Playoffs 2019

Le CSP décolle enfin à l'Astroballe

Illustration

Limoges sort vainqueur 78-73 du duel des gros effectifs actuellement en difficulté en ProA mais pas mal en Europe. Malgré une rencontre bien entamée, la partie a été serrée mais la défense limougeaude et l'influence de McCalebb ont eu raison des fulgurances de Kahudi et Lang entachées de coups de sifflets intempestifs. Analyse.

Le match

Des QT 1 et 4 un peu similaires avec une très grosse défense qui laisse l'ASVEL sous les 15pts et une attaque autour de 20pts. Un gros trou d'air au QT3 avec un 25-13 encaissé et un QT2 où les deux équipes se sont rendu coup pour coup. Pour Limoges Bo McCalebb est le patron absolu qui garde la balle et part marquer, soit directement, soit sur les LF de la faute mais qui ne ressort (presque… on en reparlera plus bas) jamais sans rien. 13pts 4pds 6 fautes provoquées en 24min. NBC a été productif 15pts à 100% aux LF et surtout très solide en défense. Le CSP aura donc lutté 3QT et demi, la fin du QT1 et la "presque-fin" du QT4 ont été assurés. Sans une grosse bévue d'ouverture à 3pts que Lang a sanctionné sans sourciller, le plan avait été respecté laissant même Lang justement filer au layup alors que la seule crainte était un 3pts. Malheureusement Léo a choisi cet instant pour une de ses 4 balles perdues qui aurait pu coûter très très cher si les villeurbannais avaient été plus clutchs sur la dernière action. Tant mieux, le CSP prend cette si chère victoire et se remet dans le bon sens en ProA laissant l'ASVEL avec sa 4e défaite de suite plonger en crise.

Quelles furent les clés ?

Comment gagne-t-on ce match ? Aux lancers-francs ma bonne dame ! Donc ça veut dire qu'on a été agressifs et qu'on a été chercher les fautes (enfin qu'on nous en a sifflé même si ce n'étaient pas les plus flagrantes). On a également pu observer une GROSSE défense (à l'exception notable du QT3 où on a bu la tasse). Les intérieurs étant normalement dominés, Dule a mis en place des aides visant à limiter la descente de la balle ou sa ressortie rapide remettant la pression sur les extérieurs. Pas bête et plutôt bien appliqué dans l'ensemble. Fréjus semblant au passage avoir gagné ses galons de "pivot défensif" dans l'armée du général Vujosevic. La domination de l'ASVEL se confirme tout de même au rebond (33 à 27 avec NBC –un ailier- en meilleur rebondeur au CSP). On vous avait justement promis un beau duel Boungou-Colo / Kahudi et on a été servi ! Les deux extérieurs ont été essentiels dans leur équipe (13, 9,2 pour l'homme et 15, 5, 2 pour NBC) mais il ne faisait pas bon à rester entre eux dans la lutte au rebond !

On a aimé
- Les Lancers-Francs 12/12 en première mi-temps et +8… 20/21 à la fin et +5 ne cherchez pas où le CSP gâchait souvent !
- Gatens (oui oui) qui a de nouveau fait un bonne première mi-temps. 15 d'éval en 14min, donné MVP par l'équipe de MCS (on n'a pas vu le même match mais c'est pas grave McCalebb –notre MVP- n'a pas besoin de ce titre alors que ça donnera de la confiance à Gatens)
- Daniels (oui oui) qui a scoré plus que d'habitude et dans des situations plus variées. Décidément il profite à fond du changement de coach. Quelques passages à vide en défense mais dans l'ensemble ça s'équilibre.
- Diawara (oui oui oui...) qui était dans une soirée "adresse". La défense n'est toujours pas au niveau mais il a sacrément fait du bien en attaque avec ses 10pts
- Ne pas craquer sous pression dans le money-time… enfin ne pas payer cash parce que des craquages il y en a eu !

