Présaison CSP 2018/19

L'arbitre au cirage !

Illustration

Suite aux derniers évènements survenus à Beaublanc, nous avons décidé de revenir sur le "dossier" arbitrage dans sa globalité afin de donner plus de clés à ceux qui ne cotoient le basket que depuis les tribunes, donner la parole à ceux qui le vivent et le font vivre au quotidien et surtout en essayant de garder une seule chose à l'esprit : L'INTERET DU BASKET à l'heure où Beaublanc est sous le coup d'une sanction pour de nouveaux jets de projectiles.

QUELLE EST ACTUELLEMENT LA SITUATION DE L'ARBITRAGE DE HAUT NIVEAU EN FRANCE ?

Premier incident récent : un conflit d'envergure en septembre 2011, géré de main de maître (canin) par la FFBB suite à la démission du Directeur National de l'Arbitrage (DNA) et son non-remplacement par l'instance fédérale, les arbitres sachant qu'ils avaient besoin d'un intermédiaire avec la direction de la rue des rentiers ont refusé d'officier pendant de longues journées. (Détails dans notre article de 2011 >>ici<<).
Réponse de la FFBB ? Embauche d'arbitres d'ex-Yougoslavie (mercenaires ?), surclassement exceptionnels d'arbitres de NM2/NM1 et cerise sur le gâteau arbitrage de ProA à 2 officiels au lieu de 3.

Suite à ce mouvement "social", les hommes en gris n'ont RIEN obtenu mais pis, certains arbitres internationaux ont payé le prix cher n'étant pas désignés pendant de longues semaines afin de les bloquer dans leurs désignations internationales et d'assombrir leurs chances d'officier aux JO ou sur des compétitions FIBA internationales de jeunes. Bel esprit.

Alors qui sont ces arbitres ? Pourquoi n'ont-ils pas le même logo que les joueurs sur leur tenue ?
On ne vous parle pas de la Poste, valeureux partenaire des arbitres en France (Basket, foot, hand, rugby) mais bien de l'entité basketballistique. Comment en effet comprendre que les joueurs portent l'emblème de la LNB et les arbitres de la FFBB ?
La LNB est affiliée à la FFBB certes mais l'une est professionnelle avec de rigoureux contrôles de gestion et est une vitrine du basket français pendant que l'autre est l'essence même de l'amateurisme mais brasse des sommes folles entre subventions, prix des licences et achats d'assurances ultra-couteuses pour NBAers.

L'arbitrage est le pré carré de la FFBB qui a elle même été longtemps dirigée par d'ex-arbitres (Mainini pour ne citer que lui).

Lors d'un match de ProA, ProB ou LFB, les 20 joueurs/ses sont pros, les coaches et assistants également... les seuls "amateurs" sont les dépositaires du bon déroulement de la rencontre les arbitres et OTM (Officiels de Table de Marque pour les profanes). Véritable ineptie ! Mais la fédé tient à cela et garde ainsi une sorte d'empreinte sur le basket pro.

PLONGEONS-NOUS AUX RACINES DU PROBLEME


Qui sont les arbitres ?
Si on écoute Fred Weis qui s'agace sur les ondes de FBL on entendra que ce sont des joueurs ratés, trop petits ou trop nuls alors ils ont fait arbitres... Point de vue livré à chaud et teinté d'une certaine rancoeur mais malheureusement pas entièrement faux.

A l'échelle la plus basse, dans les "petits clubs" comme on les appelle, qui envoie-t-on aux formations d'arbitrage ? Les meilleurs joueurs ? Les entraineurs/formateurs du club ? Non ! Généralement (et n'excluons pas les RARES cas de gens réellement motivés et intéressés par l'arbitrage) on envoie les jeunes du club en vrac en les motivant par les montants des indemnités (forts intéressants pour des ados ou étudiants), on envoie "qui veut bien" pour dépanner et permettre au club d'être dans les clous de la charte de l'arbitrage (quota nombre d'arbitres/nombre d'équipes engagées par club) et enfin on envoie certains joueurs moins "utiles" à la rotation lors des matches.
Bref, à part de rares perles, force est de reconnaître que les formations d'arbitres regorgent trop souvent de gens peu motivés et quelque part "obligés" d'être là.

