Présaison CSP 2018/19

Le CSP a-t-il un gros Khimki au fond du short ?

Illustration

L'enjeu est grand, ce mardi soir à Beaublanc puisque Limoges joue sa qualif pour le LAST 16 de l'Eurocup. Une victoire, même rikhimki, qualifierait automatiquement le CSP. En cas de défaite, il faudra compter sur un faux-pas de Cantù face au PAOK... ou bien sortir les calculettes pour vérifier que le pointaverage (+14 pour le CSP avant cette dernière journée) reste favorable. Présentation du match.

Le match de la dernière chance pour le last 16 Eurocup (ou Sweet sixteen) mais surtout pour savoir si cette équipe de Limoges est capable de réaliser quelque chose de grand cette saison. Une victoire en coupe d'Europe serait un bol d'air pour le CSP qui sombre inexorablement en ProA, avec 3 défaites de suite. Beaucoup d'observateurs trouvent le coach "en plein doute", pour être gentil, l'équipe tourne sur 2 cylindres et même les joueurs cadres ont du mal à cacher les faiblesses du CSP.

On a l'impression que nous avons tout ce qu'il faut dans cette équipe pour faire une grande année mais la mayonnaise ne prend pas. On a bien commencé la saison sur la valeur intrinsèque des joueurs, nos adversaires ont progressé pendant ce temps et nous on est resté à quai. La motivation de la coupe d'Europe sera peut être un plus pour essayer de ramener la victoire mardi soir. Les joueurs de Limoges veulent se montrer sur la scène continentale pour peut-être signer un gros contrat la saison prochaine et surtout devant les moscovites qui ont des valises pleines de billets vert.

A l'aller le CSP avait faillit gagner la rencontre, mais s'était écroulé sous les coups de butoirs des russes. Ils ont une telle armada offensive et en prime des tirs longues distance, qu'il est très difficile de les battre à ce jeu là. Alors il faudra plus appuyer sur le jeu intérieur qui est plus faible, surtout depuis le tout-récent départ de Joffrey Lauvergne (pour la NBA ?) qui n'est pas remplacé à cette heure.

La victoire passera par une défense de fer, une intensité élevée et un jeu de relance efficace. Si Limoges s'enferme à jouer placé, il perdra cette rencontre sans aucun doute. Il faut les faire courir, les provoquer en pénétration et jouer principalement sur nos intérieurs. Ceux-ci pourront ressortir des ballons propres pour nos shooteurs et si Jamar abandonne la mène il pourra bénéficier de ce travail pour mettre de loin. Si Léo nous refait le coup du PAOK au niveau adresse, cela permettrait de faire sortir les grands sur les pick and roll et on retrouverait peut être le jeu à 2 avec Trent qui fonctionnait si bien quand JP avait été blessé.

La volonté de briller, de bien faire, d'être concentré toute la rencontre et surtout de ne lâcher aucun ballon devront être les principes de bases de cette partie.

Si en plus JP voulait défendre un peu plus que d'habitude (ou rester assis !), que Ramel retrouve ses points forts au lieu de manger le ballon et que le coach puisse nous montrer qu'il sait dire autre chose que des "Let's go Guys, HO les gars" et des silences de 2min pendant les temps morts, on n'aurait peut être une petite chance de passer et pourquoi pas de faire un bon match.

  • Autour du match
  • Commentaires (24)