Playoffs 2019

Le CSP en playoffs et européen, Antibes en ProB

Illustration

Ce soir à Beaublanc, le Limoges CSP a porté la touche fatale à Antibes, officiellement relégué en ProB. De leur côté, les cerclistes, Nobel Boungou-Colo en tête (monstrueux MVP avec 36pts, 42 d'éval), ont manqué de peu les 100 points mais se qualifient pour les play-offs malgré les tensions internes qui continuent de fleurir... Analyse !

Résumé du match

Face à la lanterne rouge du classement, nous l'avons répété dans notre avant-match, le CSP ne devait pas avoir de pitié.
Et si un joueur l'a bien compris, c'est "Monsieur" Nobel Boungou-Colo, qui a sorti son plus beau costume de MVP pour prendre le match à son compte. Avec 36 points (dont 4/5 à 3pts), 10 fautes provoquées, 5 rebonds, 3 passes décisives, aucune balle perdue, il a délivré un match parfait pour mener son équipe à la victoire !

Cumulant 6 points et une passe décisive d'emblée, c'est lui qui a donné le rythme de la partie, bien relayé par un Jo Gomis très en jambes (9 d'éval en 27 minutes). Et si JoGo a tant joué, c'est pour pallier à l'auto-exclusion du groupe de Taurean Green, monté au clash avec JM Dupraz. Le meneur américain a ensuite refusé de retourner sur le terrain... Résultat, 1 minute jouée ce soir, et une tension supplémentaire dans le groupe dont on se serait volontiers passé...

Pour reprendre le fil du match, Antibes a continué à survivre, ou plutôt à vivre, grâce à une insolente réussite à 3pts - rendant le match hyper-offensif. Les deux équipes se répondant du tac-o-tac, le score à la pause était de 53 partout. Quand on sait qu'Antibes tourne à 69pts de moyenne cette saison, pas besoin de chercher plus loin ce qui cloche côté limougeaud après 20 minutes.

Au retour des vestiaires, le CSP restera sur son rythme offensif tout en durcissant sa défense (25-13). L'estocade est fatale pour des Sharks volontaires, qui ne lâchent rien et tiennent le score à -7 pendant de longues minutes, mais ne parviendront jamais à recoller malgré les quelques occasions laissées ci et là par les Misters Hyde têtes en l'air.

Le score final, 99-93, aurait aussi pu être plus lourd, et les supporters espéraient peut-être un peu plus de suprématie quand on connait l'écart de niveau supposé entre les deux clubs. Malgré tout, l'essentiel est là, l'objectif play-offs est rempli !

On a aimé...

• Limoges se qualifie pour les play-offs de ProA pour la première fois après 14 ans de disette (et à peu près autant de temps passé dans l'ascenseur entre les divisions) !

• Évidemment, l'énorme match de Nobel Boungou-Colo, qui signe au passage la plus grosse éval individuelle de ProA 2013/14. Au-delà des stats (voir plus haut), tout le monde aura noté son état d'esprit irréprochable, son grand sourire et sa rage de vaincre...

• Les bonnes stats de JoGo, Alex Acker, Adrien Moerman, JK Edwards, JR Reynolds, qui portent le total collectif à une éval de 116. Bref, un match largement perfectible, mais tout n'est heureusement pas à jeter à 2 petites encablures des PO.

• Globalement, l'adresse retrouvée par les mitrailleurs limougeauds qui ont tourné à 55.6% derrière l'arc ce soir.

• Revoir Raph' Desroses, auteur d'un bon match (13pts et toujours la même volonté défensive) dans son jardin de Beaublanc...

• Avec la défaite de Dijon à Nanterre, le CSP prend une option pour une place dans les 4 qui permettrait d'avoir l'avantage du terrain en 1/4 de finale.

• L'an passé, la ProA avait 9 représentants dans les trois coupes d'Europe (Euroleague, Eurocup, Eurochallenge) il est donc tout à fait légitime de penser que le CSP a acquis ce soir son ticket pour l'Europe... mais rappelons que Roanne et Orléans ont refusé l'été dernier de participer à l'Eurochallenge qu'ils considéraient trop coûteuse avec des déplacements nombreux et lointains et assez peu exposée médiatiquement. Alors quelle coupe pour le CSP ? Les résultats en playoffs nous en diront plus.

On n'a pas aimé...

• Encaisser 93 points (dont 53 en première MT) par une équipe qui tournait jusque là à 68... Outch...

• Encore un total trop élevé de 15 balles perdues !

• Le nouveau non-match de Johan Pétro... Pas convaincu que des franchises NBA l'appellent après de telles prestations... Et Vincent Collet non plus, d'ailleurs. Une belle énigme que devra résoudre Jean-Marc Dupraz avant les play-offs, mais sa sortie sous des sifflets pas immérités n'annonce rien de très bon pour lui. Quand on a 8 saisons de NBA dans les pattes et un titre de Champion d'Europe, sortir -2 d'éval à 0/5 au shoot contre le dernier de ProA, c'est de la mauvaise volonté. Il a du talent, il n'est pas trop tard pour le montrer, mais...

• Le clash Green/JMD. On le sentait venir, hé bien c'est fait. Green refuse de revenir sur le terrain après s'être embrouillé avec son coach et pénalise toute l'équipe. Alors que des joueurs auraient eu besoin de souffler, on peut considérer que le CSP a fini à 6 ce soir.

• Dommage que JMD n'ait pas eu l'idée de sortir NBC dans les dernières secondes pour lui offrir une ovation méritée. Dommage aussi de ne pas avoir aperçu Gaylor Curier sur le terrain alors que le banc était particulièrement court ce soir pour les 2 raisons citées ci-dessus.

Bref...

Bref, il est bientôt l'heure des conclusions, mais il est toujours aussi compliqué de les tirer. Toujours aussi ambivalente, cette équipe continue d'alterner le chaud et le froid, les belles prestations et les non-matchs, la pression défensive et les trous d'air... Et les observateurs que nous sommes ont du mal à savoir quoi penser !

En play-offs, nous repartirons de zéro, et il reste à espérer que les belles individualités qui composent ce groupe parfois désuni feront un coup d'éclat qui les emmènera le plus loin possible.
En attendant, finissons le travail à Villeurbanne, puis face au Paris-Levallois pour clore la saison régulière à Beaublanc...

  • Autour du match
  • Commentaires (49)