Il faut souligner aussi un gros manque d'effectif dans le corps arbitral. Ce qui amène des situations ubuesques. Par exemple un arbitre pas recyclé (n'ayant pas assisté aux stages de "mise à jour" de début de saison) peut officier dans un championnat région sans aucun problème et sur plusieurs rencontres par week-end. Ne parlons même pas de la condition physique de certains arbitres et cela à tous les niveaux.
Si par exemple sur une contre attaque un arbitre est en retard du fait d'unevélocité suspecte, il n'y aura pratiquement jamais faute sur le shooteur parce que pas vue, l'attaquant râle et il a raison. L'arbitre se sentant pris, le prévient. Sur une seconde action, le même arbitre encore en retard ou mal placé ne voit pas encore une faute sur le même joueur. Celui là peut et fait souvent un geste de dépit et l'arbitre le sanctionne d'une faute technique. On voit ça tous les week-end dans plusieurs championnats régions. Et on nous dit : "Oui mais il y a un arbitre sur votre rencontre". La quantité prime donc sur la qualité.

Le problème de l'arbitrage est complexe mais surtout il faut le prendre dans le bon sens.
La charte de l'arbitrage est mal faite et complètement incohérente. Pourquoi ne trouve-t-on pas d'arbitres ?
La réponse est simple. On ne fait rien pour attirer les jeunes, les anciens joueurs de haut niveau ou région voire des coaches qui en auraient un peu marre du coaching... Bref des gens qui comprennent le basket... le JEU et pas uniquement les lignes du règlement !

Les jeunes, on les forme comme on peut, on leur donne des bases qui sont tellement light qu'ils sont très vite dépassés quand ils sifflent. On leur apprend très vite à menacer de "Faute technique" pour obtenir le calme. De plus on regroupe les jeunes arbitres entre eux au lieu de mettre un arbitre confirmé et un jeune. Quand il y a un problème, les arbitres doivent faire un rapport et si dans celui-ci il manque quelque chose, le dossier est classé sans suite pour vice de forme. Trop facile, on n'est pas des avocats en puissance nous les arbitres. En plus dans les commissions de discipline les membres sont parfois (souvent) partie prenante. C'est du grand n'importe quoi et personne n'a le courage de se récuser.

De ce bouillon émergent rapidement ceux qui "ont le truc" et on les emmène ensuite vers la suite de la formation en passant au niveau régional puis s'enclenche le système de formation des arbitres de championnat de France Jeunes puis NM3/2/1 etc...

Honnêtement, beaucoup de dégâts sont déjà faits à la formation départementale, les jeunes stagiaires en sachant plus après quelques heures de formation sur les réparations pour faute technique ou l'attitude à adopter en cas de bagarre générale (ce qui arrive une fois sur 20.000) que sur les véritables paramètres techniques du marcher (en attirant des joueurs médiocres pour devenir officiel on a souvent des arbitres incapables de correctement exécuter eux-même un départ balle en main ! Triste mais réel).

Au niveau national les choses sont plus structurées, les exigences physiques et en terme de connaissance du règlement sont beaucoup plus pointues... voire trop ! Pour avoir pratiqué ces QCM, plusieurs membres de l'équipe peuvent vous certifier que la CFAMC (commission de formation des arbitres et marqueurs-chronométreurs) aime inventer des cas inbitables et des situations tellement improbables qu'on en oublie trop souvent de se concentrer sur les prises de décisions "simples" mais qui créent tant d'incidents dans les salles de ProA/B ! S'enchainê alors un véritable réseau de copinage et léchage de culs d'une ampleur qui laisserait pantois n'importe quel ministre de Poutine et qui permettent aux plus doués d'accéder aux échelons supérieurs du sifflage.

Les arbitres de PRO A sont de bons connaisseur du règlement, mais est ce que ce sont des connaisseurs du jeu ? Quand on a joué au basket, il y a des actions que l'on peut laisser faire sans que le jeu en soit impacté, certaines frictions sont nécessaires et donnent sa saveur au jeu. Mais si on n'a jamais joué (le dimanche matin en honneur départ' ça compte pas pour siffler des pros !), comment connaitre ces situations ?!

L'expérience des joueurs ou peut être d'autres arbitres chevronnés et reconnus (par les acteurs pas par les scribouillards de la fédé !) pourrait être utile, mais aussi une analyse fine des vidéos des matches où l'on officie. Pourquoi les coaches passent-ils beaucoup de temps à analyser les matches de leur équipe et de leurs adversaires et pourquoi les arbitres eux se contentent-ils d'un visionnage du match pour revoir leurs coups de sifflet ?!
Le basket est un sport collectif. Les coaches, les joueurs, les arbitres doivent travailler ENSEMBLE pour faire évoluer ce sport et surtout il faut que tous les arbitres sifflent de la même manière, qu'une cohérence soit trouvée parce qu'un joueur qui porte un écran en tête de zone n'est jamais sifflé par exemple en coupe d'Europe et toujours en ProA ? Pourquoi la bataille de la position préférentielle dans la peinture est souvent sifflée en ProA et jamais en Europe ?

