Playoffs 2019

Un show laid ou chauds les limougeauds ?

Le road trip de 5 matches à l'extérieur (dont deux quasi-simultanés) commence à Cholet. L'occasion de retrouver Philippe Hervé qui n'arrive pas à faire de gros résultats depuis son départ de Limoges avec les moyens limités des Mauges. Présentation.

L'effectif :

Les meneurs :

Jonathan Rousselle est arrivé comme back up en 2014, mais il a réussi à force de travail et d'investissement à être un vrai poste 1 titulaire. Peu athlétique, il compense par une volonté sans faille, et surtout une énergie énorme. Son shoot extérieur est de plus en plus fiable, il doit connaître les nombreux systèmes offensifs de Coach Hervé, et surtout les faire appliquer par ses coéquipiers... ce n'est pas une mince affaire au vu des résultats du début de la saison.

David Michineau arrive de Hyères Toulon ou il était un meneur titulaire. Drafté par les New Orleans Pelicans (2ème Tour – 39ème Choix), est-ce qu'il y mettra les pieds un jour ? Pas certain. Il n'arrive pas à passer le cap, sur les 2 derniers matchs il a peu joué, ce qui fait baisser ses stats. Ses qualités sont la vitesse balle en main et le jeu rapide. Il n'est par contre pas très adroit de loin et sa vision du jeu est faible, mais tout ça, son ancien coach Kyle Milling le sait !

Abdoulaye Ndoye est un jeune joueur qui est en pleine formation. C'est sa première saison professionnelle. Il n'a pas encore de shoot longue distance fiable, mais il gagne des minutes de semaine en semaine.

Les extérieurs :

Toddrick Gotcher est pour le moment un des seuls joueurs au niveau attendu. Gros shooteur de loin, son physique athlétique lui permet d'attaquer sur des postes 2,3 et 4. il avait de grosses stats dans une faible équipe en Grèce. La principale menace offensive de Cholet jusque là.

Killian Hayes (fils de l'illustre Deron Hayes passé par le CSP) est une petite pépite qui arrive de Villeurbanne. Pour le moment Coach Hervé ne lui donne que quelques minutes de temps de jeu, mais on en reparlera sur la phase retour. Pilier des équipes de France jeunes.

Pierre-Etienne Drouault est un bosseur. Formé au Mans, il est parti faire ses gammes en NM1 à Angers puis en Pro B à St Quentin où il a vécu une descente malgré de bonnes stats. Le problème majeur pour ce poste 2 c'est qu'il n'est pas très adroit. Ce qui lui coûte des minutes de jeu, voir de rester sur le banc toute une rencontre. Peut-être une erreur de casting de la part du staff ?

Haukur Palsson est Islandais. Et attention, là il y a shooteur. 12/20 à 3pts, oui oui : 60% depuis le début de saison !! Formé aux États-Unis, il est arrivé en Europe à Manresa ou il n'a pas fait d'étincelles, il a davantage fait parler de lui la saison passé à Rouen en ProB. C'est là qu'il a tapé dans l’œil du staff choletais.

Les intérieurs :

Ivan Maras est le "gros CV" de Cholet cette année. Champion de Biélorussie, Champion de Bahreïn, Champion du Monténégro, International Monténégrin. 2m07 de puissance, mais pas assez pour être un vrai poste 5. Il n'a jamais fait de grosses stats, mais c'est un joueur de devoir et très collectif. Pas très adroit de loin, il préfère jouer le rebond offensif et le post-up.

Jerry Boutsiele est une pile électrique. C'est un poste 4 à l'ancienne, pas adroit de loin, son intensité lui permet de prendre des rebonds offensifs et défensifs. Pas très adroit aux LF, c'est sur lui qu'il faut faire des fautes en cas de fin de match difficile.

Ilian Evtimov est le vétéran de l'équipe. Il a fait les beaux jours du Chalon de Greg Beugnot. Ses stats diminuent d'année en année mais il reste un bras formidable et d'une adresse chirurgicale. Joueur dur, il donne toujours son corps à son équipe. Plus aussi rapide qu'avant, il aide toujours sur la défense et en attaque il distille ses shoots longue distance avec doigté.

Ryan Evans est la déception du début de saison. Mais est-ce sa faute ? Il est utilisé en poste 5 avec ses 2m02, c'est un peu court. Très maladroit, pas à son aise sur le jeu dos au panier, il n'y arrive pas, et son shoot extérieur est en berne parce qu'il n'est plus en rythme. Un peu le Conklin choletais...

Yancy Gates vient d'arriver pour être le poste 5 de l'équipe. 2m06 et 130kgr, ça va aider pour lutter dans la raquette. Il sort d'une grosse saison avec Nahariya (Israël), tant en Winner League (13,8 points à 51%, 5,9 rebonds et 2,2 passes décisives) qu'en Champions League (14,6 points à 51% et 5 rebonds) où il s'était notamment montré particulièrement à l'aise contre l'AS Monaco (23 points à l'aller, 19 au retour). Donc du lourd dans tous les sens du terme.

Le duel :

On aurait pu parler d'un duel de nouveaux venus en ProA entre Dru JOYCE III et Yancy GATES, mais opposer un 1 et 5 aurait peut-être été un poil ambitieux. Le secteur intérieur, surtout sur le poste 5, reste le point faible de Cholet. Alors on serait tenté de dire que le duel entre Mam et Yancy sera à surveiller.
Mais il y a une stat qui est importante à souligner : Cholet est une des équipes qui fait le moins de passes décisives. Cela est dû au jeu très verrouillé imposé par le coach. Alors est-ce que Limoge,s qui possède quelques mèches courtes, n'aurait pas un avantage sur cette rencontre ?

L'analyse :

Vous aurez pu remarquer que cette formation est quand même bien équipée, et pourtant Cholet n'a enregistré que deux petites victoires. La mayonnaise ne semble pas prendre mais attention, le CB vient de gagner à Bourg ce qui n'est jamais facile (au buzzer).

Sur cette rencontre, il faut emballer le match, jouer le jeu rapide et la transition au maximum.
Il faut aussi que nos joueurs intérieurs arrêtent de faire des petits shoots à 1m... Mais cassez moi ces cercles comme Mam Jaiteh commence à le faire ! La défense devra être meilleure que contre le Partizan, parce que si l'adresse n'est pas au rendez-vous la victoire sera compliquée.
Il serait bien de gagner à Cholet parce que les matches suivants ne seront pas de tout repos, et enchainer une seconde victoire serait bon pour le moral et la suite de la saison.

Hors sujet

HS ou pas tant que ça, juste histoire de mettre en lumière le joli travail de Romuald COUSTRE repéré sur Twitter qui a proposé à titre bénévole une déclinaison de l'uniforme choletais en jouant sur le design plutôt que sur les placards de sponsors, tout en arrivant à distiller des notes historiques dans le maillot et le logo du club des Mauges. Comme quoi... si les clubs mettaient vraiment les moyens dans cette branche là, ils feraient aussi avancer le basket français en terme d'image (très 3.0 comme discours non ?!).

  • Autour du match
  • Commentaires (26)