Playoffs 2019

Pas de blague, on joue pour une finale !

Illustration

40 minutes pour rallier la Halle Carpentier et tenter d'ajouter une ligne au palmarès du CSP, ce n'est pas cher payé qui plus est face à une équipe de ProB qui est moins équipée, mais qui mérite bien entendu le respect. Voilà donc la tâche qui attend les cerclistes dans le Nord où ils vont affronter la formation coachée par Eric GIRARD : L'ESSM Le Portel. Présentation.

ETAT DES LIEUX

Les confrontations avec l'ESSM datent des années de ProB du CSP et on sait que la petite salle du Nord (qui sera bientôt remplacée par une arena) est chaude-bouillante derrière ses Stellistes. Cette saison, Le Portel est fidèle à ses habitudes dans l'antichambre : ni un cador, ni un petit-poucet. 8e à ce jour du classement avec un bilan positif de 14V pour 11D. En course pour l'accès aux playoffs, la colère gronde au Portel qui ne voulait pas jouer ce jeudi 2 avril car les Stellistes se sont déplacés mardi (soit deux petits jours avant cette 1/2 finale) à Monaco (défaite 77-67 NDLR), le leader de la division avant de retourner à Hyères-Toulon samedi et accusent la FFBB d'oeuvrer dans l'intérêt du "Grand Limoges". Qu'ils soient rassurés, la LNB rétablit l'équilibre régulièrement !

L'EFFECTIF

Illustration

Les principales forces offensives du Portel reposent sur les épaules de 3 joueurs :
- Jakim DONALDSON pivot américain de 2m03 (ah la ProB !) qui tourne à 15pts et 8,6rbds la colonne vertébrale de l'équipe
- Gary CHATHUANT ailier guadeloupéen qui s'éclate cette année à 14,5pts et 3,8rbds
- Benoît MANGIN est à la baguette, meneur expérimenté après 10 ans en ProB, il peut fournir points, passes, interceptions...
A noter l'addition récente de l'arrière globe-trotter Anthony GURLEY (1 seul match au compteur mais déjà 14pts et 3pds) en remplacement de Dominique COLEMAN
Autre présence notable : Claude MARQUIS le vétéran ex-international issu de Cholet qui fait sans doute la saison de trop avec 6,5pts et 5rbds bien loin de ses performances en ProA.
Dernier joueur notable dans ce riche effectif, l'ailier US Kinu ROCHFORD (10pts 6rbds 1,3pds) qui est capable de performer dans une colonne statistique sans être régulier (des pointes à 22pts ou 8rbds... mais rarement en même temps).
Le dénominateur commun de cette équipe c'est la défense. Tous les joueurs mouillent le maillot pour assurer un niveau défensif intense et les soirs où les paniers veulent rentrer Le Portel devient injouable. Le CSP devra trouver la faille (Plaisted et Serbo doivent pouvoir faire beaucoup d'ombre au "petit" pivot nordiste) et assurer de son côté la même rigueur défensive.

QUELLE RECEPTION ATTENDRE ?

LA grosse question est la suivante : Le Portel va-t-il jouer son va-tout pour une hypothétique place en finale de la Coupe de France (où un second miracle serait nécessaire face au vainqueur de Strasbourg/Dijon afin de s'adjuger le trophée) après un éprouvant match à Monaco qui aura laissé des regrets dans les esprits ou va-t-il s'économiser pour assurer dans sa compétition majeure face à un des plus gros clients le Hyères-Toulon Var. L'ESSM vient d'engranger une belle victoire face au Roanne de Steed Tchicamboud et n'entend pas en rester là. Le galop face à Limoges constitue donc un aller/retour entre la côte d'Azur et le Ch'Nord qui risque de laisser des courbatures à tout le monde ! Alors entrainement pépère sans se blesser ou vrai match avec envie de créer la surprise ?

UNE SEULE ATTITUDE A ADOPTER

De son côté le CSP ne doit pas faire dans le détail. Une ProB clairement sous-dimensionnée dans tous les compartiments du jeu en comparaison d'une équipe taillée pour l'Euroleague et depuis joliment renforcée, il ne devrait même pas y avoir de match. Jeter devra éclabousser de son talent, Gélabale montrer une fois de plus que face à des adversaires modestes il est un vrai international et le reste de l'équipe demeurer sérieux et défendre très très dur, comme en début de saison.

  • Autour du match
  • Commentaires (47)