Présaison CSP 2018/19

Microclimat en vendée : +24 !

Illustration

La saison dernière, la coupe « n'était pas un objectif ». Perdre à Challans (91-86) n'avait pourtant rien eu de glorieux. Cette année, ce trophée ne présente certainement pas plus d'intérêt, mais les joueurs ont eu à cœur de mieux faire, et de faire respecter la logique de la division d'écart. Les Vendéens n'avaient pas encore connu la défaite dans leur salle cette saison, ils viennent de découvrir le goût de la tatouille ! Score final : 66-90.
Edit : Les stats complètes de la rencontre en fin d'article

Pour débuter la rencontre, Mouillard, Mohammed, Harrington, Emerson et Ibdihi font face à Geay, Herard, Cherasse, Gretouce et Boutry. Emerson ouvre immédiatement la marque, et à trois points, s'il vous plait. En deux assauts, les Challandais rappellent qu'ils sont chez eux, et un long temps d'observation s'installe ensuite entre les deux formations. Après deux minutes, C'est Mouillard qui relance les siens, derrière une interception de Tensorer. Et il les relance plus que bien, puisque Mohammed et Harrington jouent les gâchettes de loin. Challans est déjà en train de comprendre le poids de la division d'écart (4-15, 4° min), et les tribunes sont frappées d'une grosse extinction de voix. Lucas Durand fait son entrée, sans que la mainmise Limougeaude soit le moins du monde contestée. Harrington enfonce encore un peu le clou, avant d'offrir deux lancers aux Vendéens, probablement par pitié. Les Limougeauds emballent la première manche 9 à 25, en signant un joli 4/9 à 3 points.

Repartant avec de meilleures intentions, les Challandais trouvent un solide Passave-Ducteil sur leur route alors qu'ils croyaient le panier acquis. Mouillard et Tensorer se joignent au festival des artilleurs, tandis que Judith inscrit le premier longue-distance des locaux (12-33, 12° min). Malgré les temps-morts du tacticien Challandais, son équipe reçoit pour l'instant une belle fessée. La défense Limougeaude est intraitable et ne laisse pas le moindre espace à sa victime. Parfois, un sursaut d'orgueil anime les locaux, qui scorent deux fois de suite de loin ; mais Harrington et Emerson sont là pour répondre du tac au tac (20-45, 18° min). Avec deux fautes provoquées, une interception et un panier en quelques instants, Boutry semble être le seul à encore vraiment y croire... Mais le gouffre semble déjà abyssal à la pause. Mi-temps : 27-50. Avec 5/8 à trois points, et des tirs pris au moment où ils pouvaient faire mal, Harrington est pour l'instant l'homme de la rencontre.

Harrington, Mouillard, Renaux, Ibdihi et Passave-Ducteil font leur retour sur le terrain, et ce dernier rouvre immédiatement les hostilités. Les tirs s'enchainent sur un rythme effréné, avec un peu plus de succès pour les locaux (35-54, 23° min). Un 8-4 pour Challans après la reprise, qui pousse Olivier Cousin à rappeler quelques fondamentaux à ses hommes. Passer juste sous les 20 points d'avance, on ne peut pas appeler ça se mettre en danger, pourtant Limoges fait quand même intervenir le pompier de service (Harrington, évidemment). Ibdihi ne se sent probablement pas indispensable au milieu d'une telle domination, et n'a donc pas de remords à commettre déjà sa cinquième faute. Sans forcer, Limoges maintien son très confortable matelas au cours de cette période. Lucas Durand marque son premier panier de la saison d'un bras roulé qui fait lever le banc Limougeaud, et Harrington s'approche pour la première fois du cercle (après 7 réussites lointaines). À dix minutes du terme, le niveau de suspense est quelque part entre «Martine à la plage» et «Un match de Pau en coupe d'Eur... euh en ProA », autant dire qu'il ne devrait pas y avoir beaucoup de crises cardiaques derrière la radio ce soir. QT3 : 41-69.

