Playoffs 2019

Moerman : "Derrière nous, et pas contre les arbitres !"

Illustration

Après le match victorieux à Antibes, Jean-Marc Dupraz et Adrien Moerman ont eu la gentillesse d'accorder à Beaublanc.com une interview exclusive, revenant sur leur analyse du match et sur la suite de la saison...

"On se fait plaisir à jouer et ça se voit sur le terrain."

Beaublanc.com : Adrien, c'est ton premier match en France depuis plus d'un an. Heureux de gagner je suppose ? Est-ce que c'est un style de jeu différent de ce qui se fait en Espagne ?
Adrien MOERMAN :
Oui, c'est un style de jeu un peu différent. Je n'avais pas ce type de responsabilités en Espagne, je l'ai à Limoges. Je suis très content d'avoir retrouvé mon basket et de pouvoir l'exprimer sur le terrain. Je pense que ça se voit. Je suis derrière tous mes coéquipiers. On se fait plaisir à jouer et ça se voit sur le terrain. Je pense que tout le monde se fait plaisir, tout le monde arrive à marquer. Je pense que c'est ce qui fait notre réussite.

BBcom : C'est sûrque vous êtes 4 joueurs à plus de 15 points, ça prouve déjà un gros collectif. Le match dans le match annoncé, c'était toi contre Tim Blue et au final tu sors vainqueur. Une des dernières actions du match sur ton contre qui entraine un 3 points au bout des 24 secondes est un peu significative de cet avantage que tu as pris sur le meilleur joueur adverse.
AM :
Oui, il fallait le stopper, jouer dur contre lui. Il a mis ses points, mais il a dû les mettre difficilement. C'était l'arme de cette équipe, on a su le contrôler. Il met 14 points mais avec un faible pourcentage. Je pense que c'est ce que l'on devait faire. Il y avait d'autres joueurs, mais on a su en deuxième mi temps resserrer la défense. Et ça ce voit, ils n'ont pris que deux rebonds offensifs alors qu'ils en avaient pris 9 en première mi-temps. Le duel était là et Antibes n'a pas pu avoir la réaction nécessaire.

BBcom : Oui, surtout que dès qu'ils revenaient…
AM :
On les tuait derrière et ça leur mettait un petit coup au moral, c'est ce qui est dommage pour eux mais bon...!

"on a su dire « les gars il faut qu'on se réveille » "

BBcom : Au 4ème quart-temps, ils vous passent un 9-2 et vous enchainez avec un 7-0.
AM :
Voilà. Ils reviennent à égalité et derrière on a su dire « les gars il faut qu'on se réveille » et je pense qu'il faut continuer à faire ça toute la saison. Le début du match commençait un peu mal, on revient bien dans le match. En deuxième mi-temps ils nous mettent plusieurs contre-attaques, ça nous a réveillés. Le coach s'est énervé. C'est ça qui nous a fait réagir.

BBcom : Impatient de ton premier match à domicile avec un Beaublanc qui sera surement au complet ?
AM :
Oui, j'ai toujours aimé même en étant dans les équipes adverses. Beaublanc c'est un très bon public. Il faut qu'il reste comme ça : ne pas s'en prendre aux arbitres ou des choses comme ça. C'est difficile mais il faut continuer à les avoir derrière nous et pas contre les arbitres, car ils vont continuer à siffler n'importe quoi et c'est ce qui nous tuera. Je pense qu'on les a derrière nous, avec nous. C'est là que l'on parvient à faire du bon jeu. Nous, on apprécie beaucoup. Comme disait le Président, s'il y a encore un problème on joue à huis-clos et ça ne nous intéresse pas... C'est pour ça que l'on a besoin d'eux. Il faut qu'on le leur prouve. Et on va leur prouver que l'on joue bien. On aura besoin d'eux tout au long de la saison.

"Je ne m'attendais à rien de spécifique, si ce n'est que mes joueurs se battent pour gagner."

BBcom : Lors de la conférence de presse vous avez fait remarquer que tous les systèmes n'ont pas été très bien appliqués. Vous attendiez-vous à mieux pour un premier match ?
Jean-Marc DUPRAZ :
Non, je ne m'attendais à rien de particulier, dans le sens où je sais que les premiers matchs de la saison réservent beaucoup de surprises. Nous n'avons jamais vraiment pu se jauger sur des adversaires au complet sur les matchs amicaux. Ce que j'avais vu d'Antibes en vidéo, je trouvais que c'était plutôt pas mal. Mais on ne sait jamais, et Antibes ne savait pas non plus, comment ça peut tourner sur ce genre de match. Je ne m'attendais à rien de spécifique, si ce n'est que mes joueurs se battent pour gagner.

BBcom : C'est vrai que mis à part le début de match où on a eu l'impression que les joueurs étaient endormis jusqu'au premier temps-mort qui a été le réveil pour eux, à chaque fois qu'Antibes redevenait un peu dangereux, le CSP savait mettre le coup d'accélérateur pour rester devant et éteindre toute velléité de retour.
JMD :
Oui, c'est ce que j'ai demandé aux gars, et là on n'était pas prêt à débuter la rencontre. C'est vrai que ça glissait beaucoup sur le parquet, à cause des fumigènes et du feu d'artifice juste avant, donc défensivement les gars avaient du mal sur leurs appuis. Mais je leur ai dit que ça n'était pas une raison, qu'il fallait oublier ça et se reconcentrer. On avait été tellement impatients de débuter cette saison que l'on ne peut pas commencer comme ça. Ils se sont réveillés, on a resserré les boulons, c'est plutôt positif.

"Il faudra que l'on puisse s'appuyer sur la défense"

BBcom : Comme ça a été dit, 63% à 3 points, c'est assez exceptionnel sur un match, sur une saison ça serait extraordinaire. Est-ce que vous avez bon espoir - en cas de panne d'adresse sur un match - d'avoir des joueurs capables de répondre présent ?
JMD :
Il faudra quand on ne sera pas aussi adroit, parce que ça arrivera forcément, que l'on puisse s'appuyer sur autre chose, notamment la défense. On l'a montré par séquences ce soir. Et deuxièmement, que l'on puisse compter sur nos intérieurs pour aller poster, sur notre jeu de pick&roll pour trouver nos grands, sur notre jeu rapide. Pour avoir du jeu rapide, il faut défendre dur, prendre des rebonds. Il faudra bien entendu que l'on trouve un autre chemin si l'adresse est moins là. Pour le moment elle a été là, mais on va travailler et faire en sorte que l'on puisse avoir une alternance.

BBcom : Et surtout sur la fin du 2e quart-temps et sur la fin de match, on voit rentrer Gaylor Curier et Paul Rigot, c'est aussi bien pour la suite de la saison de pouvoir lancer les jeunes dès que l'on a l'occasion.
JMD :
Oui, c'est bien ! Ça sera bien pour l'équipe, ça sera bien pour tout le monde. Maintenant, il faut qu'ils répondent présents quand ils sont lancés. Ce soir j'attends un peu plus défensivement des jeunes quand ils rentrent sur le terrain, premièrement. Après, en attaque c'est autre chose.

Merci à Coach Dupraz et à Adrien Moerman pour leur disponibilité et toute l'équipe de Beaublanc.com leur souhaite, ainsi qu'à toute l'équipe, une bonne saison !

Terminons avec ce signe de cohésion plutôt sympa dans le groupe cercliste, avec cette petite pensée de Nobel Boungou Colo pour son capitaine qui ronge son frein dans les tribunes...

Illustration
  • Autour du match
  • Commentaires (9)