Playoffs 2019

Tous ensemble pour décrocher la Vitoria

Illustration
Les matchs s'enchainent et les organismes limougeauds subissent de plein fouet cette avalanche de défis. Jour après jour, le staff prépare, les joueurs s'entrainent, récupèrent, se soignent et repartent au combat Et ce jeudi c'est l'armada de Vitoria qui vient défier le CSP à Beaublanc.

Le contexte :

Voilà la dure réalité d'un champion de France qui doit jouer 2 matchs par semaine. Comme la Pro A est loin d'être un long fleuve tranquille, toutes les rencontres sont dures et tapent dans le corps des athlètes limougeauds. Faire des performances en Euroleague implique de perdre des matches en championnat. Nanterre en est la preuve criante cette saison et Limoges a déjà payé sa grande performance à Zagreb par une défaite cruelle à Chalon.
En face, les espagnols ont aussi réussi un exploit en battant l'Olympiakos après prolongations, ce week end ils ont même été gagner à Malaga, et sont en tête de la Liga Endesa. Ils arrivent donc à Limoges lancés comme des frelons basques! Présentation du Vitoria Gasteiz Saski Baskonia Laboral Kutxa Taugres oléééé Toro!

Les forces en présence :

Les meneurs :

MIKE JAMES est un meneur américain plus gestionnaire que scoreur. Son shoot longue distance n'est pas très fiable par rapport aux standards d'Euroleague. Son profil est plus orienté sur la passe et l'organisation des systèmes. Mais attention quand même, sur sa jeune carrière il tourne à plus de 38% à 3pts alors que depuis 2 saisons, il est en dessous de la barre des 30%. Méfiance !

DARIUS ADAMS est connu en France pour avoir joué à Orléans et à Nancy au début de la saison dernière. Ce fort joueur de 1 contre 1 est l'antithèse de James. Pas organisateur pour un sous, il aime provoquer l'adversaire, prendre des shoots compliqués, il a un bon timing pour intercepter les ballons. Il va très vite balle en main, mais perd beaucoup de ballons sur des tentatives forcées. C'est ce qui lui avait coûté sa place en Lorraine.

JAKA BLAZIC est donné comme meneur de jeu par l'Euroleague. C'est plus un poste 2 qui est là pour mettre des shoots longues distances. Grand, 1m96, son jeu est essentiellement basé sur la défense et le shoot en fin de possession. Joue peu depuis le début de saison en Euroleague.

Les extérieurs :

FABIEN CAUSEUR est un international Français. Le gaucher des Mauges est devenu une valeur sûre du championnat Espagnol. Il est toujours aussi efficace aux tirs lointain. Il aime courir, finir les contre attaques, prendre les tirs ouverts à 3pts, défendre fort et participer au rebond. Un joueur complet, de niveau Euroleague sans aucun problème et surtout un coéquipier modèle qui fera tout pour l'équipe. Attention le soir où il prend feu, il peut mettre très vite beaucoup de points. C'est le plus gros temps de jeu de l'équipe, c'est dire la confiance qu'il a auprès de son coach.

ADAM HANGA est Hongrois, ailier de taille respectable 1m99, il a la panoplie du poste 3. Percussion, shoot extérieur, finition sur jeu rapide, son point faible est le Lancer franc. Un petit 58% sur la ligne, pour un extérieur c'est peu. Défenseur moyen il n'aime pas trop le combat et les contacts.

KRISTJAN KANGUR est passé une saison à Villeurbanne où il a laissé une impression mitigée. C'est un pur shooteur longue distance. Du haut de ses 2m01, il peut déclencher des tirs arc en ciel incontrôlables à l'image de Sergii Gladyr de Monaco. C'est exactement le même profil. Grand shooteur fiable, piètre défenseur et avec une envie énorme.

Les intérieurs :

TORNIKE SHENGELIA est international Géorgien. C'est l'un des tout meilleurs postes 4 européens. 2m06 de muscles, son profil est plus sur le jeu face au cercle mais pas trop loin. Son adresse à 3pts est correcte mais pas extraordinaire pour un poste 4 moderne. Cependant, il est capable de faire un gros chantier en défense et surtout il court vite pour finir sur le jeu en transition. Autant le dire de suite, les postes 4 Espagnols sont du top niveau et nous on sait ce que l'on vaut à ce poste.

