Playoffs 2019

Vers une 3e victoire ?

Illustration

La broyeuse est en marche, le CSP ne s'arrête plus. Après le Pana champenois, c'est l'Olympiakos Choletais qui se dresse sur la route de l'implacable défense limougeaude. Si les arrières américains continuent sur leur lancée cela pourrait une nouvelle fois suffire à renverser un mal classé de Jeep Elite mais si Perrantes et les siens exploitent les espaces généreux des lignes défensives les choses pourraient se compliquer. Présentation.

L'adversaire

Depuis le match aller et au vu de sa position de relégable, Cholet a opéré une véritable mue pour tenter de sauver la maison rouge et blanche, centre de formation historique en ProA qui plus de maillots NBA (joueurs draftés) accrochés à son plafond que de titres glanés avec les pros. Citons Rigaudeau, Bilba, Gélabale De Colo ou Gobert pour les plus connus ou Rousselle et Boutsiele pour les plus limougeauds, mais la machine s'est grippée et le titre de 2010 semble loin pour le club des maures qui est pourtant dans l'élite depuis 32 ans !

Erman KUNTER est de retour sur le banc depuis décembre et il a procédé à des ajustements depuis le match aller que le CSP avait remporté 84-76. Exit Danny GIBSON à la mène, le technicien turc a choisi l'ex-limougeaud London PERRANTES pour diriger les affaires. Si l'ex Cavalier était à l'étroit dans les systèmes de Milling, il s'éclate à la Meilleraie mais ne porte pas son équipe à la victoire pour autant (8,3pts 3,6pds) et Cholet navigue donc dans le BOTTOM-5 frôlant la zone rouge à chaque journée. A l'intérieur AUGUSTIN-FAIRELL a aussi été remercié et Kunter pianote entre les blessures de Pape SY et Romain DUPORT pour tenter de sauver son club.

Vous pouvez relire >> ici << notre présentation de l'aller.

Le match

Après deux victoires de suite en Jeep Elite, Limoges s'est replacé à la 7e position (symbole de réussite en fin se saison selon le futur-ex-GM Olivier Bourgain dans les colonnes du Popu) et va tenter d'enchaîner un 3e succès face à un adversaire largement à sa portée. Attention toutefois, on connaît Frank HASSEL et ce qu'il peut faire à une défense laxiste, on connaît PERRANTES qui est capable de mettre ses coéquipiers sur orbite 10 à 15 fois par match si on lui donne des espaces... on sait aussi qu'il est capable de dribbler 15sec à 10m du cercle si on le soumet à une forte pression défensive. Nos imports choletais auront à coeur de retrouver le théâtre de leurs exploits passés et il faudra une bonne gestion pour ne pas faire de faux pas dans ce match qui tend les bras au CSP. Si on sait que la ligne arrière US, sur sa lancée, sera performante, c'est clairement au rebond défensif et aux réflexes défensifs qu'il faudra s'atteler pour ne pas se faire peur.

  • Autour du match
  • Commentaires (7)