miracle, Bertrand Parvaud devrait une nouvelle fois diriger le CSP puisque la LNB n'est pas parvenue à qualifier le meilleur coach d'Euroleague 2009 malgré la signature des papiers par le ministère des sports avant-hier. Rappelons que le technicien serbe est annoncé en Limousin depuis le 13 janvier... soit depuis un mois pile poil ! Nous ne parlerons ni de mauvaise volonté ni de petitesse... notre bonne ligue et son bon président palois étant bien en dessous de tout ça.

  • Autour du match
  • Commentaires (8)