Playoffs 2019

Le csp n'avait Pau envie !

Illustration

Pau-Lacq-Orthez l'emporte dans le 95e clasico de l'histoire, en se contentant de jouer au basket 10 minutes au 3e quart-temps avec Nivins et en comptant sur la fête à la saucisse le reste du temps. Dans le rôle des charcutiers : Thompson, Strawberry et l'improbable Lesca qui cumulent un irréel 8/14 à 3pts mais surtout en déséquilibre au bout du buzzer la plupart du temps... Pas d'intensité en fin de match et un Alex Casper des grands jours auront eu raison de l'envie du public limougeaud. Un beau gâchis qui relance les béarnais et qui laisse le CSP co-leader mais une nouvelle fois sans mérite. Analyse...

Comment analyser une telle soirée ?

Les Palois ont fait leur match, et se sont découvert une réussite insolente qu'on ne reverra probablement pas avant des siècles dans le Béarn. Mais ne nous attardons pas sur le jeu. Si vous voulez vraiment un résumé : Pau a pris 6 points d'avance dès le 1er QT en shootant systématiquement à 8m au buzzer des 24 secondes en croisant les doigts (et dire que ça a marché...), dans la foulée les arbitres n'ont pas aidé en oubliant que marcher était interdit dans ce sport (allez arbitrer du bowling !), Limoges a fait la course derrière pendant 30 minutes, sans se battre, en se lançant sans cesse dans des raids solitaires complètement improbables, bref, les joueurs ont paniqué à la moindre occasion alors qu'une salle comble était prête à leur faire la fête toute la nuit.

Illustration
Juste, les gars, quand on voit ça... on n'y va pas !


Le retour de Mister Hyde

On savait le CSP malade de schizophrénie, et il est loin d'être guéri.
A la mi-temps, distancés de 5 petits points, les verts étaient dans le match. La chkoumoune paloise n'était pas maitrisable, mais il "suffisait" d'être patient et de jouer son jeu pour passer la ligne d'arrivée en tête. Au micro de FlashFM aux côtés de Titi (merci pour l'intermède radio !), je ne m'inquiétais pas : Limoges avait les moyens de surclasser Pau ce soir. Nul besoin d'être génial, juste de jouer au basket, de provoquer, de varier, de tenter...
Mais non ! Les Limougeauds se la sont jouée Mr Hyde, Acker montrant la voie à ses copains en jouant tête baissée... qui ne se sont pas faits prier pour aller chacun leur tour montrer leur individualisme dans cette parodie de basket.

Et plutôt que de jouer sur ses qualités, l'équipe (enfin ce qu'il en reste après des soirées comme celles-là) joue le dernier quart-temps comme si elle avait 15 points d'avance... On n'a pas vu de jeu rapide, alors que c'est ce qu'on fait de mieux cette année ! J'appelle ça "perdre sans jouer"...

Ce n'était pas un match, c'était un CLASICO ! Où est votre fierté ?!

Voir des joueurs - grassement payés par nos abonnements - baisser les bras face au rival historique du club me rend malade.

Limoges a perdu plusieurs matchs sans sortir les tripes cette saison, mais autant dire que dans un Limoges-Pau, a fortiori à Beaublanc, c'est impensable. Plus aucune réaction ne nous fera croire au futur de ce groupe.... Le mal est trop profond, l'humiliation est à son apogée. Trop de ces joueurs n'ont pas la hargne en eux. Gagner ? Qu'importe, le salaire tombe, la salle se remplit, on lance des ballons dans un filet... HOOO, ON SE RÉVEILLE ?!

Bon, vous l'aurez compris, je n'ai pas envie de peser mes mots ce soir. Comme beaucoup de supporters, j'accepte la défaite, mais je n'accepte pas de voir des sportifs de haut-niveau baisser les bras. Oh oui, Limoges jouera sûrement les play-offs... mais une fois sortie, cette équipe vérolée se décomposera, une fois encore, et on ira reconstruire, avec d'autres joueurs... auront-ils plus la victoire dans leurs cœurs et dans leurs têtes ? Espérons-le... Et s'ils l'ont, est-ce qu'on les gardera précieusement ? Espérons-le aussi... Kyle, Jon, Alhaji, Raph, si vous nous lisez...

  • Autour du match
  • Commentaires (116)