Playoffs 2019

Ce soir nous Chialons sur Saône

Illustration

Limoges s'incline en Bourgogne pour clôturer son premier road trip de la saison. Et la défaite est très amère, puisque Chalon bat le CSP au buzzer! Un panier qui va rentrer au Top 10, ou au bêtisier, au choix... Les limougeauds étaient fatigués, ça s'est vu, Chalon a gagné sans génie, ça s'est vu aussi, et le tout petit score est là pour le confirmer. Analyse du match.

Un début de match compliqué mais un CSP concerné

Avec Gatens dans le 5 majeur, on se doutait que Limoges n'allait pas démarrer aussi bien que vendredi. Et ce fut le cas : moins d'adresse, quelques erreurs, combiné à une défense tout terrain de Chalon, et Limoges prenait un 10/0 dans les dents.
Mais le CSP se remettait bien vite la tête à l'endroit : plus d'intensité défensive, des bons choix offensifs grâce à Culpepper à la passe (4 assists à la mi-temps), Zerbo Traoré et NBC précieux en attaque (19 points à eux trois à la mi-temps à 9/12)... Limoges était bien là et n'allait pas lâcher le match.
Quelques erreurs avant la mi-temps empêchèrent les verts de creuser encore plus l'écart, et Limoges regagnait la pause avec 2 points d'avance 33 à 35.

Limoges peine physiquement et laisse échapper la victoire

Limoges commençait très mal le 3ème QT, Chalon redémarrait pied au plancher comme en début de match, et creusait un petit écart. Les joueurs limougeauds semblaient émoussés à cet instant du match, mais Chalon n'arrivait pas à profiter des largesses et maladresses du CSP. Et tranquillement mais sûrement, Limoges laissait passer l'orage, se remettait dans le sens de la marche, et prenait 5 points d'avance avant la fin de ce QT.
Chalon faisait le match de trainard parfait, parce que Limoges n'avait pas suffisamment de ressources pour confirmer sa domination. A l'entame des dernières minutes, et sans être génial, l'Elan revanait peu à peu sur Limoges, passait même devant à 2 minutes de la fin. Dans le même temps et de façon assez inexplicable (avec pourtant son 5 classique sur le terrain), le CSP restait tout simplement muet en attaque, incapable de rentrer le moindre shoot, forcé ou non.
Et ce qui devait arriver arriva : un premier buzzer presque beater de Brownlee à 3 points, à 4 secondes de la fin. Culpepper égalisait miraculeusement à 4 dixièmes. Mais Chalon passait un alley hoop sur la remise en jeu suivante (après temps mort), et c'est Traoré, monté au contre, qui regardait le 1er le ballon rentrer dans le cercle pour sceller la défaite limougeaude, 67 à 65.

On a aimé

Le double double d'Ali Traoré : 13 points 10 rebonds à plus de 80%, bon match d'Ali, mais... c'est lui qui se prend le alley hoop de la défaite sur la tronche, pas de chance.

La prestation de Randy Culpepper : il est rentré avec un état d'esprit altruiste, distribuant 4 assists. PH l'avait bien cadré et a profité de certains arrêts de jeu pour beaucoup communiquer avec lui. Puis il a eu quelques éclairs de génie qui confirment tout ce qu'il peut apporter à l'équipe : un super moove en fin de 1ère mi-temps, et l'égalisation (presque) décisive au buzzer (presque, là encore...).

L'impression générale laissée par ce CSP : un peu fatigué, sans génie, mais dans le coup jusqu'au bout pour la victoire finale : la marque d'une équipe solide.

On a pas aimé

La défaite!!! On n'a pas du tout aimé cette défaite!!! A Chalon, au buzzer, I Feel Frustration... En plus le CSP avait encore une faute à donner, il y avait peut-être autre chose à faire que de subir ce alley hoop.

On reparle encore du 4 fantôme? Alors oui bien sûr le CSP n'allait pas dénicher ce fameux 4 dans le TGV Lyon-Chalon vendredi. N'empêche qu'à force de tirer sur la corde et de bricoler au poste 4, ça se voit! Daniels et Payne courts physiquement, NBC pas sur son poste de prédilection... On a pourtant vu un bon Wojce ce soir mais seulement 5 minutes, pourquoi ne pas lui avoir donné plus de temps de jeu quand le CSP n'y arrivait plus en fin de match?

Les stats qui nous font perdre ce soir : Limoges est encore dominé au rebond (33 à 30, dont 10 rebonds offensifs concédés). L'adresse à 3 points et aux lancers n'est pas bonne. Autant à 3 points, 28%, ça peut arriver, mais aux lancers, 50% c'est trop peu!

En conclusion

Sans forcer, Limoges n'était pas loin de gagner à l'extérieur, chez une équipe qui sera sûrement en playoffs en fin de saison. Au-delà de la défaite rageante, on peut y voir des motifs de satisfaction, parce que ce soir avec une adresse conforme aux standards du CSP en ce moment, ça passait sans problème. La défaite n'est pas dramatique non plus sur un plan comptable.
Coach Hervé a réussi à faire tourner son effectif, même si on ne comprend pas pourquoi Gatens, 7 minutes, et Wojce, 5 minutes, n'ont pas plus joué que ça ce soir.
Enfin, on peut dire que le CSP, tout simplement, dans sa configuration actuelle, n'est pas capable d'enchaîner 4 matchs intenses du niveau Euroleague. Limoges a maintenant 4 jours pour préparer la réception de Vitoria, qui a réussi un gros coup jeudi en battant l'Olympiakos, un gros match en perspective.

  • Autour du match
  • Commentaires (42)