Playoffs 2019

Pas de Fos note !

Illustration

Le CSP va mieux, il faut maintenant amorcer une remontada en Jeep Elite pour asseoir ce renouveau et aborder sereinement l'enchaînement des rencontres en fin d'année civile (19 21 et 27 dec !) avant un break jusqu'au 12 janvier. Pour l'heure, c'est une équipe provençale auréolée de son succès contre Monaco qui se présente sur le parquet de Beaublanc avec la ferme intention d'engranger un 5e succès. Présentation.

L'effectif :


Les meneurs :

Edouard Choquet est bien connu à Limoges puisqu'il est né ici. Un poste 1 pas athlétique, mais fiable. Il est passé par tous les niveaux pros, et depuis quelques saisons il s'est installé en Jeep Elite. Il reste un un joueur relativement adroit de loin, mais surtout c'est un patron sur le terrain. Sa vision du jeu est aussi un de ses points forts.

Xavier Gaillou est référencé Pro B mais comme Fos avait des problèmes financiers en début de saison, ils ont recrutés à l'étage inférieur. Il joue peu, c'est un backup et donc il fait ce qu'il peut pour ne pas baisser le niveau de son équipe.

Les extérieurs :

Ron Lewis est en fin de carrière, mais en pleine forme. Plus de 30min de jeu pour 16pts, 4rbds et 3pds. Il peut jouer poste 2 mais aussi aider à la mène. Très bon de loin, possède un très bon premier pas. Vu à Rouen, Pau-Lacq-Orthez et Le Havre. Un vrai leader et un grand shooteur.

Malik Hairston n'a pas joué la saison dernière. Drafté en 48ème position, il a fait 62 matches de NBA. Il a maintenant 31 ans, il a fait 4 saisons en Euroleague. Gros shooteur, bon passeur, c'est une excellente recrue pour Fos avec leur petit budget. Il vaut 13pts 4rbds et 3pds.

Tariq Kirksay est un vieux guerrier et a la particularité d'être un ancien international... français ! Du haut de ses 39 ans, il est arrivé la saison passé en vétéran/exemple. Il sait tout faire et sa se voit dans ses stats. 7pts, 5rbds et 3pds par match. Ce n'est plus le leader statistique que l'on a connu lors de son passage à Nancy, mais il peut encore rendre de bons services et à moindre cout. Peut jouer poste 4.

Les intérieurs :

Jordan Aboudou oui vous avez bien lu. Il joue poste 4. Comme il n'a jamais réussit à avoir un shoot longue distance fiable, il s'est décalé en 4. Comme Inglis ou Diawarra. Pourtant il a les qualités techniques et physiques pour jouer 3. Il peut défendre sur un poste 3, il aura plus de mal sur un 4. Un éternel espoir qui tarde exploser.

Jaraun Burrows est blessé, c'est une rotation qui a plus joué en ProB pendant sa carrière. Même à l'étranger il était référencé au niveau inférieur.

Mamadou Dia est le gardien du temple. 14 ème saison à Fos. Il est surnommé le maire. Imaginez un peu l'influence qu'il doit avoir dans le vestiaire. Ses stats sont en chute libre, il vient d'avoir 40ans et donc son temps de jeu est lui aussi en baisse. Mais attention, s'il faut remettre ses copains dans le droit chemin, s'il faut plonger sur un ballon, faire l'écran de la gagne, il sera toujours là.

Pierre Pelos est lui aussi référencé ProB. Il a été formé à Pau où il a joué en NM2 puis en NM1. Après il est passé par Bourg ou il a été MVP des finales de ProB. Un poste 5 de 2m05 qui lit bien le jeu. Il vaut 8pts et 4rbds par match.

Marcus Dove est sur sa 33ème année. Il arrive de la D2 japonaise. Vu à Gravelines et Chalon sur Saone. Intérieur physique et bondissant. Il vaut encore 8pts et 7rbds par match. Encore un joueur qui a plus de 30 ans.

Le duel :

Pas facile de trouver un duel dans ce match tellement les deux équipes sont aux opposés au niveau effectif. Peut être que le duel des postes 3 sera un point à surveiller ?

L'analyse :

Si vous faite le compte, Fos possède 8 joueurs à plus de 30 ans. Ca doit être la moyenne d'âge la plus élevée de la Jeep Elite. Alors que Limoges possède beaucoup de jeunes. Alors quelle tactique faut-il adopter? On va dire épuiser physiquement l'adversaire en le faisant défendre longtemps et surtout en le faisant courir sur le jeu en transition. Sur une mi-temps ils vont tenir, mais sur 40min ce n'est pas certain.
Après il faut maitriser le rebond défensif (chantier toujours convalescent même avec coach Peronnet) pour avoir du jeu rapide et éviter les secondes chances. Et enfin, il faut enflammer Beaublanc le plus vite possible pour que la pression change de mains et que les sudistes ressentent la chaleur du chaudron.

  • Autour du match
  • Commentaires (5)