Playoffs 2019

Classico time !

Illustration

Convaincant face à l'ex-leader Orléannais, le Limoges CSP a marqué la ProA cette semaine. Désormais deuxièmes du championnat, les cerclistes font désormais face à un nouveau défi à l'occasion de la 6e journée : remporter LA confrontation qu'attendent les supporters, qui va les opposer à Pau-Lacq-Orthez (et rajoutez 5 ou 6 communes si ça vous fait plaisir !). Attention à l'horaire : samedi à 15h00 (diffusion en direct sur Canal +). Présentation...

Contexte

Comment décrire ce duel ? Cette rencontre est toujours un match très spécial pour les Limougeauds et pour les Palois.
L'histoire du basket français a été écrite avec les Pau-Limoges, tout le monde se souvient des victoires de son équipe fétiche, des bagarres entre les joueurs, des retournements de situation pendant les rencontres, mais seuls les vrais supporters connaissent l'importance de la victoire. Ou plus exactement de "cette" victoire...
Les 2 clubs ont trusté 18 des 22 titres entre 1983 et 2004 mais ont aussi connu la descente aux étages inférieurs. Paradoxalement, aujourd'hui encore, beaucoup de similitudes réunissent les frères ennemis Limougeauds et Palois.

Pau est un promu qui s'en sort relativement difficilement en ce début de saison. Avec 2 victoires pour 3 défaites, les béarnais se trouvent dans le ventre mou du classement. Le coach Bergeaud essaye de trouver des solutions pour maintenir son équipe en ProA et que ses jeunes joueurs progressent, mais la route est encore longue.

Revues d'effectif


Meneurs

Michael Thompson est le maître à jouer de son équipe. Arrivé de Villeurbanne à l'intersaison, il tourne à 14,6pts et 5,2pds avec un bon 15 d'évaluation. Adroit de loin (52% à 3pts), il ne prend pas de tirs forcés, sa taille (1m77) ne lui permet pas de pénétrer et de se frotter aux grands, alors soit il percute pour décaler ses coéquipiers, soit il shoote de loin. C'est un bon défenseur, mais il doit être attaqué en bas de la raquette par les meneurs plus grands que lui pour être mis en difficulté et faire des fautes. (Les post-up de Green ou Reynolds devront être un point important pour trouver des paniers faciles de près et surtout pour essayer de lui provoquer des fautes). Ce joueur est beaucoup moins dangereux quand il est sur le banc !...

Rémi Lesca est le back up de Thompson. Il joue 13min par match, shoote peu, c'est un meneur organisateur, capable de défendre fort et de contre-attaquer. S'il joue beaucoup, ce ne sera qu'une bonne chose pour Limoges.

Arrières - Ailiers

David Denave est l'un des joueurs les plus sous-coté du championnat. Il sent le jeu, connait parfaitement ses coéquipiers et pèse beaucoup sur son équipe. Ses stats ne sont pas révélatrices de son impact (9,6pts, 3,6rbd et 4,8pds). Il anime l'attaque, gère la défense et motive l'équipe. Pas très adroit de loin, il est quand même capable d'envoyer quelques banderilles pour écarter les défenses et remotiver toute l'équipe.

Sami Driss est un joueur référencé ProB, c'est une rotation plus qu'un joueur majeur, mais il cumule en moyenne 19min de temps de jeu, il a donc la confiance de son coach. Donc ne pas laisser sans surveillance. Vous ne l'aimiez pas à Bordeaux ? Vous le détesterez à Pau.

Aaron Harper vient juste d'arriver, et devrait être qualifié pour cette rencontre, à l'instar de Williams côté CSP. Attention, ce joueur est une arme offensive de grande qualité. Gros shooteur, capable de faire des cartons quand il est en confiance. Il vient de passer une saison au Liban, on ne connait pas son état de forme. Donc à surveiller en permanence, il ne faut surtout pas lui donner de rythme.

Bandja Sy joue sur 2 postes différents. Le frère d'Amara Sy est grand (2m04) pour un poste 3 mais un peu trop léger pour un poste 4. Il découvre le monde pro depuis cette saison. Adroit de loin, très bon finisseur, il est un peu la copie conforme de son frère, l'expérience en moins.

