Playoffs 2019

Attention : ils en ont marre Chalon !

Illustration

Samedi soir, Limoges se déplace chez le champion de France en titre et surtout co-leader de ProA. Le CSP a montré contre Cholet qu'il était capable de défendre sur 40min. Que les joueurs étaient un peu plus patients et surtout concentrés sur leur mission. Cette victoire a fait du bien au moral, surtout que les concurrents direct ont presque tous fait un faux pas.

Maintenant c'est Chalon qui se dresse devant Limoges, qui devra en plus batailler à l'extérieur. Les Bourguignons se sont inclinés deux fois de suite, et ont vécu l'affaire Lauvergne, comme nous avons vécu l'affaire Desroses ; les deux clubs ne sont donc pas sans histoires en interne.

L'adversaire

La philosophie des deux coachs est complètement différente, le jeu des deux équipes est à l'opposé. Celle de Limoges est basée sur la défense et le contrôle du tempo, alors que celle de l'Elan est plus basée sur le jeu rapide et la transition avec une importance capitale sur la réussite à 3pts. Le jour où Chalon met dedans à longue distance, ils sont imprenables.

Les meneurs

Tout le monde connait le célèbre "escroc" Steed Tchicamboud. Ce joueur est LE capitaine de l'équipe, il est aussi plus que ça. Il fait la pluie et le beau temps dans le vestiaire, et parfois sa communication n'est pas très habile.
Il vaut 8,3pts et 5pds par match. Mais surtout il a un point faible qui devient un point fort quand il est mal défendu. Il n'a qu'une main droite. Il ne part que sur cette main, par contre il est hyper fort sur ce côté. Il peut shooter extérieur avec une réussite correcte, et il participe au rebond défensif.
Quand Steed est sur le banc, il est secondé depuis quelques semaines par Kevin Houston. Il est à 10pts et 5pds par match. C'est un avaleur d'espace, capable de driver dans la raquette avec facilité et rapidité. Son point fort étant la fixation passe.

Les arrières

Nicolas Lang revient de blessure. Il n'est pas encore en rythme, mais attention à ce shooteur très adroit derrière l'arc. Il a développé depuis cette saison un petit tir à 4m en jump shoot qui est assez fiable ce qui lui permet de tromper son défenseur direct. Son second n'est autre que... Cédric Banks. Bien connu à Limoges. Il s'est fait lourder de son club turc parce qu'il réalisait la même saison qu'à Limoges, et donc Chalon l'a pris comme pigiste médical de Marcus Denmon. Pour l'instant il n'est pas vraiment sur de bonnes statistiques, 4pts 1pd avec un joli 0% à 3pts et 33% à 2pts. Il est toujours croqueur et envoie quelques saucissons dont il a le secret, enfin bref, en l'état il ne fait peur à personne.

Les ailiers

Le dernier MVP de ProA Blake Schilb n'est que l'ombre de lui même depuis le début de la saison. Il a essayé en Euroleague de monter son niveau de jeu, mais il y a laissé beaucoup de gomme. Ce qui fait qu'en ProA il était transparent. Maintenant que l'Élan n'a plus deux matchs par semaine, il va certainement remettre de l'intensité dans son jeu et redevenir dangereux. Ce joueur est tout simplement hyper complet, il est présent dans tous les compartiments statistiques. Il peut faire tourner un match à lui tout seul. Il est secondé par Jordan Aboudou. Un ailier très athlétique, capable de dunks de fou, gros défenseur et surtout très bon finisseur. Il joue moins de 10mns par match car il est un peu bloqué derrière Blake.

Les ailiers fort

Ilian Evtimov, le frère d'Opa notre coupeur de citrons (...!) est le baromètre de l'équipe. Quand il met dedans à 3pts, Chalon est injouable (remember Bercy...), mais quand il se déchire, son équipe est prenable. Il fait beaucoup de fautes souvent "bêtes". Il participe au rebond des deux côtés du terrain.
Depuis le départ de Lauvergne, Clint Capela a pris du galon. Le suisse s'est vu offrir du temps de jeu et donc des stats un peu plus fournies. On l'avait remarqué lors du match des champions où il avait brillé (10pts et 5rbs). Il est jeune mais possède des qualités athlétiques impressionnantes et progresse de match en match.

Les pivots

Là on attaque le très lourd et dans tous le sens du terme. Shelden Williams a été recruté pour jouer l'Euroleague. Il y a bien joué et surtout il a montré toute l'étendue de son talent. Joueur NBA reconnu, on n'a pas l'impression qu'il force en ProA, il est à 11,5pts et 8rbs par match. C'est un vrai 5, il possède un jeu dos au panier, un tir à 4m à zéro degrés efficace et surtout une science du rebond. Il provoque beaucoup de fautes (Fréjus, 'tention !!) mais son pourcentage aux LF est presque catastrophique (62%). Quand il n'est pas sur le terrain, JBAM le remplace... et pas que pour faire le nombre. Ce guerrier est un gros rebondeur, un énorme défenseur même s'il est souvent sanctionné sur des écrans mobiles, ce qui agace fortement son coach. C'est le joueur qui permet aux autres d'être meilleurs en faisant tout le sale travail.

Les dernières confrontations

Chalon 76-78 Limoges (Match des champions, 2012)
Chalon 83-75 Limoges (Finale de Coupe de France, 2012)
Limoges 71-79 Chalon (Finale de Coupe de France, 2011)
Limoges 93-62 Chalon (2011, ProA)
Chalon 81-60 Limoges (2010, ProA)
Limoges 86-83 Chalon (2009, 1/8 de finale de Coupe de France)
Limoges 82-85 Chalon (2004, ProA)
Chalon 75-74 Limoges (2004, ProA)
Chalon 89-82 Limoges (2003, ProA)
Limoges 86-68 Chalon (2002, ProA)

La forme des équipes

Chalon V V V D D
Limoges V V D D V

L'analyse

Encore une fois : sur le plan du jeu intérieur, on va souffrir, c'est certain. Le CSP ne possède pas de joueurs capables de rivaliser physiquement contre Shelden Williams. Donc si les aides ne viennent pas, ça va être un véritable pugilat.
Mais attention à Ilian qui va vouloir briller devant son frère et qui va certainement sortir un gros match. S'il commence à prendre confiance à 3pts, les carottes seront vites cuites. Si Limoges arrive à contrôler les tirs extérieurs, les cerclistes auront une chance de l'emporter. Il faut aussi bien maîtriser le repli défensif parce que les mobylettes Bourguignognes vont nous faire payer les petits retards systématiquement.

Les duels dans ce match seront sur le poste de meneur, entre JoGo et Steed notamment. Les 2 joueurs ont un style assez similaire, je donnerais un point de plus à JoGo parce que lui possède les deux mains.

Pour finir sur une note optimiste, L'Élan n'est pas au mieux mentalement. 2 défaites de suite ça ne met pas en confiance et l'ambiance dans l'équipe n'a pas l'air des plus sympas. Comme quoi, y a pas que chez nous qu'il y a des problèmes ! Maintenant, comme le disait en 1995 Rudy Tomjanovich (coach des Houston Rockets), il ne faut jamais sous-estimer le cœur d'un champion…

  • Autour du match
  • Commentaires (51)