Playoffs 2019

à 40min des Playoffs

Illustration
Limoges ne compte pas seulement piquer son GM à Chalon s/Saône en la personne de Crawford PALMER mais aussi obtenir des bourguignons la validation de son billet pour les playoffs. Face à un adversaire en difficulté, le CSP doit se mettre à l'abri. Présentation

L'effectif

STA-BI-LI-TE ! Tel est le maître mot de l'Elan Chalon cette année. Le champion 2017 est la seule équipe de Jeep ELITE à ne pas s'être séparée d'un seul élément. Coach Choulet a refusé de prendre le moindre risque avec un rookie cette saison, l'expérience a été trop douloureuse l'an dernier avec un champion qui a lutté jusqu'au bout pour son maintien.

Retrouvez notre présentation de l'aller >> ici << pour revoir le profil de cette équipe qui n'a pas changé et qui respire un petit peu les anciens limougeauds (Camara et Gelabale) mais aussi l'électron Riley capable de sortir de sa boîte sans prévenir.

Le match

A l'aller, le CSP s'était imposé de justesse 77-72 grâce à un Jordan TAYLOR de gala (14 passes décisives) un Hardy à 20pts et un Boutsiele efficace (15pts 8rbds)... un profil d'équipe qui ressemble curieusement à ce que Limoges produit aujourd'hui... sauf que le CSP tourne actuellement à 7 joueurs et qu'il serait gênant d'avoir un blessé supplémentaire surtout avant un clasico qui s'annonce plutôt bien avec la perspective de dépasser Pau au classement ^^
Retrouvez notre analyse de l'aller >> ici <<

Le duel

Taylor / Robinson A l'aller le meneur US de Chalon avait pris une véritable leçon de basket des deux côtés du parquet. Aura-t-il l'esprit revanchard ? Pourra-t-il limiter un Jordan Taylor en pleine bourre ? Ces deux là seront à surveiller.

On aurait bien programmé un duel de directeurs sportifs mais si celui de Chalon risque de prendre ses quartiers à Beaublanc très prochainement, celui de Limoges a rendu son tablier (enfin un tablier à 120.000€ tout de même) et est parti se ressourcer dans le Nord... donc pas de duel puisque tout ce que nous avons à offrir à Limoges est un siège vide... Notons qu'il s'agira très probablement du dernier match à Beaublanc pour Youri Verieras au poste de président du directoire puisqu'il a d'ores et déjà présenté sa démission pour le 30 mai mais que l'AG de la SASP qui interviendra le 18 décidera probablement de le remplacer à ce poste. S'il se sent seul (Diaz étant toujours aussi invisible que Picot au Palais des Sports) il pourra peut-être s'entourer du service d'ordre en triple exemplaire que Bourgain avait jugé nécessaire au dernier match.

  • Autour du match
  • Commentaires (27)