Playoffs 2019

Bon appétit

Illustration
Quand il veut être étoilé, un restaurant se doit d'avoir un patron excellent communiquant, un chef qui est un créateur et un meneur d'homme, des employés motivés, avec du talent et qui forment une très bonne équipe. A Villeurbanne, le chef s'appelle Tony Parker c'est une icône en France, il dirige son établissement avec sa famille et ses amis. Pour le moment il a réussi à faire un coup. Une étoile glanée sur la tête de Strasbourg (comme tout le monde), mais depuis sa cuisine manque de créativité. Plat du jour :

La recette d'un menu étoilé :


Les entrées :

En entrée on se doit d'avoir de grands talents pour lancer le festin et maitriser le rythme des caviars. Côté Lyon, on a du très lourd puisque Mantas Kalnietis est arrivé avec un CV long comme le bras. Il a joué 174 matches d'EuroLeague, il était à Milan la saison dernière (et pas pour faire des panini). Il est en fin de carrière puisqu'avec ses 32 ans il a déjà passé pas mal de temps en cuisine. Il est a 8pts et 6pds par match, sans oublier sa faculté à détruire le jeu de son adversaire direct. Il va être secondé par Théo Maledon un commis de 17 ans plein de talent, un futur tout bon. il a déjà fait un carton à 22pts il y a 2 semaines. Jo va avoir du travail en défense avec ses deux adversaires, London va manier la passoire toute la soirée vu que ses deux adversaires sont beaucoup plus rapides que lui (remarque même une dinde morte irait plus vite que lui), on va peut-être lui offrir une écharpe parce que même quand il est devant les fourneaux, il est capable de s'enrhumer.

Le plat principal :

Pour que la soirée se passe bien, il faut un plat qui soit copieux, bien équilibré et succulent. Pour alimenter le compteur point et faire en sorte d'assister à une grande rencontre, il faut de grands attaquants et pour limiter l'adversaire il faut de bons défenseurs. Et Lyon a tout en magasin (LDLC ^^). DeMarcus Nelson est polyvalent, capable de jouer 1 ou 2, je trouve que c'est un buffle en défense, mais il dribble trop et déséquilibre parfois son équipe. Il est secondé par le jeune Sofiane Briki qui apprend très vite et qui marque facilement de loin ou de près. Sur le poste 3 c'est juste du top niveau. Charles Kahudi que l'on ne présente plus est le leader de la défense, mais il est aussi devenu un excellent attaquant. Il partage le temps avec David Lighty. Lui c'est soit il met tout dedans et il est inarrêtable, soit il commence à rater et on peut espérer une soirée tranquille. Il reste quelques miettes pour Charles Galliou qui est un jeune qui va avoir beaucoup de mal pour gagner quelques minutes.

Le dessert :

Parfois il y a des problèmes avec des gens pas sages et c'est le cas de Villeurbanne qui est privé de dessert : Alpha Kaba et Livio Jean-Charles. Deux gros joueurs qui, paradoxalement, pour le moment ne manquent pas trop à leur équipe. Attention les yeux, le dessert va être lourd et puissant. Amine Noua doit faire une excellente saison s'il veut voir un jour la NBA. Il en a les moyens physiques et techniques. Il lui reste surtout à être plus dur en défense (et oui il n'y a pas que Mam dans ce cas), mais aussi plus constant en attaque. Eric Buckner vient compléter l'effectif intérieur pendant les absences de Alpha et Livio. Très agressif en attaque, joueur complet même si ce n'est pas un grand shooteur de loin, sa puissance devrait être difficile à arrêter pour les Limougeauds. Un petit bonbon Croate de 2m13 en guise de note acide. Miro Bilan est grand, plein de talent, Le pivot dont toute équipe a besoin pour gagner des titres et exister en Europe. Khadim Sow du haut de ses 19 ans, grappille quelques minutes pendant les absences. Ses 2m10 lui donnent quelques facilités à scorer près du cercle.

Le café et le pousse café :

Pour bien digérer et apprécier son repas, il faut déjà que tout se soit bien passé. Que l'ambiance soit bonne, que le chef ait été bon, que le menu soit équilibré, pas trop lourd et savoureux. Milling doit imposer sa vision du basket, ses joueurs doivent adhérer, appliquer les consignes et se sortir les tripes pour jouer et vaincre. On ne va pas se mentir encore longtemps, London doit absolument monter sa défense s'il en a les moyens sinon il faudra prendre la décision qui s'impose. Mam doit absolument intégrer se que demande le coach sur les aides, et ne pas s'oublier une fois sur deux. Devenir un mur solide au lieu d'être une guimauve. Miles doit aussi se remettre à défendre, Jerry doit être plus dur et plus adroit de près.

Mais on ne va surtout pas oublier une chose importante, c'est le retour de SamSam. On va enfin avoir un point de fixation dans la raquette. Il faudra voir si coach Milling se sent désavoué ou s'il passe à autre chose.

Quand on est un grand chef, il faut savoir mettre de côté le passé pour avancer et repartir sur de bonnes bases. On est tous certain que SamSam va faire un grand match pour se faire pardonner auprès de sa direction et surtout pour remercier tous les supporters Limougeauds qui l'on soutenu.

L'addition :

On souhaite qu'elle soit salée pour Lyon, que la soirée soit limougeaude de la première minute à la dernière seconde, ça changerait un peu. Si en plus en cadeau on pouvait enfin jouer au basket, avec des systèmes connus de tous, une défense qui prend moins de 70pts et une envie collective pour remporter cette partie ce serait un grand pas en avant. Sinon, la crise de foie risque d'arriver très vite en Limousin et certains changements seront obligatoires... Quoi qu'il en soit, les premières minutes seront cruciales et comme TOUT LE MONDE l'a souligné, cela relève de l'envie et non de la technique. On pourra se poser la question d'un éventuel "lâchage" du coach par le groupe si un nouveau départ avec le frein à main a lieu face à l'ASVEL.

Bon appétit.

  • Autour du match
  • Commentaires (27)