Quatre paniers, trois lancers, Lopez tente un coup d'éclat, lui qui d'habitude ne joue pas (1min36 cette saison). Sans être encore en danger, Limoges prend rapidement 10 points dans la vue (54-72, 33° min), ce qui bien évidemment, fait monter la moutarde au nez de coach-Cousin. L'arme fatale reprend du service, et Tensorer s'occupe des finitions. Un instant, la salle se réveille... pour applaudir la sortie de leur meilleur bourreau, Harrington. Emerson leur rappelle rapidement que Limoges a bien deux américains dans ses rangs, tandis que Durand continue à s'exercer. Smail donne le change dans une fin de rencontre anecdotique, dont le dernier point est marqué par le plus jeune des Limougeauds. Score final : 66-90.

L'inconvénient de jouer un match de coupe contre une équipe d'une division inférieure, c'est qu'il apparait normal de le gagner et inadmissible de le perdre. L'année dernière, Limoges avait connu l'inadmissible en repartant les fesses rouges de Vendée. Cette année, on pourra qualifier cette victoire de logique, même si la manière était là et si Limoges a parfaitement géré la rencontre d'un bout à l'autre. Accélérant quand il le fallait, tenant en respect son adversaire et le muselant quand il aurait voulu se rebeller.
Limoges s'offre une quatrième victoire de suite, avant de se déplacer samedi à Charleville-Mézières pour son troisième match en une semaine. Pour le retour du championnat, il faudra continuer sur cette belle lancée pour pouvoir espérer tenir enfin les objectifs en fin de saison.
Cette victoire facile a permis au jeune Lucas Durand de faire ses gammes, et d'inscrire ce soir 5 points alors qu'il n'avait pas encore marqué cette saison et d'offrir 3 passes décisives. Ayant rapidement compris qu'ils ne remporteraient pas cette rencontre, les challandais ont d'ailleurs fait pareil en offrant du temps de jeu au jeune Lopez, troisième marqueur Challandais de la soirée alors qu'il avait joué moin de 2 minutes cette saison.
Les stats Limougeaudes sont ce soir élogieuses avec un 14/28 à 3pts, dont 8/16 pour le seul Harrington, incontournable homme du match.
>> Cliquez ici pour les stats complètes du match

Après Challans, Limoges affrontera au prochain tours Chalon. Les joueurs de la Saône se sont facilement défaits des Brestois 91 à 67. L'occasion de croiser Gregor Beugnot, Stephane Risacher et Thierry Rupert à Beaublanc, et peut-être même de voir du beau basket !

Illustration A l'issue de la rencontre Mathieu TENSORER a livré ses impressions au micro de Illustration
FB : Un CSP sérieux ce soir qui a fait le boulot.
M.T :
Oui sérieux, on est sur une bonne lancée, ce n'est pas le même objectif mais c'était important de rester sérieux sur ce match.
 
Vous préparez Charleville, Lucas joue, Vincent se repose mais vous avez quand même pris Challans au sérieux ?
M.T :
C'est un pari réussi sur les rotations et on a respecté l'adversaire mais aussi les consignes, on voit que le ballon circule bien.
 
Harrington a fait un gros match avec 26pts à 8/16 à 3pts !
M.T :
Oui il s'est fait plaisir (rires), il a fait un gros gros match ce soir et j'espère que ça va le mettre dans de bonnes conditions pour Charleville.
 
Charleville arrive, peut-on penser que ce sera un premier tournant de la saison ?
M.T :
On est sur une série (3 victoires de suite en championnat) il faut qu'on continue là-dessus je ne vois pas pourquoi ça ne passerait pas !
 
Je vous l'annonce : vous allez rencontrer Chalon s/ Saone à Beaublanc au prochain tour !
M.T :
C'est très bien, je suis très content pour le public et qu'on puisse lui offrir un beau match face à une équipe de ProA en coupe !

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

1 commentaire

avatar

# 1 - panda87

21/01 - 12h00

Victoire facile pour Limoges. Travail sérieux des joueurs. Le "petit" Lucas Durand a pu jouer et marquer (05 points il me semble). Je croise maintenant les doigts pour une victoire du csp samedi prochain...:bj: