Playoffs 2019

Si on perd, ça va piquer !

Illustration

On ne le voyait pas forcément ainsi avant le début du championnat, et pourtant : ce Limoges-Dijon aura une allure de choc entre cadors de cette 12e journée de ProA. Le 3ème reçoit en effet le leader, et Limoges devra donc l'emporter devant son public pour ne pas se laisser distancer dans la course aux premières places. Présentation.

Petit débrief sur la défaite à Gravelines

La nouvelle défaite à Gravelines pourtant amputé de 4 joueurs (2 blessés et 2 suspendus), après le non-match de Strasbourg, pointe du doigt le manque de solidité mentale du CSP. Dès que les choses deviennent difficiles ou que la rencontre commence mal, les joueurs oublient systématiquement de jouer ensemble, de défendre fort et de contre-attaquer. Tout le monde essaie alors de jouer au pompier, avec plus ou moins de réussite...

Williams est certes un joueur avec un physique intéressant mais sa maladresse et sa défense suspecte ne lui permettent pas de briller sous le maillot vert. Acker est aussi inconstant qu'on le craignait à son arrivée au CSP, défend aussi peu qu'on l'attendait, et pourtant le coach Dupraz lui laisse un temps de jeu trop conséquent.
La défense sur pick and roll en tête de raquette est aussi problématique. Quand on est passés au-dessus des écrans, Gravelines a pris un 22 à 9, le reste du temps on s'est entêtés a passer en-dessous, encaissant un panier primé presque systématiquement.

Monschau avait mis en place une prise à deux sur le jeu en poste bas. Le CSP a perdu 8 ballons sur cette adaptation défensive. Indigne de joueurs de ce niveau ! S'il y a une prise à 2, il y a obligatoirement un coéquipier démarqué. On a vu une ou deux fois le ballon arriver sur Adrien qui pénètre au moment de la prise à 2, mais pourquoi ne l'a-t-on pas vu à CHAQUE fois ?!

Lundi soir, Limoges va s'attaquer à la meilleure défense de ProA et vu leur classement, ils ne sont pas manchots non plus en attaque. On sait que Jean-Louis Borg est un maître dans l'aspect défensif et qu'il demande d'abord à ses joueurs de se sacrifier pour l'équipe avant de tirer les statistiques vers eux. Son équipe est montée comme cela, et pour le moment il se retrouve en tête avec l'un des plus petits budgets de la division.

Meneurs

Du haut de son petit mètre 75, T.J. Campbell est le maître à jouer de Dijon. Il joue quasiment 30min par match, ses 13pts et 5pds sont de bonnes stats, mais elles ne sont pas en adéquation avec ce qu'il amène à son équipe. Il défend hyper fort sur le porteur de balle (un peu comme Linehan à Nancy), il est capable de créer son shoot sans aucun problème, très adroit de loin (40%), il aime les drives de contre attaque ou de fixation/passe pour créer les décalage à 3pts pour ses coéquipiers. En conclusion, beaucoup de travail pour Green et JoGo : le premier devra se remettre au niveau, et le second confirmer sa belle performance dans le nord.

Malela Mutuale est le backup de Campbell. Borg essaye de lui donner du temps de jeu, mais comme le meneur titulaire fait une grande saison, il lui reste les miettes. Avec sa taille (1m88) et son physique d'athlète, il peut défendre sur n'importe quel poste 1 du championnat. En revanche, son tir n'est pas très fiable et sa vision du jeu n'est pas encore au niveau espéré par son coach.

Extérieurs

Le couteau suisse Anthony Dobbins arrive de Poitiers ou il a failli sauver le club à lui tout seul. Lui aussi bon défenseur (un des meilleurs de ProA), il tourne à 11pts 7rbs et 3 pds par match. C'est un winner dans l'attitude, il ne refuse jamais un shoot difficile ou capital. C'est le joueur que tout coach rêve d'avoir : toujours au service de l'équipe, le mot "sacrifice" lui va comme un gant.

Mykal Riley est arrivé fin octobre, c'est un attaquant hors-norme, quand il prend feu il est inarrêtable. Pas assez défenseur au goût de son coach, mais avec ses longs bras il n'est quand même pas si manche sur le plan défensif. Ses 15pts, 4rbds et 2,3pds par match montrent qu'il est aussi polyvalent et complet. Si Acker dort en défense comme sur les derniers matches, Riley va lui faire la chanson et Limoges va en pâtir, c'est certain. Attention aussi, vendredi soir c'est lui qui a rentré le buzzer beater pour la gagne contre Orléans.

Antoine Mendy se retrouve derrière Riley et comme ce dernier est énorme, il est souvent sur le banc. Pourtant, il a certaines qualités à mettre au service de son équipe. Bon défenseur, il est aussi très physique et il possède une grosse détente pour aller au dunk ou pour contrer les tirs adverses. Il était un leader à Pau, il est devenu une rotation à Dijon. A lui de rester mentalement prêt pour regagner des minutes.

Intérieurs

Andre Harris est un faux poste 4. Il joue comme un poste 3, tire beaucoup à 3pts avec une bonne réussite (40%), il est lui aussi (!) un gros défenseur, très bon au rebond il aime également les tirs au buzzer. Son physique lui permet de poster des 4 plus grands que lui. Adrien devra être dans de bonnes dispositions pour pouvoir le contenir, mais JK devrait mieux s'en sortir face à lui.

Tous les limougeauds connaissent Sambou Traore : le guerrier est parti du CSP pour aller dans une équipe qui lui ressemble. Se sacrifier pour ses coéquipiers, c'est son jeu. Il aime sortir du banc pour poser des écrans, prendre des rebonds et mettre quelques points quand il en a l'occasion. Il colle parfaitement au collectif de Dijon et sera certainement accueilli à Beaublanc avec les honneurs.

Zach Moss est un poste 5 de petite taille (1m97), mais il a tellement l'habitude de se coltiner les grands d'en face qu'il a développé des mouvements dont lui seul a le secret. Très efficace en attaque (51%) il ne tire jamais de loin, son plaisir est plutôt de remettre des ballons sur rebonds offensifs.

Son backup n'est autre que Ferdinand Prenom. Un beau nounours qui a des mains en or et un jeu de pivot très efficace aussi. Son duel avec Zerbo et Williams devrait être intéressant et peut-être que nos pivots vont pouvoir tirer un peu d'avantage de leur taille et de leur poids...

Forme des équipes

Limoges V V D V D
Si l'on a eu l'impression à Gravelines de revivre le match de Strasbourg, il faudra que la réception de Dijon soit au moins aussi consistante que celle de Chalon ! Cette équipe est capable du pire comme du meilleur, et se doit de nous réserver le meilleur pour nous faire passer une veillée de Noël plus tranquille...

Dijon D V V V V
Dijon est l'équipe la plus régulière cette année et se retrouve logiquement propulsée en tête de la ProA. Victorieux face à Orléans vendredi, ils sont sur une belle dynamique de 4 succès, et non des moindres. Limoges a définitivement du pain sur la planche.

Dernières confrontations

Dijon 80 - 72 Limoges (ProA, 2013)
Limoges 65-69 Dijon (ProA, 2012)

Le duel du match

Illustration Taurean Green vs. TJ Campbell Illustration

Taurean Green va pouvoir se frotter à la vitesse du lutin Bourguignon. Les deux joueurs sont capables de prendre feu de loin, et le duel entre les deux joueurs pourrait valoir le détour. Notre meneur serait bien inspiré d'être dans un bon jour pour porter son équipe vers la victoire...

Analyse

Il faut comprendre que Dijon a joué avec 7 joueurs vendredi soir et qu'ils sont aujourd'hui premiers au classement. C'est un statut que Limoges n'a pas su assumer ces dernières semaines. La pression est désormais (et pour la première fois) sur les épaules de Dijon, alors que le CSP se doit de se racheter de son match dans le nord.
Il faut revenir aux bases qui nous ont permis de truster les premières places. La défense doit redevenir très agressive et constante pendant 40min, le jeu offensif se doit d'être collectif et varié. Il faut que nos pivots deviennent des armes offensives et non des boulets, notre adresse extérieure va revenir si on arrive à décaler nos shooteurs avec de bonnes fixations et de bons écrans.

Limoges n'a pas su prendre le match à Gravelines alors qu'en revenant en fin de 3e quart, les joueurs avaient fait de gros efforts et avaient retrouvé les bonnes valeurs. Dijon est une équipe qui ne lâche jamais rien, et il ont une confiance en eux décuplée par leurs résultats. Beaublanc se devra d'être plein et chaud pour pousser son équipe vers la victoire.

Diffusion TV

La rencontre sera à suivre en direct sur Sport + à partir de 20h30.

  • Autour du match
  • Commentaires (36)