Intérieurs

Hristo Nikolov est Bulgare, mais n'a rien d'un yaourt. C'est un poste 4 moderne, adroit de loin, gros défenseur, il découvre la ProA et son rythme. Il aime les duels physiques, poser de bons écrans, son point faible se situe dans la prise de rebonds : il n'a pas une détente extraordinaire et son timing n'est pas toujours excellent. Edwards et Moerman devront le provoquer au maximum pour lui faire commettre des fautes.

Jean-Frédéric Morency est un Palois d'origine (et oui, on ne choisit pas d'où on vient, et on n'a pas tous la chance d'être Limougeauds !). Formé à Pau, il connait la maison sur le bout des doigts. Ce poste 4 est surtout là pour abattre le travail de l'ombre, il ne shoote presque jamais de loin, il pose les écrans, prend les rebonds, et sait aussi finir les contre-attaques. Sa détente et sa vitesse son ses plus grandes forces.

Ahmad Nivins est le poste 5 en vue de notre championnat. Ses stats parlent d'elles-mêmes (18,8 pts et 6,4 rbds pour 22 d'évaluation). Son jeu est basé sur ses mouvements dos au panier, ses rebonds offensifs et sa capacité à provoquer des fautes sur les intérieurs adverses. Pau l'annonce incertain pour cette rencontre (il aurait un gros hématome à l'œil gauche), si tel est le cas ce serait une bonne nouvelle... Sauf que le bluff avant un Pau-Limoges, on connait !

Abdel Kader Sylla arrive de Nancy où il avait très peu de temps de jeu. Il est parti à Pau pour s'aguerrir et augmenter sa présence sur le terrain. Mais il n'y est pour l'instant pas vraiment parvenu avec seulement 13min par match. Son impact n'est pas très important, mais si Nivins ne joue pas il deviendra un joueur majeur de son équipe. Il ne faudra pas hésiter à jouer sur lui, c'est un des points faibles palois cette saison.

Dernières confrontations

Pau-Orthez 80 - 82 Limoges (CdF, 2013)
Pau-Orthez 86-75 Limoges (ProB, 2011)
Limoges 90-63 Pau-Orthez (ProB, 2010)
Limoges 85 - 80 Pau-Orthez (ProB, 2010, et celui-là, on s'en souvient !)
Pau-Orthez 87 - 82 Limoges (ProB, 2009)

Analyse

Parlons un peu des Limougeauds ! Que peut apporter notre nouvelle recrue, Eric Williams ?
L'équipe est seconde du championnat avec Zerbo - qui, au passage, progresse énormément et s'en sort plutôt bien ! - en poste 5, un meneur (JoGo) suspendu encore 1 mois et demi, et un nouveau coach qui est l'antithèse de Giannakis.

Déjà, Williams va amener à l'équipe du poids supplémentaire (147kg, pour rappel !), un jeu dos au panier, des écrans larges et solide et un point de fixation supplémentaire dans la raquette, alors que JK Edwards était bien esseulé dans ce rôle. On ne connait pas vraiment son état physique, mais s'il peut donner 10 ou 15 bonnes minutes, ce sera toujours mieux que de voir Oriakhi sur le banc pendant toute la rencontre. Dupraz va avoir des choix stratégiques à faire, car s'il aligne Williams et Edwards ensemble, il aura des joueurs physiquement imposants mais perdra en dynamisme - encore que la paire JK-Fréjus se débrouille bien depuis quelques matchs.

Après, il ne faut pas oublier le contexte du match. Un classico restera toujours une rencontre spéciale, avec beaucoup de tensions et de stress. Même si les joueurs d'aujourd'hui sont moins impactés mentalement parce qu'ils ne connaissent pas l'Histoire, ils doivent bien sentir le poids qu'ils auront sur les épaules au moment de rentrer sur le parquet : la fierté du peuple limougeaud sera entre leurs mains.
Cela dit, la pression est peut-être plus du côté de Pau qui joue à domicile et a besoin de victoires à la maison pour se maintenir.

Alors, tous devant vos écrans samedi à 15h00 sur Canal+ pour supporter votre équipe le temps d'un match les plus importants de la saison !

  • Autour du match
  • Commentaires (58)