Playoffs 2019

Ori-Hara-Kiri... Eric Williams à la rescousse !

Illustration

[color=orange]DERNIERE MINUTE : Williams qualifié pour Pau-Lacq-Orthez ce samedi[/color]
Le couperet a mis du temps à tomber mais le sort d'Alex Oriakhi ne faisait plus aucun doute. C'est donc avec l'annonce du recrutement de son remplaçant le massif et expérimenté Eric Williams (2m06 147kg 29ans). Comme l'an passé, le CSP a pris un pari sur un jeune au poste 5 et a changé son fusil d'épaule à l'approche de l'hiver. Williams fera-t-il son trou au sein d'une équipe qui gagne sans lui et sera-t-il un frein à l'éclosion aperçue de Zerbo ? On souhaite que l'équipe profite de sa capacité de scoring/rebonds et de fixation mais que la balle risque de devenir difficile à partager avec autant de joueurs "influents". Portrait.

Made in NORTH CAROLINA

Eric Williams est très étroitement lié à Wake Forest... pas seulement la prestigieuse fac de Caroline du Nord où il a d'ailleurs effectué son cursus complet mais également la ville du même nom dont il est originaire (bien que né en Allemagne) et dont il a défendu les couleurs au lycée, refusant des bourses des pourtant très cotées North Carolina (oui celle de Michael Jordan !) et NC State (mais bon Wake Forest ça reste la fac de Tim Duncan, Chris Paul et Muggsy Bogues -pour les nostalgiques-).

La Forté-Spaghetti connection

Joueur majeur et dominant pendant ses années fac, il avait tout de même été sélectionné au prestigieux All Star lycéen Mc Donald's avec excusez du peu : Ama're Stoudemire, Carmelo Anthony, Chris Bosh, et Sean May entre autres. Non drafté malgré une saison senior 2005-06 à 16,3pts 11,4rbds et 1,09 contres il s'est donc dirigé vers l'Europe et plus particulièrement l'Italie (à 300.000$ / saison nous a-t-on dit !) où il émargeait encore l'an dernier à 6,5pts 5,7rbds 0,5ct en 19 min.

LE BON PROFIL ?

Contrairement à Oriakhi, Williams a déjà fait ses preuves en Europe et sera donc moins surpris par le style de jeu et l'arbitrage. Il semble être capable de mettre de côté ses stats pour aller au charbon et les croqueurs du style Acker ou Reynolds en mode sans réussite seront heureux de bénéficier de ses rebonds. Son association avec JK Edwards promet déjà un beau paquet de kilos à gérer pour les futurs intérieurs adverses. Il y a peu de chances qu'il soit qualifié pour le clasico de samedi mais quoi qu'il en soit il sera tout sauf intégré et prêt à se fondre dans le collec... enfin à jouer avec les autres cerclistes !^^

Welcome to Eric and good luck!

En bonus VIDEO : la joie de Fred Forté d'avoir les deux plus gros intérieurs du championnat

Dans ses années Fac avec 15kg de moins :


En Italie :

  • Autour du match
  • Commentaires (42)