Présaison CSP 2018/19

Les cadets ont une bête noire, et les espoirs... la guigne !

Illustration

Sale weekend pour les djeuns du CSP ! Les cadets ont de nouveau trébuché face au Stade Montois alors que les espoirs qui avaient quasiment match gagné à l'issue du QT3 ont oublié de jouer en 4e période et s'inclinent 72-81 après avoir mené tout le match et posé bien des problèmes à la formation très chevelue des lyonnais. Récits.

Espoirs : L'ASVEL coiffe le CSP au poteau 72-81


Allez, on ne va pas vous la refaire comme toutes les semaines, les espoirs ont présenté un beau profil. Ils ont bien travaillé, varié le jeu, bien utilisé leurs forces (malgré l'absence de Bamba) mais voilà c'est devenu une tradition : ILS N'ONT JOUE QUE TROIS QUART-TEMPS ! Dans un match qui semblait maîtrisé malgré le talent du meneur espoir de l'ASVEL Theo LEON (qui a même eu droit à quelques minutes en pro) les limougeauds ont brusquement cessé de jouer au 4e QT.

Après de belles actions, du jeu en passe, de la défense du spectacle (dont un alley-hoop de Cornely pour Lontadila à vous faire regretter de ne pas avoir de vidéo pour les espoirs) les joueurs de Sylvain Maurice ont totalement cessé de jouer... comme un appareil doté d'un bouton OFF ! On comprend mieux pourquoi le coach des espoirs a plus de cheveux sur le menton que sur le crâne : il se les arrache !

Alors on ne va pas disserter : vu le jeu développé et les choses montrées pendant 30 minutes les jeunes pousses du CSP ont largement le niveau pour arracher ces victoires mais c'est le mental qui manque. Le duo Dubois/Durand a les épaules pour driver cette équipe et les autres joueurs savent faire du travail de l'ombre mais aussi sortir du bosquet quand il le faut. La confiance et la capacité à réagir quand l'adversaire revient ne sont pas là et c'est sûrement là que le travail doit se faire avec ce groupe qui arrive pourtant à creuser des écarts malgré son déficit de taille.

Mais en parlant de confiance, je ne peux m'empêcher un commentaire sur l'attitude de certains sur le parquet de Beaublanc. Alors que j'avais vu à Cholet une équipe de jeunes humbles et motivés, j'ai assisté à un défilé de frimeurs pendant les échauffements ! Alors je ne sais pas si c'est la présence des petites-amies ou simplement des copains qui provoque ce genre d'attitude de jeune coq mais c'est fort dommage, tout autant que les fréquentes contestations au niveau de l'arbitrage. Les espoirs ont la chance (rare dans ce championnat peu populaire) d'avoir un public d'une centaine de personnes qui s'y connait en basket et qui met la pression sur les officiels, pas besoin d'en rajouter !

Bref, C'est dans les têtes que les progrès devront se faire à la phase retour. Le basket est là (même s'il y a encore largement de quoi progresser ce qui est normal quand on est en centre de formation) mais l'excès de confiance des échauffements devra se transformer en confiance (humble) dans les moments chauds pour espérer sortir de cette spirale de défaites.

Stats complètes de la rencontre >>ICI<<

--------------------------------------------------

CADETS : Le Stade Montois récidive


Première défaite de la saison à domicile pour les cadets du CSP face au Stade Montois, une équipe qui ne leur réussit visiblement pas.
En produisant un premier quart dans les standards de leur fond de jeu habituel, mais trois suivants très en deçà, les limougeauds ne pouvaient pas espérer mieux. Les montois ont proposé les mêmes arguments qui leur avaient si bien réussi lors du match aller. Un "jeu à la landaise" fait de mouvement, de grinta défensive, saupoudré d'une adresse avoisinant les 60% et porté par un ailier que les cerclistes ne surent une nouvelle fois stopper. Les Montois sont venus chercher leur qualification avec plein d'envie.

Coté limougeaud, un jour sans. Sans adresse (33% à 2 points, 24% à 3 points), sans aides défensives, sans rythme, sans le brin de réussite qui fait rentrer les ballons quand ils tournent autour du cercle. Surtout sans leur pivot intimidateur Obina Onirimba, blessé au tout début du match et sans leur vaillant ailier Bryan Couegnas, sonné à la fin du 3è quart et contraint lui aussi à l'abandon. Un après-midi où le sort aussi a joué contre eux.

Cette deuxième défaite pour onze victoires ne remet en cause ni le parcours accompli jusque là, ni la qualification, déjà acquise, pour la seconde phase A. La première place de cette poule C, très homogène, se jouera donc samedi prochain à l'issue du dernier match de la première phase, Horsarrieu - CSP samedi prochain avec, peut-être, un meilleur tirage pour le vainqueur.

Pour Nicolas Nedaud, coach du CSP : " Un match vraiment trop laborieux. Ils n'ont pas du tout respecté ce que l'on avait prévu aux entrainements cette semaine et n'ont rien écouté des consignes. Inexistants en défense, catastrophiques en attaque, difficile de rivaliser. Il faut que l'on retrouve de la cohésion, de l'envie, du plaisir pour aller gagner à Horsarrieu et aborder la seconde phase dans de bonnes conditions."

Limoges CSP 69 - Stade Montois 75
(19-14, 16-22, 17-16, 17-21)
Arbitres : Éric Seince et Romain Sillonnet
Salle Jean Le Bail

Les stats du match pour le CSP :
5- Valentin BONNAFY : 2int
7- Enzo CHAUME : 5pt, 7pd, 5int
8- Bryan COUEGNAS : 10pt, 3rb, 2pd
9- Jean Max DUBAN : 21pt, 3rb
10- Mathieu KHALED : 5pd
11 - Camil CZAJKOWSKI : 17pt, 7rb, 2pd, 2int, 2ct
12- Guillaume NICOLI : 7pt, 6rb, 3ct
13- Martin ONGYAL : 4pt, 10rb
14- Alexandre LASSALLE: 3pt, 8rb
15- Obina ONIRIMBA : 2pt

Prochain match samedi 22 janvier, 17h30 :
Horsarrieu - Limoges CSP

  • Autour du match
  • Commentaires (1)