Playoffs 2019

Le Père Noël viendra-t-il du Nord?

Illustration

Pour finir cette année 2016, le CSP reçoit les nordistes de Gravelines. Ce club est assez déroutant depuis quelques saisons. Ils arrivent à monter des équipes top niveau, mais à chaque fois ils s'effondrent lors des 1/4 de finale des playoffs. Cette année, ils sont repartis d'une feuille blanche ou presque puisque 10 joueurs ont quitté le BCM pour autant d'arrivées. Le seul dénominateur commun entre toutes ces années : le coach (ce qui est curieux dans une oreille limougeaude). Présentation.

L'adversaire :

Avec 7v pour 6d, le BCM est 7ème du championnat. Il reste sur 2 victoires à Châlons-Reims et contre Antibes.

Les meneurs :

Justin Cobbs est le cousin de Russell Westbrook. Il n'a pas son talent, il arrive d'Allemagne où il a fait une excellente saison. Il a qualifié son équipe pour le final four de la FIBA Europe Cup (C3). Il n'est pas connu pour son adresse de loin, mais plus pour ses drives très rapides. Son jeu en fixation/passe lui permet de délivrer 4,5pds et de marquer 15pts par match. Il a aussi une certaine qualité pour prendre des rebonds ce qui lui permet de relancer vite le jeu.

Mathis Keita est le neveu d'Ahmadou Keita qui est aussi son agent. Il est passé par le centre fédéral puis a décidé d'aller poursuivre sa formation en NCAA. Après 4 saisons aux US, il est rentré en France où il s'est fait un nom en Pro B à Evreux. Il découvre la Pro A où il a tout à prouver, il commence à gagner des minutes depuis quelques matches, ses qualités de tir à longue distance et sa faculté à ne pas perdre de ballon sont ses meilleurs atouts.

Le duel :

Wood/Cobbs devrait valoir le coup d'oeil. Il faut juste que notre Américain soit plus en mode Le Mans qu'en mode Antibes.

Les extérieurs :

Sek Henry est arrivé pour remplacer Gray qui cette saison n'y arrivait pas. Pourtant dieu sait qu'il a du talent. Pour le moment il n'arrive pas à stabiliser son shoot longue distance, alors qu'il est réputé pour être un bon shooteur. Alors il adapte son jeu en percutant plus et en prenant des tirs dans la zone intermédiaire. Ce qu'il réussit avec un bon pourcentage.

Adam Mokoka est un jeune du centre de formation. Il était cadet la saison dernière, ce qui ne l'a pas empêché d'être le second meilleur marqueur de son équipe en espoir. Il est champion d'Europe des U16 en 2014, il arrive à trouvé des minutes au poste 1. Il lui manque un tir fiable et un physique un peu plus dur pour résister aux poste 1 adverses.

Kyle Gibson est tout d'abord un joueur offensif avec un gros pourcentage que ce soit de loin comme de près. Fort sur le un contre un, il peut aussi se créer son propre shoot. Il va vite et avec son physique imposant, il peut finir dans le cercle quand il veut. Son jeu à risque lui fait perdre quelques ballons, mais sa vison du jeu équilibre l'ensemble avec des passes décisives.

Le duel :

Buffords/Gibson sera à n'en pas douter un beau duel. Le Limougeaud revient à son niveau de début de saison, et Gibson est la solution offensive des nordistes. Ils ont un peu le même profil, donc celui qui gagnera ce duel aidera grandement son équipe.

Les intérieurs :

Myles Hesson est un Britanique qui s'est fait un nom en Allemagne puis à Dijon la saison dernière. C'est un poste 4 moderne avec un bon shoot de loin et un bon sens du timing pour le rebond. Ses qualité athlétiques lui permettent de défendre sur des postes 2, 3 et 4. Son potentiel est flagrant, il a une grosse marge de progression. Un pari pour l'avenir.

Jimmy Djimrabaye a gagné son contrat avec le BCM en espoir ou il en était le capitaine. Il a remporté le championnat en 2013, mais pour gagner des minutes et de l'expérience, il est parti à Charleville en Pro B. De retour, il grapille du temps de jeu depuis que Pietrus est blessé. Ses qualités physiques en font en rebondeur correct, mais il est frustre en attaque un peu à l'image de notre Fréjus.

Richard Solomon est un poste 4/5 de 2m08, son jeu est basé sur le rebond offensif et sur le pick and roll tête de raquette. Vous savez, ce que le CSP n'a pas réussi à comprendre pendant 30min à Antibes ! Joueur fiable, facile à coacher, il vaut 7pts et 7rbds.

Fernando Raposo est JFL alors qu'il a un passeport Camerounais, Portugais, Américain et il a été élevé en Allemagne. Pour dire qu'il peut jouer n'importe où. Formé à Pau, ses 2m06 lui permettent de prendre des rebonds des deux côtés du terrain, de jouer au poste bas avec un jeu dos au panier fiable. Défenseur moyen, il est souvent pénalisé ce qui lui coûte du temps de jeu. Le seul vrai 5 de l'équipe et pourtant il ne joue que 20min par match.

Aaron Cel arrive de Monaco ou il a fait une saison correcte. Sa carrière a pris une autre dimension quand il était en Pologne. Il a joué l'Euroleague et a été champion local. Ses qualité de shooteur longue distance ne sont plus à démontrer, son Qi basket lui permet de délivrer des passes décisives et de prendre des rebonds offensifs. Dépanne souvent au poste 5.
Mauvaise nouvelle pour le BCM Gravelines-Dunkerque. Aaron Cel ne pourra pas jouer sur une période de six à huit semaines.
Souffrant depuis un long moment, l'intérieur va se faire opérer de la cheville. Absent lors de la victoire de son équipe sur le parquet de Châlons-Reims (87-89) et contre Antibes (75-67), il manquera ainsi plusieurs rencontres, dont celle qui se profile rapidement, contre Limoges mardi soir, pour le compte de la quinzième journée.

Le duel :

Camara/Raposo est à suivre. Un des meilleur défenseur de la Pro A contre un des plus mauvais. Pour une fois on pourrait dominer au poste 5.

L'analyse :

Le dernier match à domicile de l'année, après avoir dormi pendant 30-35min à Antibes et avoir ramené une petite défaite de 5pts, on sera certainement capable de gagner cette rencontre à Beaublanc. Les supporters seront là pour réveiller l'équipe au cas où. Maintenant il faut être pragmatique. Avec 7 joueurs au CSP qui ont le niveau, il faut réussir à défendre pendant 40min et sans trop faire de fautes. On a vu que Monaco y était arrivé contre Pau donc pourquoi pas nous. ?
Quand une équipe met une grosse intensité défensive, elle prend des risques en faisant des fautes. Mais on dit aussi à l'adversaire qu'aucun panier ne sera facile à marquer. Si l'on veut acquérir notre maintien le plus vite possible, il nous faut cette victoire, c'est absolument impératif... en attendant un renfort aussi arlésien que l'agrandissement de Beaublanc.

  • Autour du match
  • Commentaires (23)