Pour en revenir au cadre fédéral, les évaluations sont régulières (ou pas...) les travaux de réflexion demandés très complexes (sortes d'exposés sur un sujet technique donné) et les consignes pointues mais variées.

DES CONSIGNES VARIEES ??? COMMENT CA ?!

Et oui ! Si vous ne pratiquez pas le basket vous-même ou si vous vous limitez à un seul niveau l'arbitrage peut paraître cohérent... (cessez de rire on est sérieux dans ce dossier !) mais la vérité est là : les consignes sont différentes d'un championnat à l'autre du département à la région, de la région à la NM3 de la NM3 à la NM2 etc etc... Une illustration ? Regardez un match de coupe (régionale/France/Europe) et vous constaterez l'incompréhension des joueurs sur de nombreuses décisions : curieusement, plus le niveau est bas moins on tolère de contacts -c'est bien connu le joueur de département maîtrise tellement mieux les placements défensifs- dans certaines ligues l'usage des mains est moins sanctionné que dans d'autres où on en devient autiste (touché/cadré, contrôle en vision directe/indirecte, antenne et j'en passe...). N'importe quel initiateur de basket qui a assimilé le concept du pied de pivot et qui fait travailler les petits de son club connait ce détail, et ces actions sont sifflées abondamment dans les gymnases tous les weekends, mais regardez la ProA : c'est une festival de marchers ! Alors cessons l'hypocrisie. Soit on a tous le même règlement (comme le veut la doctrine fédérale actuelle) et après un travail du pied droit on ne démarre pas en levant le gauche sans avoir dribblé, soit on dit "c'est comme ça pour les jeunes mais les pros c'est freestyle" et on arrête de les siffler à Brockman quand Gravelines est à la bourre !

D'ailleurs si ces messieurs-dames de la FFBB (rappelons que Fred Forté est un élu haut placé au bureau national de cette entité) pouvait nous expliquer pourquoi en ayant le même règlement les pros ont 3 arbitres et les jeunes 2 ? Pourquoi dans certains comités de Bretagne on joue encore en 2x20min et on ne respecte pas toujours la taille des ballons imposée ? Pourquoi cette hypocrisie limite le niveau le plus exposé médiatiquement (la ProA) et complique au passage pas mal de parcours tricolores en coupe d'Europe ?

PLUS DE COOPERATION JOUEURS / ARBITRES

Au niveau "PRO" les coaches essaient de plus en plus de s'entourer en début de saison voire tout au long de l'année d'arbitres officiels HN1 (ceux qui sifflent en ProA/B) qui les aident à mettre leurs phases de jeu en adéquation avec les nouvelles consignes d'arbitrage (oui ça change pratiquement tous ans selon les lubies... pardon, les priorités décidées par la FIBA puis la FFBB qui refusent de se caler sur la NBA mais qui reculent quand même les lignes ou élargissent les "raquettes" (zones restrictives) commes les ricains mais pas pareil !!!).

POURQUOI RÂLER SI LA PROA EST "COHERENTE" ?


Parce qu'on n'est pas les seuls à le dire, et que s'il n'y a pas de fumée sans feu, là on a carrément à faire à un feu de brousse que la FFBB éteint avec un seau d'eau et des amendes pour les clubs où de dangereux hooligans lancent des boulettes de papier (pour les briquets ou éventuelles bouteilles si elles existent, ce sont des cons il n'y a pas débat !). Jugez plutôt (liste non-exhaustive) :

05 Janvier 2011 : Michel Veyronnet (entraîneur de Rouen en 2011) "C'est lui (NDLR : JP Siutat Pdt de la FFBB) qui a provoqué la grèves des arbitres, ce soir, il a pu se rendre compte du niveau catastrophique de l'arbitrage français" (Source : Paris Normandie)

17 Février 2012 : Semaine des As à Roanne, le président du club Emmanuel Brochot quitte la salle furieux après une suite de décision hallucinantes provoquant l'élimination de la Chorale (3 matches de suspension décidés en... avril !). >>Article du Progrès ICI <<

Juin 2012 : L'affaire des tweets des joueurs d'Orléans écoeurés de leur élimination encore une fois décidées sur des coups de sifflets et pas par des actions balle en main ! A noter la réactivité de la LNB, qui a suspendu les intéressés en septembre longtemps après le recrutement de ces joueurs par d'autres clubs... à ce rythme là Beaublanc sera peut être suspendu en 2016... à moins que la tentation de faire un exemple ne précipite les choses.

