Playoffs 2019

Qui sont nos adversaires ? : Boulazac

Bonsoir à tous. Après avoir commencé le mois avec un superbe derby, nous allons également le finir par un autre derby (mais moins sympathique niveau ambiance). Bonnes nouvelles pour ce match, Ivan Almonte fait sont retour en ProB pour défier son ancien club et en plus Gabriel Kennedy, notre nouvel intérieur, est enfin qualifié. Malheureusement, ces bonnes nouvelles arrivent avec une mauvaise ; Dragan Lukovski a ressenti une douleur hier (jeudi) à l'entraînement et est incertain pour le match (source site off). Pour mémoire, lors du match aller, le CSP l'avait emporté 102 – 73 grâce en particulier à un Almonte énorme. Nos hôtes de ce week-end sont les joueurs du Boulazac Basket Dordogne.

Illustration

Alors qu'en 2007, le BBD était bien positionné pour les play-off, cela est devenu plus difficile pour eux en 2008 avec 5 victoires pour 6 défaites mais avec quand même 4 victoires en 5 matchs à domicile. Cela a pour conséquence de les classer en ce moment onzièmes avec 39 points. En comparaison, le CSP est sixième avec 42 points.

Attaquons maintenant l'analyse des deux équipes. Chose rare, pour une fois, les Limougeauds sont plus prolifiques offensivement que leurs adversaires avec 74.0 points contre 72.9 points. En plus des points, les Haute-Viennois sont plus adroits que les Boulazaquois dans le jeu avec respectivement 51.3% de près et 33.7% à 3 points contre 51.0% à 2 points et 32.7% au-delà des 6m25. Par contre, les Périgourdins sont plus adroits sur la ligne des lancer-francs en en réussissant 71.2% alors que les Limousins en marquent 68.1%. Pour finir ce paragraphe, les cerclistes sont plus collectifs et moins brouillon avec 14.1 caviars et 14.0 balles perdues contre 10.9 passes décisives et 15.7 passes gâchées.

Après l'attaque, étudions la défense avec un retour à la normale : le CSP est toujours la meilleure muraille de ProB avec seulement 71.4 points encaissés alors que nos hôtes ont en moyenne 77.2 points contre eux. Comme souvent, notre équipe préférée domine (et cette fois largement) les rebonds en en gobant 34.0 alors que le BBD n'en rattrape que 29.5. Par contre, les interceptions restent le talon d'Achille de l'équipe supportée par August' qui ne vole que 7.5 ballons quand son adversaire du jour en chaparde 9.2 dans le même temps. Pour conclure cette analyse collective, Boulazac commet moins de fautes (17.8 ) mais aussi en provoque moins (19.8 ) que Limoges qui fait autant de fautes qu'il en provoque (20.8 dans les deux cas).

Individuellement, peu de joueurs ressortent mais avec un Jacques Wampfler en face, on sait que son influence en défense n'est pas dans les chiffres mais sur le râble de ses adversaires. Sinon statistiquement, il faudra se méfier de l'arrière américain Jermayne Forbes : 13.8 points, 38% à 3 points, 11.8 d'évaluation.

Pour finir je vous encourage à lire la présentation du match faite sur le site officiel du BBD ; bonne lecture

  • Autour du match
  • Commentaires (0)