Playoffs 2019

Victoire dans un mouchoir de poche

Illustration

Alors qu'il avait largement creusé l'écart, le CSP s'est amusé à se faire peur dans les dernières minutes face à des choletais pourtant moins bien équipés. Le principal est là : la victoire qui maintient Limoges dans la course aux playoffs juste derrière la SIG, à la lutte avec Boulazac et devant Le Mans, Chalon et le BCM (ce championnat est fou !). Analyse

Le match

Limoges prend pour une fois les commandes assez rapidement toujours tracté par un Hardy en mode "je cherche un nouveau contrat, sortez-moi de là" et un Taylor "moi aussi je veux des dollars" à l'efficacité redoutable. Boutsiele et Rousselle ne font pas dans les sentiments montrent à leur ancien public qu'ils n'ont rien perdu de leur talent. +5 après 10min, +13 à la mi-temps puis +11 à la fin du QT3, la messe semblait dite. Mais c'était sans compter sur l'adresse retrouvée des locaux et l'activité de Michael YOUNG à l'intérieur (10pts sur le QT4) voyant revenir les choletais à 4 petits points avant que Doumbouya ne tue le match avec un 3pts qui a fait très mal au moral des coéquipiers de Kilian Hayes.

Analyse

Toujours pas rassurant. Alors le verre à moitié plein dit qu'on reste en course et qu'une mauvaise victoire est toujours mieux qu'une défaite appliquée mais le verre à moitié vide se dit qu'en playoffs ce genre de flottements se paiera cash ! Offensivement, les joueurs semblent prendre du plaisir à jouer, à faire circuler le ballon pour trouver le mec démarqué. De l'autre côté du terrain en revanche c'est toujours la galère et il sera bien difficile de demander à nos dauphins défensifs de devenir des requins en post-saison... Enfin qui sait ?! Acker et Edwards se sont bien mis à jouer au basket à l'été 2014... la foudre tombera peut-être une nouvelle fois sur Beaublanc. Ou pas...

On a aimé

- Hardy (ce serait cool de le re-signer)
- Boutsiele
- Doumbouya... qui va vraisemblablement s'inscrire à la draft, sa côte ne fléchissant pas dans les mock-drafts entre la 6e et la 10e place.
- Gagner contre Perrantes parce qu'il devait quand même avoir sacrément envie d'aller faire une chicha de se rappeler à notre bon souvenir
- Se prendre la tête sur Twitter avec les ouarriors toute la journée, c'est comme faire semblant de lancer une balle à un chien et le regarder courir en se disant "Mais qu'il est con !" (sauf que le chien on l'aime bien dans le fond, et qu'il lèche ses propres couilles et pas celles de la direction !)

On n'a pas aimé

- Le QT4
- La vilaine ROUSTE prise par les espoirs (mais la formation est au top et le groupe vit bien paraît-il...)
- Voir le feuilleton Verieras se poursuivre et ENCORE perdre du temps pour lancer le recrutement 2020... mais CASSE-TOI mec !

La suite

Le Portel à Beaublanc (ça devrait passer, par contre le déplacement à Boulazac pue du cul et la réception de l'ASVEL ne devrait pas non plus être une partie de plaisir). Le CSP a donc probablement mangé son pain blanc en enchaînant trois équipes pas vraiment en forme avant de se frotter à plus motivé... puis à plus fort ! Le tout risquant fortement de se dérouler en parallèle aux changements à la tête du club dans un esprit de sérénité qu'on vous laisse déjà imaginer.

  • Autour du match
  • Commentaires (32)