Playoffs 2019

Primordial !

Défait de justesse à Chalon, le CSP s'est malgré tout redonné confiance dans le jeu face à des équipes en forme. Mais c'est bien de victoires dont Limoges a besoin pour glaner sa place en playoffs. Ça commence ce soir avec la réception de Boulazac.

Il faut toujours croire à la victoire même quand on est au fond du trou. Chalon en est le plus bel exemple. Le club était presque en Pro B et voilà qu'ils sont capables de gagner n'importe quelle équipe de la Jeep Elite.
Mais ce n'est pas la même pour Boulazac qui a commencé la saison avec quelques victoires et puis... plus rien ou presque. Bergeaud n'y arrive pas, il a pourtant un effectif correct, avec des joueurs d'expérience mais l'équipe perd des matchs importants de peu et c'est la dégringolade au classement.

Avec un peu de chance, il arrivera peut-être à maintenir Boulazac en Jeep Elite.... au détriment de Blois qui pourrait rester en ProB faute de centre de formation.

L'effectif :

Beaucoup de changements dans cette équipe, 5 joueurs ont été recrutés après le début de la saison. On peut dire que Bergeaud s'est juste complètement planté sur son recrutement de départ.

Trenton Meacham avait annoncé sa retraite, il ne voulait plus de déplacements plusieurs fois par semaine, avoir trop de pression. Donc il a signé à Boulazac, une petite maison de retraite en sorte. Un déplacement toutes les 2 semaines, un temps de jeu important facile à obtenir avec son expérience et son niveau. Personnellement je n'ai jamais trop aimé son jeu. Il dribble trop, son adresse extérieure lui permet d'être dangereux donc son défenseur direct est toujours en alerte. Comme il est à 30min de temps de jeu, il est important qu'il soit bon sinon souvent son équipe perd. Il est en progression sur les passes décisives, pas sur le scoring.

Quincy Diggs est un poste 3, joueur typique de la Jeep Elite. Athlétique, 1m98, un gros jump, son tir de loin est correct mais sans plus. C'est le type d'attaquant qui, quand il intercepte, finit dans le cercle très vite. Pas la recrue de l'année mais un joueur intéressant.

Ndudi Ebi est un poste 4/5 Nigérian. Il est passé par Limoges en 2012 où il avait fait une saison quelconque. C'est un mercenaire, il a parcouru le monde entier sur toute sa carrière. Il est passé par des championnats exotiques comme le Bahreïn, l'Egypte, le Liban...
Il vaut 8pts et 4rbds, il est un peu l'energizer de l'équipe. Les 20min qu'il passe sur le terrain sont pour aider sont équipe en posant des écrans, en prenant des rebonds offensifs et en essayant de mettre son corps en opposition en défense.

Pierre-Etienne Drouault était à Cholet mais il n'a pas convaincu. Le Belge est donc contacté par Boulazac pour être le shooteur de l'équipe. Mais pas mieux, il n'y arrive pas. Le niveau est trop haut pour lui, ça va trop vite, il n'a pas le temps de shooter donc il ne met pas dedans, mais surtout il ne shoote pas souvent. Son temps de jeu est très inférieur à celui qu'il avait en ProB. Normal, c'était son vrai niveau.

Shawn James est un poste 5 moderne qui découvre la France. Il vaut 9pts et 6rbds pour 20min de temps de jeu. C'est un pivot léger, il s'écarte beaucoup, comme il est complet il peut mettre dedans de loin mais il a du mal contre les 5 lourds. Pas simple pour lui contre Samuels s'il est en état de jouer.

Le duel :

Si Limoges n'insiste pas dans la peinture, je n'y comprends rien. On devrait normalement détruire la raquette Périgourdine sans aucun problème. On a plus de talent, plus de poids et de taille. Alors faisons nous plaisir et gavons nos intérieurs de ballons.
Le vrai duel aura lieu sur le poste 1, entre Meacham et nos deux américains qui doivent se montrer davantage.

L'analyse :

On doit gagner cette rencontre et avec la manière. Pour cela, il faut que l'on maitrise notre rebond défensif et que l'on fasse courir nos ailiers. Après sur jeu placé, on donne le ballon dans la raquette et avec la puissance que l'on possède, on détruit leurs intérieurs. Ne cherchons pas des tactiques compliquées, juste mettre le ballon dans la peinture et avec du jeu dos au panier, si les extérieurs viennent aider on leur colle des 3pts sur la truffe . S'ils ne viennent pas, on leur dunke dessus. Je dis bien "dunk" pas des lay-ups de petites filles.

Si on respecte ça, le match devrait passer comme une lettre à la poste, enfin quand la poste fonctionne bien entendu.

  • Autour du match
  • Commentaires (14)