Playoffs 2019

Savoir TOP16-ir sa chance

Illustration

Le CSP a l'opportunité (quasi-inespérée après un début de saison chaotique) de figurer une nouvelle fois parmi les 32 meilleures équipes du continent (16 en EuroLeague et le TOP16 EuroCup... on maintient qu cela BCL ça puduku). Une victoire ce soir validerait le ticket pour le 2e tour de cette C2 alors qu'une défaite serait synonyme d'élimination. Union sacrée ce soir à Beaublanc malgré les tensions avec le futur-ex-staff pour pousser nos joueurs vers de nouvelles aventures européennes en 2019. Présentations

Quand on parlait il y a un mois des chances limougeaudes de goûter au Top 16, peu nombreux étaient les parieurs (nous les premiers) prêts à miser le moindre euro. Et pourtant... le CSP est à 40 minutes d'atteindre son objectif européen en passant par la petite porte.

La preview :

Si vous voulez relire la présentation du match aller, c'est par ici.

L'analyse :

Si vous voulez relire l'analyse du match, c'est par .

Alors où va t-on?

On ne va pas se cacher derrière les derniers résultats, il faut gagner cette rencontre pour rester devant Tofas (vainqueur hier à Zagreb 92-96). A l'aller, on avait été incapables de faire preuve d'intensité pendant 40min : le match a même été perdu dès le premier quart-temps histoire d’offrir à la formation polonaise son unique succès en EuroCup cette saison, Mais ça... c'était avant ! Depuis 3 rencontres, les joueurs ont l'air plus concernés, pas toujours en défense - qui reste notre plus gros point faible - mais par contre le ballon bouge, les joueurs sont agressifs vers le cercle et comme on est en rythme, on marque de loin. Le pourcentage à 3pts est d'ailleurs en nette hausse depuis la prise de fonction de François Peronnet.

Axel Bouteille est en pleine bourre et peut peser sur cette rencontre. Dès qu'il est trop longtemps sur le banc en revanche, il perd le fil du match et ses stats s'en ressentent. William Howard, plus libéré, commence à retrouver le chemin du panier à longue distance. Ce qui n'est pas étonnant vu qu'il joue désormais à son poste !

Dans un Beaublanc chaud bouillant qui fera une nouvelle fois abstraction de l'immonde spectacle proposé par les dirigeants (enfin ceux qui trouveront le chemin de la salle) le temps d'un match, on devrait assister au basket qu'on aime... avec, somme toute, un bel enjeu sportif.

  • Autour du match
  • Commentaires (13)