Playoffs 2019

Le CSP déchiqueté par des requins

Illustration
Ce match était l'occasion de se détacher des candidats à la relégation voir de s'approcher d'un strapontin pour la coupe à Mickey. Malheureusement ce ne fut que la confirmation que la saison sera longue et douloureuse pour les supporters sauf miracle sous le sapin. Analyse.

Le match

1er quart-temps : Où est le CSP ?

En tout cas par sur le parquet d’Antibes. Pourtant Dule a commencé la rencontre avec un 5 le plus logique qui soit : Wood, Prepelic, Buford, Fair et Camara, et pourtant il n’y a rien. Avec d’un côté aucune envie en défense que ce soit dans les déplacements ou la contestation des tirs, et face à la vivacité de Curry, l’adresse de Solomon et la verticalité d’Otule, on obtient des dégâts qui s’accumulent rapidement. Ajouter à cela une maladresse totale en attaque ou des joueurs qui se gênent et vous obtenez un match à sens unique pour des Sharks qui ne demandaient pas un bœuf aussi tendre comme repas. Fin du quart temps, 30 – 10 et surtout une différence à l’évaluation sidérante : Sharks 42 – CSP 0 (oui zéro, le chiffre des dizaines n’a pas été oublié).

2ème quart-temps : Les requins digèrent et Limoges se réveille (un peu)

Cette période démarre avec un peu plus d’intensité (en même temps moins, les joueurs remontaient dans le bus) et surtout avec un Mathieu Wojciechowski (MW pour la suite de l’article, je ne veux pas flinguer mon clavier juste en écrivant son nom) qui essaie de sonner la révolte en mettant beaucoup d’intensité et ayant de faire beaucoup de chose (voir trop) des 2 côtés du terrain. Ce quart-temps est également l’occasion de voir le jeune Vincent Fauche sur le terrain pendant 6 minutes qui tient bien sa place. On peut juste regretter qu’on ne lui laisse pas remonter la balle. Le CSP arrive à remporter ce second quart temps 14-17 mais il est toujours mené 44-27.

Mi-temps :

A la mi-temps plusieurs choses sautent aux yeux dans les statistiques :
- Le CSP a fait 0 passe décisive
- Antibes a récupéré 6 rebonds offensifs
- Et si le WE dernier le banc a été montré du doigt, là il faut s’interroger sur le 5 majeur qui fait 1 d’évaluation en 20 minutes !
Alors qu’Antibes revient s’échauffer pour la fin du match, le CSP reste longtemps au vestiaire pour ne s’échauffer que 2-3 minutes (en même temps, Dule a surement énormément de chose à remettre en place)

3ème quart-temps : Les Sharks ne relâchent pas leur proie

Si avant la pause, les plus optimistes pouvaient croire à un retour de Limoges, le début de la seconde mi-temps les aura malheureusement vite fait redescendre sur terre avec des joueurs qui pour la plupart (à l’exception de MW) n’osent pas prendre leurs responsabilités et font une passe au lieu de prendre des tirs en bonne position alors qu’en face Curry et Solomon se régalent ; ils marquent à eux deux 18 points sur cette période soit autant que le CSP.

4ème quart-temps : Un baroud d’honneur

Alors que c’est bien trop tard et qu’Antibes fait un peu tourner, Limoges décide enfin de jouer et de défendre pour au final revenir à 5 points seulement. Prepelic faisant ses stats face à une défense sur lui beaucoup plus lâche mais écopant encore d’une technique (pour avoir une fois de plus râlé).

Le bilan :

Ce soir, peu de chose peuvent être mises du bon côté de la balance :
- le bon match (et l’envie) de MW
- La défense en fin de match qui a beaucoup gêné Antibes
Alors qu’au contraire beaucoup de choses peuvent être mises contre notre équipe :
- Le manque criant d’intensité pendant 30 minutes
- Une maladresse exceptionnelle car si un joueur peut être en panne d’adresse un soir, voir une équipe entière rater des paniers c’est beaucoup plus rare
- De l’énervement malvenu (le coup de coude de Camara ou la « poussette » dans le dos de Wood leur valant à chacun une antisportive, le coup de pied (non sanctionné) au sol de Prepelic sur Otule et son énième technique pour contestation…
- Le fait d’avoir « gâché » l’exploit de la semaine dernière au Mans qui aurait dû être validé par une victoire chez un adversaire direct au maintien.

  • Autour du match
  • Commentaires (71)