Playoffs 2019

Le CSP finit sur une bonne note (73-62)

Illustration

Limoges a mis un terme à sa saison en battant Nanterre 73-62, dans un Beaublanc rempli à bloc pour un dernier tour d'honneur. Ultime soirée synonyme d'adieu pour certains joueurs qui ne refouleront pas le parquet sous les couleurs limougeaudes. Espérons maintenant que Kmac et Jon Brockman resteront sous les ordres de Giannakis, qui a de son côté confirmé qu'il restait en Haute-Vienne l'année prochaine. Analyse !

Le match

Pour résumer la partie, il suffit de la scinder en deux. En première mi-temps, le CSP a pris le taureau par les cornes avec un 5 majeur composé de Brad Wanamaker, Kyle McAlarney, JM Mipoka, Jon Brockman et Fréjus Zerbo.
Un 5 somme toute séduisant (car cohérent et collectif !) qui a très rapidement engrangé 8 points d'avance (10-2) avant de commencer à gérer son avance. La défense très dure du Brockness Monster, faite d'un placement intelligent, de rebonds hargneux et d'interceptions bien senties, a permis à McAlarney et Wanamaker de s'éclater offensivement en commençant alimenter la marque avec un jeu varié.
A 23-12 après 10 minutes, la suite était envisagée avec la plus grande sérénité. Le deuxième quart-temps était donc du même acabit (remporté 20 à 12), pour un score à la mi-temps de 43-24 qui laissait beaucoup de regrets sur l'ensemble d'une saison qui aurait pu se terminer un peu plus tard... en play-offs !

Comme je le laissais entendre, les 3e et 4e actes ont été moins prolifiques pour Limoges. Les coéquipiers de Johann Passave « le Duc de Teille » ont repris du poil de la bête pendant la pause (mais rassurez-vous, August va bien !!) et sont revenus avec de bien meilleures intentions.
A contrario, le CSP nous a montré sa face B (désolé pour les plus jeunes d'entre vous qui n'ont pas connu les cassettes audio ^^) : comprenez plus fade et moins entraînante. Bref, pas un tube, mais il faut de tout pour faire un album !
Le 0/4 de Mipoka (têtuuuu ;-)) à 3pts est le parfait reflet de cette période creuse du match dont profite Stephen Brun pour étaler sa réussite (4/4 qui se termine par un 4/7 en fin de match, pour 17 d'éval). Heureusement, les Limougeauds avaient un bon petit tas de points à laisser filer pour en garder une dizaine au moment de galoper une dernière fois sur les planches de Beaublanc. Revenue à 5 unités, la JSF (malgré tout qualifiée pour les PO avec la 8e place) a fini par tomber les armes, s'inclinant 73-62 face à un CSP trop fort pour elle et qui aurait pu prétendre à aller un peu plus loin dans ce championnat serré jusqu'à la dernière journée.

L'heure du bilan...

Restés quelques minutes de plus sur le parquet pour un tour d'honneur sous les applaudissements des supporters, les joueurs ont pu savourer une ambiance que certains retrouveront dans quelques mois... mais d'autres pas !
Cap'tain JoGo, resté sur le banc avec Angelo Tsamis ce soir, s'est improvisé porte-parole du groupe pour remercier tout le monde et confirmer que si cette année a été faite de hauts et de bas, le soutien inconditionnel des supporters a permis à Limoges de remplir son objectif : assurer le maintien en ProA !
Alors effectivement, l'objectif annoncé du club est rempli. Plus encore, un titre est venu s'ajouter au long palmarès avec le Trophée des Champions remporté au nez et à la barbe de Chalon. Mais certaines séquences de jeu laisseront tout l'été cette impression tout aussi amère que les endives au jambon de ma maman : les play-offs étaient juste là, à notre portée !
A quelques coups de sifflet près, à quelques minutes de concentration près, à un poil de réussite près, bref, à un rien près, Beaublanc aurait pu abriter au moins un match supplémentaire avant de tirer le rideau.

2013/2014 déjà en vue !

Et désormais, il va falloir penser à la saison prochaine. Première nouvelle (que je classe dans les bonnes nouvelles) : Pannagiotis Giannakis sera des nôtres. De retour de Chine au mois d'août, il aura certainement un peu plus d'amplitude dans le choix de l'effectif qu'il aura à conduire. De quoi l'aider à nous faire franchir un pallier supplémentaire en ProA ?
Ces joueurs, justement, parlons-en. Nous allons avoir le temps de discutailler, de pronostiquer, d'espérer, d'être surpris... mais lançons d'ores et déjà le débat !

Resteront, resteront pas ?
Il semble évident que tous les supporters ne jurent que par l'inévitable paire BROCKMAN-MCALARNEY et qu'il faudrait à tout prix conserver ces deux énergumènes. Mais rien n'est fait, et les négociations s'annoncent compliquées. Si Kyle peut légitimement espérer une équipe construire autour de lui, avec des systèmes pour lui : aura-t-il cette possibilité avec PG ? Voilà un argument qui risque malheureusement de peser lourd dans sa future décision... Brockman, lui, risque d'être fort courtisé par de grosses cylindrées dans les 4 coins de l'Europe. Gageons que le projet limougeaud l'en dissuadera, lui qui semble tant s'épanouir ici !

Illustration


Si d'autres sont encore sous contrat et devraient donc être présents à la reprise (Tsamis, Gomis, Boungou-Colo...), tout le monde ne prolongera pas.
Spéculer serait anticiper, mais tout laisse à penser que Teddy Gipson, Vasco Evtimov, Sambou Traore, et peut-être d'autres, partiront vers d'autres cieux.

Et côté recrues, la piste Antoine Diot déjà évoquée pourrait séduire tout le monde, des deux côtés. De toutes façons, d'autres rumeurs pointeront très vite le bout de leur nez. Qui sait, si un ou deux Chinois giannakisés ne vont pas tenter l'aventure européenne ? Mais là encore, ne mettons pas la charrue avant August...

  • Autour du match
  • Commentaires (95)