Playoffs 2019

Croquer les Oldenburgers pour aller en 8e

Illustration
Depuis l'arrivée de Dule, le CSP marche sur l'eau que ce soit contre les invincibles de Valence, contre une ProB hargneuse en coupe ou face à la lanterne rouge accrocheuse de ProA. Oldenburg qui avait essuyé ses semelles sur un CSP au fond du trou va voir se présenter dans son antre un Limoges transformé avide d'acquérir directement sa qualification à la faveur d'un nouvel exploit. Présentation.

Quels sont les paramètres qui ont permis la métamorphose du CSP depuis 2 semaines ?

La défense

La défense est redevenue imperméable, l'intensité est très haute, pas encore sur 40 min mais la complicité entre les joueurs est visible. On voit les aides, et même les aides de l'aide. Et ce point n'existait plus depuis plusieurs mois. Les rotations défensives sont réalisés dans les timings, avec de vrai "bumps" c'est à dire le CSP essaie de contester tous les déplacements et surtout ceux qui sont dans la raquette. Ce qui casse les timings offensifs de ses adversaires et qui ne leur donne que des tirs en fin de possession, donc à faible pourcentage.

L'attaque

Pourtant le nouveau coach n'a pas changé les systèmes du CSP, mais ils sont exécutés avec des écrans bien posés, ce qui entraine des phases offensives plus simple et donc plus efficaces. Il faut comprendre que dans le basket moderne, soit on met très vite le ballon à l'intérieur, soit on cherche le shooteur longue distance. Le petit hic, c'est que notre snipper attitré Matt Gatens est certes un bon défenseur mais il refuse trop de shoots ouverts et donc avec ses passes, il n'aide pas son équipe comme il le devrait. Encore une chance que certains joueurs ce soient réveillés pour compenser son manque de point.

Les révélations

Tout d'abord il est absolument clair que Daniels s'éclate dans ce type de jeu. On le voyait en manque de confiance, de rythme et surtout souvent perdu. Depuis deux semaines il est redevenu le joueur d'impact, adroit de loin, présent en défense et au rebond. Que du bonheur de revoir le Daniels de Nanterre, c'est quand même pour cela qu'il avait été recruté.

On peut aussi voir très clairement la progression de Léo, il est comme un poisson dans l'eau. On revoit le passeur hors-pair qu'il est, ses shoots rentrent de plus en plus, il pense même à pénétrer et à finir au cercle. Comme quoi, si certains grands clubs ont vu en lui un joueur de talent, ils ne se sont pas trompés, et quand les joueurs sont actifs autour de lui il peut distribuer et créer.

La starlette du CSP, Nobel pour ne pas le nommer, est aussi en grosse progression. On sait tous qu'il est très difficile à gérer, mais avec Dule il ne bronche pas sinon il va connaître les marches du palais des sports et le banc. A l'image d'un Dacoury qui avait épousé la philosophie de Boja, Nobel a peut-être là l'occasion de passer un nouveau cap, s'il accepte de remettre en question certains de ses fondamentaux et se discipline. Sa place en EdF pourra peut-être se jouer là dessus.

Marc Payne est aussi bien meilleur qu'en début de saison. Mais est ce un effet du nouveau coach ou tout simplement une montée en puissance après plusieurs blessures ? Il retrouve en tout cas une activité polyvalente et parvient à sortir des évals à plus de 10 avec à peine 4pts.

Les joueurs dans le dur

Heiko a perdu sa confiance et/ou son rythme, pas celle du coach. Il n'est plus LA solution offensive qui cachait la forêt quand il est arrivé. Ce qui lui demande plus de concentration et surtout d'adapter son jeu au besoin de son équipe. Ne vous inquiétez pas, il va revenir à son niveau et dans peu de temps, il ne faut pas oublier que le trentenaire a beaucoup tiré sur la corde et que le coeur de l'hiver est une période classique de "coup de barre".

Un autre joueur qui n'a pas souvent brillé mais qui là est éteint c'est le Yak. Certes il est capable de défendre et c'est aussi pour cela qu'il est à Limoges, mais je pense que beaucoup attendaient plus de lui. Un joueur qui a joué un peu en NBA, mais surtout qui était un des meilleur marqueur du championnat italien devrait pouvoir faire un peu plus au niveau du scoring... mais décalé en 4 alors que ça n'a jamais été son poste de prédilection, c'est peut-être beaucoup demander à ce joueur.

Oldenburg

Tous les observateurs d'Eurocup pensaient que cette équipe allait finir dernière du groupe. Et bien ils sont premiers et ce n'est pas volé. Le coach utilise intelligemment ses joueurs, son équipe est équilibrée, bien construite et respectueuse des directives du staff. Tous les postes sont doublés, elle possède de la taille, du drive, des shooteurs fiables et surtout une défense très collective. Ce qui lui a permis, mis-à-part à Valence ou elle a pris un éclat, de gagner des matches et qui va lui certainement lui permettre de se qualifier pour les 8e si elle ne prend pas plus de 9pts contre le CSP.

L'analyse

Alors que dire sur ce match?
D'abord que Limoges a plus besoin de gagner que son adversaire. Et si on va plus loin, il faudrait même reprendre le goal-average pour ne pas se mettre une pression de fou contre le PAOK. Il faudra gagner contre les grecs, c'est certain, mais si on gagne contre les allemands et avec plus de 9pts, on n'aura pas besoin de faire des calculs pour savoir si on est qualifié ou pas... Le caprice de l'aller de Nobel que certains étaient prêts à excuser parce qu'après tout, "valise pour valise à quoi bon jouer la dernière balle ?!" prend toute sa signification.

Pour gagner cette rencontre il va falloir garder cette intensité défensive, c'est elle qui amène les paniers faciles. On devra aussi faire vivre le ballon, rester collectif et avoir beaucoup de mouvement sans ballon. Continuer de poser de bons écrans pour que les "pick and rolls" soient fait dans les règles de l'art.

Attention à ne pas leur laisser prendre confiance surtout sur les tirs longue distance. Ali devra aussi monter son intensité défensive, les allemands possèdent un grand pivot avec de bonnes mains. Peut être que Zerbo sera plus la solution pour l'arrêter.

Maintenant que l'équipe a trouvé son équilibre collectif, que le groupe a l'air soudé, ce serait dommage de faire un mauvais résultat alors que la dynamique est positive.

  • Autour du match
  • Commentaires (38)