Playoffs 2019

Nantes : Une nouvelle traction ?

Illustration

Si la réponse ne fait aucun doute concernant les nouveaux joueurs sur les postes de meneur, arrière, ailier, la question pourra mériter de se reposer à la fin de la saison car ce nouveau Nantes peut faire mal. Le Limoges CSP se déplace donc en terre inconnue, après un match terne contre Quimper et une remontée de bretelle de coach Girard. Présentation de ce match qui sera très important pour la suite (Pau recevant le Portel et Evreux étant toujours pas loin derrière). Présentation de cette "nouvelle équipe" ...

Quand je parlais de nouvelle traction, ce mot concernait 2 joueurs. Le premier est au club depuis 3 saisons mais recommence juste sa saison après une grosse blessure. Il est vrai que les Nantais n'ont pas été épargné par la poisse : blessure, grippe A !
Ce joueur présente en effet les statistiques monstrueuses suivantes (en 2 matchs) : 18 points de moyenne, 24 d'évaluation, 64% à 3 points avec 5/7 en moyenne, 5 rebonds, 3 interceptions et 2 passes.

Illustration


Ce joueur est un ailier qui s'appelle Olivier Bardet et il sera à n'en pas douter à surveiller comme le lait sur le feu. Oui il est français et il a doublé ses stats par rapport à l'an dernier (sur 2 matchs seulement il est vrai mais avec le moral revenu ).

Le meneur titulaire de début de saison blessé (Régis Boissie), c'est un américain qui est arrivé en la personne de Taron Downey. Passé par Evreux il y a 3 ans (16 points et 14 d'évaluation), il a joué également en Hollande (Eiffel Towers Den Bosch) avec l'autre US de l'équipe que nous présenterons par la suite. Donc déjà entre ces 2 joueurs, l'alchimie sera déjà présente.

Illustration


Pour son premier match Taron Downey a signé 16 points et 9 passes pour 22 d'évaluation (en 37 minutes) ! Bref, il est déjà dans le collectif et sera à surveiller.

A l'arrière, une vielle connaissance et ancien international (oui oui, mais bon, quand Gradit est international et que Larrouquis est dans le groupe élargit, on se dit que n'importe qui a sa chance). Passé par Pau et pigiste médical en début de saison, Cedric Ferchaud est conservé (à la place d'un US blessé depuis le début de la saison et donc non conservé  la poisse on vous dit).

Illustration


Il tourne cette saison à seulement 11 points et 9 d'évaluation en 30 minutes de jeu. Le retour de Bardet va surement faire chuter un peu cette moyenne car derrière ce trio intéressant, on trouve derrière des joueurs au potentiel pro B très intéressant.

En vrac derrière, on retrouve un certain Ludovic Chelle, plus souvent vu en pro A qu'en pro B et qui joue quand même 25 minutes par match pour une efficacité certaine (9 points, 4 rebonds, 4 passes et 10 d'évaluation). Autre français avec des évaluations et un temps de jeu identique, Nicolas Gayon continue sa carrière dans son club depuis 4 ans.

Donc Nantes a désormais un secteur extérieur très intéressant (en qualité et en quantité). Qu'en est-il du secteur intérieur ?

Déjà, le poste d'ailier fort est occupé par un ancien limougeaud, Mehdi Labeyrie.

Illustration


A Nantes depuis plusieurs saisons, il est toujours très régulier et aligne en moyenne 15 points et 4 rebonds par match en un peu plus de 30 minutes.

Pour finir le duo de dessous, il y a la trouvaille Nantaise du secteur intérieur (après Rashaun Freeman) : Devonne Giles, ancien coéquipier de Taron Downey, aligne les bonnes statistiques suivantes : 14 points et 9 rebonds et également plus de 3 fautes par match ce qui est logique vu son temps de jeu (30 minutes environ). C'est surtout le meilleur rebondeur du championnat

Illustration


La capacité de nos intérieurs et notamment de Ford à défendre et provoquer ce joueur dépendra la domination d'une équipe sous les paniers.

Les 2 titulaires jouant beaucoup, les 20 minutes restantes sont laissés à un ancien champion de pro B (Grrrrr, c'est dur à dire), Gary Floriment (oui il était à Poitiers l'an dernier). Il profite de son temps de jeu correct pour tourner à 6 points et 4 rebonds. Correct sans plus.

Si Nantes en a fini avec les blessures, Nantes aura un effectif très correct, qui n'a aucun rapport avec son classement d'avant dernier du championnat. Et le problème, c'est que Limoges va donc se frotter à cet effectif complet.
Alors on peut parler par la suite de performance collective par exemple dire que Nantes est :
- la 10ème attaque du championnat avec 76 points marqués contre 78 pour le CSP
- la 11ème à l'évaluation (80 contre 91 au CSP)
- la 10ème aux rebonds (33 contre 37 au CSP  1er-)
- la 6ème aux passes décisives (15,5 contre 17,5 au CSP  1er-)
- la dernière défense du championnat
Mais tout ca ne veut pas dire grand chose vu que le vrai effectif, il jouera samedi contre le CSP.
La seule chose marquante, c'est que malgré son classement, Nantes n'est que rarement à la rue hormis en défense où elle possède la plus mauvaise.

On voit donc bien que le danger peut désormais venir de partout (avec malgré tout, des gros scoreurs extérieurs). Il va donc falloir que le CSP défende bien. Sans une défense digne de ce nom pendant 40 minutes, il sera difficile de gagner là bas. Les duels entre US ( Darby- Downey à la mène et Ford  Giles dessous) vont valoir le détour. Souchu devra se charger du cas Bardet et les autres devront se mettre au diapason. Ensuite, en attaque, il faudra enfoncer ces nantais pour les faire douter et les faire lâcher prise.

Le match : samedi 20h au palais des sports Beaulieu

  • Autour du match
  • Commentaires (3)