Playoffs 2019

Que ça continue...

Illustration
Beaucoup d'observateurs, dont nous faisons partie, ont estimé en ce début de saison Limoges taillé pour le maintien. A y regarder de plus près, la seule "grosse" performance reste la victoire contre Nanterre. Le tirage au sort de la coupe de France, qui a eu lieu lundi, nous a réservé Chalon/Saône : ça tombe bien, c'est notre prochain adversaire en championnat !

L'adversaire :

Châlon/Saône vient de remporter deux victoires de suite à Paris et contre Cholet. Avec un bilan de 5V de 2D, l'Elan est sur la troisième marche du podium, ce qui classe cette équipe comme une prétendante aux playoffs cette saison.

Les meneurs :

John Roberson est le clutch player de l'équipe. Il a tous les tickets shoots qu'il veut, il joue plus de 30min par match et depuis le début de la saison, il tourne à 13pts, 7,6pds et 2,5rbds par match. Autant dire qu'il est le maître à jouer de son équipe. Très fort sur le drive, il possède un premier pas très rapide et son jump shoot est à montrer dans toutes les écoles. Quand il est bon Chalon gagne, c'est tout dire.

Gédéon Pitard a les miettes que lui laisse Roberson. Il joue très peu, ses stats sont en chute libre. Pourtant il a des arguments, c'est en excellent défenseur, son jeu est basé sur le drive et le jeu rapide.

Les extérieurs :

Jeremy Nzeulie arrive de Nanterre où il avait un rôle de défenseur. Mais lui voulait être reconnu aussi pour ses talents offensifs. Il a des cannes de feu, cela lui permet même d'être décisif au contre comme face à Paris où il a fait un block monumental pour gagner le match. A Chalon, le coach lui laisse beaucoup de liberté et il en profite pour mettre des paniers de loin mais il sera sans aucun doute en défense sur notre meilleur joueur (Buford).

Lance Harris arrive de Pau (Bouhhh) où il a fait une excellente saison. Il est parti pour faire au moins aussi bien cette année. Il tourne dans les mêmes stats, 15pts, 4,4rbd et 2pds. C'est un poste 2/3, ses 1m95 lui permettent d'être hyper polyvalent. Très adroit de loin, il peut aussi attaquer le panier et finir avec fiabilité les contre-attaques. Un des meilleurs joueur du championnat sans aucune hésitation.

Axel Bouteille est le seul des 3 jeunes de la saison dernière qui est resté. Poste 3 de bonne taille, 2m, il peut se décaler en poste 4 pour aider. Il doit progresser sur son tir longue distance. Son impact physique et son intensité lui ont fait gagner des minutes depuis qu'il est à Chalon. Son irrégularité est son point faible. Le jour où il arrivera à une stabilité dans ses prestations, il sera sans aucun doute un bon joueur de Pro A.

Les intérieurs :

Mareks Mejeris est un letton de 2m07. Il possède un shoot longue distance fiable, même si depuis le début de saison il n'a pas encore trouvé la mire. Son jeu est basé sur son physique, il sera toujours là pour poser un bon écran, prendre un bon rebond et mettre la claquette qui va bien.

Cameron Clark est sorti de NCAA en 2014, pour apprendre son métier en Italie et en Israël. Poste 4 moderne, il possède un bon shoot de loin, il vaut 13,3pts et 5rbds par match. Son duel avec Camara devrait être de toute beauté.

Moustapha Fall était champion de France avec Monaco en Pro B. Joueur qui a commencé le basket tardivement, arrive presque à maturité. Formé par Poitiers, il a explosé à Monaco puis Antibes. Avec ses 2m18 et son envergure, il vaut 11pts, 8rbds et 2 contres par match. Nos intérieurs vont galérer contre lui. C'est un vrai poste 5, son jeu dos au panier n'est pas encore un modèle du genre, mais par contre ses claquettes offensives sont souvent pourvoyeuses de points faciles.

Thomas Gipson est un poste 5 à l'ancienne, fort au sol, puissant, il est le complément parfait de Fall. Son jeu dos au panier et sa puissance physique lui permettent de provoquer les intérieurs adverses et de mettre des paniers près du cercle. Il est aussi très efficace au rebond défensif.

Le duel :

Il y en aura deux. Le premier aura lieu au poste 4 : Camara contre Clark. Il devra être gagné par le limougeaud sinon ce sera compliqué pour remporter le match.
Le second sera un duel de meneur. Là aussi, il faudra dominer sur ce poste car Roberson pourrait être le bourreau du CSP. Wood et Nixon vont avoir du boulot.

L'analyse :

Gagner à Chalon serait un bel exploit car peu d'équipes y arriveront cette saison. Depuis deux matches, notre défense a l'air d'être plus en place. Il faudra limiter cette équipe à moins de 65 pts pour éviter une déconvenue.
La puissance de feu de Chalon est connue depuis longtemps. Coach Choulet aime le jeu rapide, les shoots en première intention et laisse un maximum de liberté à ses joueurs. Alors il faudra casser le rythme, avoir un repli défensif top niveau et contrôler notre rebond.
Surtout, il ne faudra pas jouer à l'équipe qui veut marquer le plus, car Cholet en a fait les frais il y a deux semaines. Et à ce petit jeu on perdra, c'est certain. Défense !

  • Autour du match
  • Commentaires (20)