Playoffs 2019

HAYES "J'ai été égoïste pour ma famille"

Illustration

Sur la sellette depuis la révélation de contacts avec la Turquie et quelque peu en difficulté dans son basket, comme le reste de l'équipe depuis un mois, Kenny HAYES a accepté de répondre aux questions de Beaublanc.com pour clarifier la situation et faire le bilan de cette demi-saison au CSP. Entretien.

BBcom : Kenny, il y a eu pas mal de bruit autour de cette rumeur venue de Turquie, est ce que vous pouvez nous en dire un peu plus?
Il y a deux semaines, on m'a proposé un contrat dans une équipe turque mais le deal ne s'est pas fait. J'ai entendu des rumeurs selon lesquelles c'était une équipe de 2e division mais le nom de l'équipe n'a jamais été évoqué en ma présence. J'en ai parlé au Coach Milling et avec le GM Bourgain. Ils ont été choqués et se sont sentis trahis et je réalise maintenant pourquoi et je le regrette. A ce moment là ça a semblé égoïste de ma part d'aller voir le staff pour demander à partir surtout compte tenu de l'évènement tragique qui a secoué la communauté limougeaude. Pour ma part ce n'était qu'une décision motivée par une grosse somme d'argent en pensant à moi et à ma famille. Ca n'a pas été facile non plus pour moi car j'adore mes coéquipiers et nos supporters ici mais je n'ai prêté attention à cette offre que parce que j'ai une fille de 8 ans aux USA et que ma compagne doit aussi accoucher en juin. J'ai donc réagi de façon égoïste pour ma famille parce que je sais aussi que le basket ne dure pas éternellement. Des fois vous faites des choses sans réfléchir assez et vous vous laissez aveugler par l'argent au lieu de prendre en compte les choses qui sont là en face de vous. C'est un honneur et une bénédiction de jouer ici à Limoges et le staff comme mes coéquipiers m'ont aidé à réaliser cela. Mon meilleur ami Jamar Smith a joué ici et je suis heureux de suivre ses pas. La seule chose qui compte c'est que le staff et moi avons mis les choses à plat avant le match contre Gravelines. Je me consacrais à 150% au CSP avant la réunion et c'est toujours le cas après. Je donnerai toujours le meilleur de moi-même sur le terrain parce que le basket est ma passion. C'est une bénédiction d'avoir pu en faire mon métier. Je suis très reconnaissant envers Olivier (NDLR Bourgain), le coach et mes coéquipiers de m'avoir pardonné et d'avoir avancé depuis cette situation. J'ai tenu une réunion avec les joueurs pour présenter mes excuses et que ma situation ait pu être une distraction. Ils m'ont tous assuré de leur soutien sont derrière moi comme je serai derrière eux à l'avenir. Je veux aussi m'excuser auprès de la communauté limougeaude. Vous êtes vraiment les meilleurs fans de France et vous ne méritiez pas d'entendre ce genre de choses. Je veux que tout le monde soit conscient que je suis impliqué à 150% au CSP Limoges. Que je joue bien ou mal, je donnerai toujours le meilleur de moi-même pour contribuer à ramener des victoires pour ce club. Notre objectif ultime est le titre de Champion de France et j'espère que je serai capable d'aider Limoges à le conquérir.

Comment est-ce que vous tous, les joueurs, avez vécu ce mois de janvier qui a été éprouvant à plusieurs titres (la disparition du Président Forte, les résultats en berne, des blessures et une perte d'efficacité de nombreux joueurs y-compris vous) ? Comment l'équipe a-t-elle traversé cela ?
Le mois de janvier a été très difficile pour nous. La mort de Fred a surpris tout le monde, nous compris. Après ça, les choses semblaient contre nous avec de vilaines défaites et des blessures. La choses la plus importante, et nous en avons parlé tous ensemble, c'est qu'une saison est longue. On a des hauts et des bas mais les bonnes équipes s'en sortent toujours. Nous savons ce que nous valons et nous savons que nous sommes une très bonne équipe. Tant qu'on se fait confiance les uns les autres, c'est tout ce qui compte, nous devons continuer à travailler dur aux entrainements. Ce mois-ci, nous avons connu beaucoup de perturbations (y compris ma situation). Ce n'est pas facile de jouer dans ce genre d'atmosphère avec un "bad feeling". La dernière victoire contre Reggio Emilia nous a fait beaucoup de bien en cassant cette dynamique négative pour revenir sur les ails de la victoire. Il est temps d'aller de l'avant, on espère tous que les mois à venir vont amener plein de bons feelings et de victoires.

A mi-championnat, et maintenant que l'EuroCup est derrière vous, quel regard portez-vous sur celle première partie de saison ? Quelle est votre sentiment sur la ProA, sur ses arbitres, sur la comparaison avec l'EuroCup et avec ce que vous avez connu par le passé ?
Pour nous, la première partie de saison a été un succès. On est allés au TOP16 et on a terminé seconds en ProA, qualifiés pour la Leaders Cup. Je pense qu'on a surpris beaucoup de gens qui ne pensaient pas qu'on serait aussi bons. On travaille dur tous les jours et ça a payé à mi-parcours. Malheureusement l'histoire s'arrête là en EuroCup mais on ne lâchera rien pour le dernier match car c'est en jouant ainsi qu'on est meilleurs en ProA. On veut être champions mais pour y arriver on devra travailler encore plus dur que ces derniers mois. À chaque match de ProA, on a une cible dans le dos mais nous devons rester concentrés et fixés sur notre jeu, et nous faire confiance entre nous. C'est une ligue très physique avec de bons Américains mais aussi beaucoup de jeunes français très talentueux qui veulent prouver des choses et donc on doit être concentrés en permanence sinon ils nous dépassent.

Enfin, vous aviez déclaré dans une interview que le public de Limoges était incroyable, nous sommes pourtant conscients que notre ville est loin d'être aussi divertissante que Las Vegas ^^. Comment un jeune père américain vit-il à Limoges et est-ce que vous renouvelleriez l'expérience ?
Je suis reconnaissant et béni d'être ici. Je veux mettre le passé derrière nous et aller de l'avant. On a le meilleur public de France ici et on veut les rendre heureux en jouant chaque match du mieux possible. Je veux encore une fois m'excuser auprès des fans du CSP à cause du remue-ménage dans les médias par ma faute. Je suis totalement investi au CSP et je me battrai avec mes "CSP Brothers" jusqu'au bout !

  • Autour du match
  • Commentaires (24)