On n'a pas aimé

- La LNB, ça devient fatigant, sans crier au complot anti-CSP c'est quand même hallucinant que la ligue qui est sensée développer le basket pro en France ne fasse pas des pieds et des mains pour qualifier un des plus grands coaches qui soient passés par ses bancs.
- Les officiels du match qui n'arrivent pas à comptabiliser correctement les fautes avant le début du 2e QT malgré les demandes pressantes de B. Parvaud. 3 arbitres, 1 marqueur, 1 commissaire et c'est au statisticien du banc limougeaud de se rendre compte qu'une faute de NBC est attribuée à Zerbo ? On est à Orthez dans les années 80 ou on est une ligue pro au XXIe siècle avec des moyens vidéo/informatiques ?
- MaChaineSport. C'est gentil de filer des millions à la LNB mais franchement pour compenser la nullité des commentateurs, est ce que recruter Jean-Marc DUPRAZ comme consultant était la meilleure idée pour dynamiser le tout ? Le pire c'est que MCS a l'air très satisfaits de son dispositif. Et au fait, Vujosevic ça se prononce <Vouillocévitch> et pas <Vojoucévitch>, si un orthophoniste est dispo…
- L'arbitrage. Alors soyons très clairs : on ne va pas jouer les victimes des vilains arbitres anti-CSP. Ils ont été NULS ! Et encore la LNB avait envoyé la crème : Bissang, Canet (qui est également attaché de presse de la FFBB) et Pierre. Quand on a besoin de laisser jouer deux pivots de 120kg qui sont là pour se friter : PIM ! FAUTE ! Quand on a des arrières talentueux (Westermann, MCCalebb mais aussi Lighty ou Meacham) qui se font découper en pénétration… ON LAISSE JOUER ! Le regard de McCalebb qui a pas mal roulé sa bosse en Europe en disait long… Par contre, pour mettre des avertissements à tout va comme un mauvais arbitre de départ' dépassé, y'a du monde ! Et quand Bissang répond à JD Jackson que le banc limougeaud "se plaint exactement de la même chose" et qu'il en conclut "on -les arbitres- est bien" il devrait plutôt se demander pourquoi tout le monde se plaint ! Qu'il regarde un peu l'Euroleague ou l'Eurocup… Personnellement je n'ai pas cette impression de gâchis omniprésente comme quand je regarde la ProA. Ces arbitres ont tellement l'impression de mieux connaître le basket que les joueurs et d'avoir un devoir d'enseignement plutôt que de favoriser le jeu et le spectacle. Triste conception de l'arbitrage pourtant si française. L'ASVEL peut regretter le départ prématuré de Meacham (7pts de suture) mais elle peut aussi remercier les arbitres qui auraient dû arrêter ce ballon 3 actions avant, quand on avait déjà 6 joueurs au sol. On vous le répète : ce n'était pas de l'arbitrage maison (l'ASVEL doit être toute aussi fumasse que le CSP) c'était juste NUL !
- La gestion de certains ballons chauds. Alors difficile de donner un nom tant chacun y est allé de sa petite bourde, entre Westermann qui fait une remise en jeu directement aux verts après une incompréhension avec Schaffartzik, la défense qui laisse ouvert à 3pts quand il reste quelques secondes à jouer ou les passes en cloche en attaque quand on doit au pire conserver la balle ou au mieux aller chercher la faute. Heureusement, l'ASVEL n'était pas assez solide pour en profiter mais en Eurocup Gran Canaria n'en demandera pas tant !

La suite

Regarder la Mickey Cup à la télé… ou pas ! 10 jours pour bosser dans l'intimité de Beaublanc avec un bourreau qui n'aura qu'un unique objectif : GRAN CANARIA. Après le double-coup magistral de Valence, accrocher la formation de Las Palmas à son tableau de chasse serait un sacré coup de poing sur la scène européenne et un signe très clair aux équipes françaises : on sera là ! La LNB de son côté aura 14 jours pour essayer d'envoyer un fax ou un mail ou un pigeon voyageur (ils en ont des pigeons !), un snap, un texto, un messager romain ou un poney-express… bref, ce qu'ils trouveront ! Pour éventuellement essayer de caresser l'idée de peut-être envisager une possible qualification de Dule sous réserve peut être qu'il ait l'équivalence du brevet des collèges et son deuxième flocon de ski. Pas gagné ! Autant vous dire qu'on ne manquera pas de scruter dans les années à venir les délais de qualification des éventuels techniciens étrangers qui pointeront le bout de leur nez en ProA… On a la rancune tenace nous, et ce serait sympa que M. Béral reçoive un accueil digne de sa paloisité à sa prochaine apparition à Beaublanc.

Un recrutement ?

Si tout le monde semble (miraculeusement ?) retrouver des cannes et de l'efficacité, Dule a indiqué qu'il voulait un renfort à l'intérieur. Si Gatens semble s'acharner à progresser et que Daniels mérite aujourd'hui de rester, Diawara semble en danger… mais le CSP qui tarde (et économise en parallèle) pourra peut être se permettre le luxe de simlement ajouter un 13e joueur à la rotation ce qui permettrait au coach de pianoter en fonction des adversaires ou des compétitions (l'Eurocup autorisant les 6 étrangers). On s'attend donc à entendre parler d'un 4 gros-rebondeur… et pourquoi pas un "yougo" ?...

  • Autour du match
  • Commentaires (35)