Présaison CSP 2018/19

Cousin : "Pas question de cramer Hinson !"

Illustration

Aujourd'hui Illustration et Mickaël Vaillant nous proposent les réactions d'après match du nouveau meneur américain du CSP Darnell HINSON qui découvrait la PRoB ainsi que le point de vue des deux techniciens Rémy VALIN, déçu et agacé, et Olivier COUSIN qui nous donne (contrairement à son habitude) une magnifique leçon de langue de bois au sujet des US. Bonne lecture.

Illustration
RTF : Pouvez vous nous donner votre sentiment après ce match ?
Darnell HINSON :
C'est un bon match quand on gagne d'autant ! On a un paquet de choses à améliorer mais on y arrivera !

RTF : Que pensez-vous du niveau de la ProB ?
D.H :
C'est dur comme jeu ! Ils laissent passer beaucoup de contacts auxquels je ne suis pas habitué. C'est à moi à m'adapter au type de jeu.

RTF : Qu'avez-vous pensé des arbitres ?
D.H :
Je ne veux pas parler des arbitres. (Rires) Ils ont fait du bon travail, ça fait deux ans que je n'ai pas joué en Europe et vous savez dans chaque pays c'est différent. Il faut juste s'habituer !

RTF : Pensez vous que ce CSP peut gagner le championnat ?
D.H :
C'est dans ma nature de penser que mon équipe peut toujours gagner son championnat ! Je n'ai pas vu les autre équipes mais si on continue à s'améliorer, vu nos joueurs on doit pouvoir faire quelque chose il nous faut juste devenir une meilleure équipe tous ensemble !

-----------------Olivier COUSIN-----------------


(NDLR : Certaines questions suivantes ont été posées par Martial Jonquart de France3 Limousin).
Illustration
RTF : Qu'il est doux le nid qu'on commence à se tricoter d'entrée de jeu ?
Olivier COUSIN :
Ah aujourd'hui c'était effectivement une vraie consigne parce qu'on savait que sur les derniers matches on avait réussi à faire plier des équipes mais généralement au 2e, au 3e ou au 4e quart-temps… mais jamais d'entrée ! On avait laissé Aix prendre les devants la semaine dernière et donc ce soir c'était une vraie consigne parce que cette équipe était sur six défaites de suite et ils avaient deux possibilités dans ce match : garder ce doute sous notre pression ou espérer… et on ne les a pas laissés espérer d'entrée et ça a été une très bonne application de consigne.

RTF : Très bonne entame avec Hinson, la recrue de cette fin de saison, qu'en avez-vous pensé pour un premier match ?
D.H :
Pour un premier match il a été bon parce que ce n'est jamais facile d'arriver comme ça dans une équipe en pleine saison même si lui avait fini son championnat. C'est la première fois que ça lui arrive dans sa carrière et ça n'est jamais évident à gérer. Nous, cette semaine on s'est un petit peu moins entraîné pour gérer la fatigue car on a eu pas mal de bobos, malgré tout il a pris la mesure de cette équipe assez rapidement et il est rentré dans le collectif.

RTF : Vous l'avez surtout fait jouer sur le premier et le dernier quart-temps, le CSP marque 31pts dans chacune de ces périodes.
D.H :
Oui mais c'était surtout qu'il a fallu gérer ses trois fautes et aussi qu'il finit un championnat donc il n'est pas question de le cramer ! Notre saison est encore longue, il va rentrer dedans petit à petit.

RTF : Je reviens sur le déroulement du match. Très bonne entame, il y a eu un peu de moins bien par la suite mais pas de gros passage à vide comme ça pouvait arriver à Limoges, vos joueurs ont été là quasiment tout le temps !
O.C :
Déjà parce qu'on commence le match comme ça, eux ça les met forcément en confiance donc après ils sont beaucoup plus focalisés sur le jeu et sur ce qu'ils ont à faire. Ca les a aidé. Après, on commence à trouver cet état d'esprit d'équipe qui en veut toujours plus, ce que les équipe de haut de tableau doivent avoir ! On l'a vu, en deuxième mi-temps on est encore capable de repartir et de lutter jusqu'à la fin !

RTF : Vous êtes donc optimiste pour la fin de saison ?
O.C :
Il ne faut pas tomber dans un optimisme béat comme il ne fallait pas tomber dans un pessimisme à tout va, mais voilà, on sait que tout sera difficile jusqu'à la fin de la saison. On a nos objectifs en tête et on travaillera pour ça.

RTF : Deux matches à quasiment 100pts d'affilée à la maison, c'est satisfaisant ?
O.C :
On a travaillé pour ça, même si encore une fois on n'arrête pas avec les pépins puisqu'on n'a pas pu compter sur Scott ce soir à l'intérieur. Même si on a quelques difficultés encore pour travailler, au moins on a une base qui est intéressante et c'est un petit peu la récompense pour les joueurs de leur travail.

RTF : Il faudra se séparer d'Emerson ou d'Harrington, le choix a-t-il été fait ou ça viendra plus tard ?
O.C :
Pour l'instant ce n'est vraiment pas d'actualité, il a fallu gérer cette semaine qui n'était pas simple… on verra par la suite.

-----------------Remy VALLIN (coach d'Evreux)-----------------

Illustration
RTF : Qu'est ce qu'on se dit après une telle entame des limougeauds ? Est-ce qu'on peut revenir ?
R.V :
Je me dis que ça fait deux semaines d'affilée et qu'il faut bien qu'on se regarde dans la glace parce que même si c'est le Limoges CSP en face et même si c'est une très bonne équipe, ça fait deux semaines d'affilée que ça nous arrive et on ne peut pas se permettre de commencer des matches de cette manière là ! (NDLR : Evreux encaisse un 17-24 la semaine dernière au QT1 face à Nantes) Après oui, on peut toujours revenir même si revenir à Beaublanc de 23pts ce n'est pas la même chose que contre Nantes à domicile. Surtout à domicile !

RTF : Est-ce que réduire un peu plus l'écart ça ne vous aurait pas servi pour la suite ?
R.V :
Ben si ! Mais on a essayé mais à chaque fois on fait des bêtises, on laisse des contre-attaques… Bien sûr que ça aurait servi ! (soupir)

RTF : Qu'est ce qui domine ? Frustration ? Colère ?
D.H :
Les deux ! Parce qu'on retrouve des comportements qu'on a depuis quelques temps de non-combativité à l'entame des matches où sur des périodes. C'est surtout ça la grosse déception !

RTF : Sale soirée ?
R.V :
Oui ! Et puis là ça fait quelques unes !

RTF : Sales soirées au pluriel alors ?
R.V :
Oui merci !

Merci encore à Mickaël VAILLANT et Illustration pour ces documents et retrouvez demain les interventions de François RENAUX et Lucas DURAND.

  • Autour du match
  • Commentaires (0)