Playoffs 2019

Le CCRB à la Payne fait pschit !

Illustration

Limoges a littéralement étouffé son adversaire du soir 87-62. Avec une avance acquise dès le QT1 et qu'il n'a cessé de faire enfler, le CSP confirme ses progrès défensifs via notamment Hammonds (qui donne aussi 9pts et 7pds) et Woods. De l'autre côté du terrain, le festival offensif a été mené par Prepelic (20) et Camara (18) bien secondés par Fair (14). Grosse satisfaction collective qui a créé la véritable déroute des champenois loin d'offrir une opposition crédible, malgré une légère remontée en fin de match qui masque les 30pts d'écart en place aux QT3 et 4. Analyse rapide d'une jolie victoire.

le match

Ou plutôt le non match tant le CSP a dominé de la tête et des épaules une bien terne équipe champenoise. Très à l'aise des deux côtés du parquet, les limougeauds n'ont laissé aucun espoir à leurs homologues du soir grâce à une belle présence défensive, une réelle énergie déployée pour effectuer des interceptions et récupérer des ballons importants et une vraie volonté de faire vivre la gonfle en phase offensive.
Un bon match, mené de bout en bout, Bravo.

On a aimé

Que le CSP soit capable de tuer le match d'entrée, ce que l'on n'avait pas observé depuis longtemps. En effet, ce soir, aucun stress, les cerclistes n'ont laissé aucun espoir de potentielle remontée aux champenois, littéralement pulvérisés et en perdition dès le QT2.

Les sourires des joueurs pendant le match et l'ovation des principaux acteurs de la soirée. Un match facile durant lequel chacun a pu prendre du plaisir est forcément bon pour la confiance, la cohésion et le relationnel avec le public. Avouons-le, ça fait du bien cette communion.

PREPELIC ! Autant il a pu être agaçant sur certains de ses premiers matches autant la copie du soir est quasi parfaite, très actif en défense et en attaque, réellement impliqué. Naša spodbujanje Klemen ! hvala za ta trenutek

L'ambiance de Beaublanc qui a été très bonne. Alors évidemment, c'est quand ça gagne. Evidemment, c'est suite au match de Nanterre mais quand même, on se déplace aussi pour ça et l'air de rien, c'est plaisant à vivre.

Les minutes accordées à Vincent FAUCHE

On a moins aimé


L'arbitrage sur Zerbo. Oui, je sais, Beaublanc.com râle encore après l'arbitrage. Hé bien oui, il y en a marre de voir Fréjus se faire siffler comme ça, c'est chiant.

Voir Edouard Choquet jouer pour les autres. Personnellement, ça me fait suer de voir Doudou venir à Beaublanc sous un autre maillot. Ce n'est peut-être pas Tony Parker mais je vois là un jeune du cru qui aurait dû avoir la chance de grandir avec le CSP made in FF depuis la NM1. Il est l'un des symboles, à mon sens, du manque de vision à long terme de ce club.

Que Mark Payne sauve sa ligne de stats et fasse illusion alors qu'il a planté 6 points dans le garbage time en posant des layups alors que Dule avait mis le banc sur le terrain. Un bon gars le Mark mais une trompette à Beaublanc quoi qu'il advienne !

Voir que l'ogre monégasque chute à Nancy (la lanterne rouge) et rentre donc dans le rang des équipes de ProA où tout le monde peut battre tout le monde... décevant de les voir perdre mais encore plus à Gentilly. Strasbourg trébuche également au BCM emmené par Pietrus, l'embellie Collet aura été de courte durée.

Au bilan

Un bon match sur lequel il n'y a pas grand chose à dire si ce n'est que je n'aimerais pas être champenois ce soir. Une belle victoire rondement menée avec la maîtrise et une domination sans partage lors de laquelle chacun a pu apporter son écot, y compris Scott. Tout n'est pas parfait, mais on prend. Bonne fin de soirée et à bientôt.

  • Autour du match
  • Commentaires (46)