KIM TILLIE n'est pas un attaquant né mais plus un joueur qui va tout faire pour les coéquipiers. Il ne prend que les shoots qu'on lui donne, et il est très adroit de partout. Son jeu est basé sur les rebonds, le jeu sans ballon, les écrans et toute l'énergie qu'il va donner pendant les 20mns que lui donne son coach. S'il faut faire une faute pour couper un panier facile, il saura la faire sans aucune hésitation. PRECIEUX !

DARKO PLANINIC est un poste 5 de 2m11, international Croate, puissant, son jeu dos au panier est de toute beauté. Ne vous fiez pas à ses stats, il peut faire très mal dessous et des deux côtés du terrain. Aime bien faire des feinte avant d'aller au panier.

IOANNIS BOUROUSIS est un pivot Grec de 2m10, il tourne à 20pts et 10 rebonds par match, ce qui vous situe le monstre. C'est un poste 5 très complet, il peut shooter à 3pts sans aucun problème, gros jeu près du cercle, très puissant. Il a une façon de prendre sa place dans la raquette et de provoquer des fautes de toute beauté. Il aime le combat, les contres, pas très rapide à la course c'est peut être là-dessus qu'il faudra appuyer.

ILIMANE DIOP est encore un poste 5 à 2m10. Il est très jeune, il donne quelques minutes à ses pivots pour les faire souffler. Léger au niveau du poids, s'il rentre sur le terrain, il faudra jouer sur lui pour l'enfoncer et marquer des paniers faciles près du cercle. Attention quand même, il a des bras immenses ce qui lui permet de mettre des gros contres.

Le ou les duels :

On est beaucoup moins forts sur le poste 4, c'est flagrant. Vitoria possède 2 ailiers forts de très haut niveau. Nous, on sait que c'est le poste qui fait défaut depuis le départ d'Adrien et le non remplacement de Camara.
Il va donc falloir limiter les points sur ce poste et ce ne sera pas simple.
En revanche, on a un leader depuis le début de saison au poste 3. Nobel essaie de faire évoluer son jeu en étant moins perso, en sélectionnant mieux ses tirs et surtout en défendant très fort.
Sur le poste 5, on ne sera pas à égalité sur la taille, mais on ne sera peut être pas loin sur le talent. Ali devra sortir un match de top niveau et Zerbo devra être le roc qu'il est capable d'être sans faire de faute bête.
Sur le poste 2, notre tireur d'élite n'est pas encore réglé. Gatens n'y arrive pas, il perd la confiance de son coach, mais comme il est papa depuis peu, cela va peut être le libérer.
Léo, Heiko et Culpepper devront être meilleurs que leurs adversaires directs. Et franchement, ils en sont capables. Ce sera certainement la clé du match, si on domine sur ce poste, on devrait pouvoir faire jouer notre équipe en gagnant les un contre un et donc en provoquant des rotations défensives sur les postes 4 et 5. Il ne restera qu'à nos grands à mettre les paniers.

L'analyse :

Comment croire que Limoges peut gagner ce match avec un tel adversaire? L'Euroleague a cela de magique, c'est de voir des effectifs top niveau, mais surtout d'assister à des exploits ou à défaut à des matchs de très haut niveau. Strasbourg nous a montré la voie en gagnant chez lui contre l'ogre Turc du Fenerbahce. Nous devons faire pareil, rester concentré toute la rencontre, garder notre défense et surtout respecter les consignes sur les picks and roll. Pour avoir de la réussite, il faut respecter les timings et le rythme, jouer sur son tempo et pas celui de l'adversaire. Beaublanc sera là pour pousser, mettre la pression sur l'adversaire, mais les Espagnols connaissent aussi les ambiances chaudes.

Une victoire en terre limousine serait un excellent résultat pour la suite de cette compétition et surtout nous mettrait dans une dynamique positive et gonflerait notre moral après cette défaite à Chalon.

Restons positifs et croyons en cette victoire devant nos deux compatriotes qui, pour une fois, auront le droit d'être maladroits.

  • Autour du match
  • Commentaires (44)