Playoffs 2019

Le CSP noyé dans sa mare d'eau

Illustration

A deux jours de la Frairie mais dans l'obligation de rentrer Outre-Rhin, les berlinois n'ont pas rompu à la tradition limousine en se gavant de rebonds, d'interception et bien entendu de points. Comme convenu Limoges a coulé comme Claudine la montbeliarde de Jean Kevin, candidat à l'amour est dans ton pré. Autopsie d'un boudin.

le match

Malgré deux changements marquants dans le 5 de départ très largement suggérés par tout Limoges, à savoir Rousselle à la place de Perrantes et Jaiteh sur le banc, Limoges a tout de même réussi à prendre 10 points dès les 2 premières minutes avant de vainement essayer de recoller au score. Cependant l'Alba tord rapidement les quelques espoirs locaux au moyen de passes décisives léchées, de positions de shoot esseulées et d'interceptions divinement jouées. ajoutez à cela une réussite froide et rigoureuse réussite aux shoots façon Deutsche qualitat et vous obtenez un débours de 17 points à la mi-temps.

On le sait, la Coupe d'Europe, c'est une histoire d'intensité, de réussite et de talent et à ce jeu, les allemands laissèrent à de nombreuses reprises les limougeauds spectateurs à l'image de mon fils en mini-poussin qui reste toujours en retrait du jeu pendant les matchs car il ne veut pas recevoir la balle de peur de ne pas savoir quoi en faire (oui, il reste du chemin...). A de nombreuses reprises, les berlinois se sont retrouvés libres de tout marquage, les laissant même parfois surpris de cette absence de pression. Et pourtant, Limoges a presque recollé au score, par deux fois, en revenant à 7 points mais c'était sans compter sur le travail de pros des Bosch allemands qui se chargèrent de tout de suite canaliser les esprits. Sans lutter, l'Alba Berlin s'impose à BEAUBLANC devant ses 6 supporters en dépassant la barre symbolique des 100 points.

On a aimé

L'annonce du retour de Samuels même si la forme laisse à désirer, il semblerait que même les joueurs n'étaient pas au courant (ne me dites pas que ce sont les encouragements des UG avant le match du genre Youri à Bourgain, ou l'inverse, "Bon s'ils sifflent Milling, on le réintègre, sinon houlala", je n'y croirais pas)

Entendre Beaublanc gronder quand Milling sort Rousselle en pleine bourre à 5 min du buzzer final pour Perrantes

Certains joueurs limougeauds dont Rousselle (vraiment très fort, mon "chouchou" à venir), le "petit" Sekou dans un bon jour et... et.

On n'a pas aimé

A peu près tout le reste

Illustration

Attention cette image est un poil provocatrice et ne reflète pour le moment pas la vérité


Et maintenant?

Hé bien déjà, Vendredi c'est la Frairie que nous ne manquerons pas comme tout bon limougeaud. Ensuite, j'aimerais être une petite souris pour savoir comment sera accueilli l'ex banni par le groupe et surtout s'il aura à coeur de montrer à toutes et à toutes à quel point il a manqué lors de ces derniers matches.

___________________
Merci à Epiphanie ESTEVES, Photographe limougeaude pour sa photo d'illustration, retrouvez son travail et ses coordonnées
sur sa page Facebook.

  • Autour du match
  • Commentaires (59)