13 octobre 2012 : Laurent Buffard (entraîneur de Lyon LFB) a reçu une suspension de 8 matches suite à sa sortie contre les insctances fédérales


25 novembre 2012 : Pascal Donnadieu (entraîneur de Nanterre) : « C'est scandaleux. Je n'ai jamais vu ça. C'est n'importe quoi à la fin du match. Les fautes contre nous se sont multipliées. Nous n'avons pas le droit d'être sanctionnés comme ça. C'est rare de ma part de pointer l'arbitrage, reprenez mes déclarations, même en Pro B, mais là, on ne peut pas continuer comme ça. D'ailleurs, je ne resterai pas sans rien faire. Je ne veux même pas parler basket. Mes joueurs se sont bien battus et ils méritaient la victoire. » (Source : NR)


12 décembre 2012 : Jean-Luc Monschau (SLUC Nancy) : "Quand on a su que les arbitres avaient embrassé nos adversaires avant la rencontre, on savait ce qui allait nous attendre" (Source : Est Républicain)

On vous passe les diverses pleurnicheries de Christian Fra (Nancy) qui se décridibilise trop régulièrement mais qui a parfois raison...

19 janvier 2013... voir ci-dessous.

ET ICI ?


A Limoges il y a 5500 spectateurs, qui, pour une bonne partie, suivent le basket depuis de de nombreuses années, et qui ont tout de même certaines connaissances (même si les règles arbitrales évoluent) au delà du chauvinisme qui nous caractérise. Souvent "taquin" avec le corps arbitral, le supporter Limougeaud sait décrier ses joueurs quand ils ne mouillent pas le maillot (cf 2011 en ProA) mais reconnait bien volontiers une mascarade arbitrale.

Pas si loin de nous, Le match Limoges-Le Mans, certes mal conduit en deuxième mi-temps par la troupe de Giannakis mais qui n'aurait jamais dû tomber dans l'escarcelle mancelle avec un arbitrage impartial, et celui de Gravelines samedi dernier, qui pour être honnête, agace un tantinet quand on voit Sambou TRAORE prendre une disqualifiante pour avoir envoyé le ballon sur l'arbitre ? NON. Avoir menacé physiquement l'arbitre ? NON. La vidéo en atteste : Sambou a protesté et fait un geste de la main. Clairement, la disqualifiante est disproportionnée, et la technique à peine méritée...

Illustration

Si seulement M. Mateus avait décollé son regard du ballon sur le tir il aurait peut être aperçu le raffut qui fait reculer Traoré (1m98 96kg) de 2 mètres (!) pour se retrouver au rebond DERRIERE la planche et peut être se serait-il dit "Tiens il vient de se faire défoncer gratos parce que je suis bigleux, je vais pas en rajouter !"

Illustration

Les secondes qui ont suivi, l'attitude de M. Mateus envers Sambou Traoré serait-elle tolérée de la part d'un joueur qui fixerait un arbitre de cette façon ? Le renvoi de Giannakis vers son banc du revers de la main sont-ils dignes d'un "officiel" qui s'adresse à une légende du basket ? M. Mateus a clairement "pété un plomb" à ce moment là, on se demande même comment un tel boulard a réussi à sortir par une porte dérobée de Beaublanc, alors que du côté de la sortie des joueurs les gravelinois ont reçu une salve d'applaudissements pour la qualité du match livré comme en témoigne le tweet de Cyril Akpomédah :

Illustration

Bref un dernier mot : Sambou aurait mieux fait de fermer sa bouche comme nous l'avons conseillé en d'autres temps à Nobel (qui s'est calmé... mais son sursis ne doit pas y être pour rien) et ceci ne souffrira AUCUN doute. La technique est méritée. Rien à dire. Maintenant, le match bascule littéralement sur cette action et c'est GRAVE à ce niveau compte tenu des enjeux sportifs et financiers impliqués.

Le CSP a également foiré sa prolongation, rien à dire non plus là dessus et si nos amis de BasketActu s'arrêtent là il est fort dommage qu'entre mauvaise foi ou vague attitude anti-CSP on passe une nouvelle fois sous-silence la plus que médiocrité de l'arbitrage français qui a besoin d'un grand coup de balai et d'une remise en question globale de la base au sommet !

ALORS QUOI ?!

Et bien oui, on n'allait pas s'arrêter là en nous contentant de botter en touche (BasketActu si vous nous lisez...) ou de déverser notre fiel (service comm du CSP si vous nous lisez... #rumeurcsp) mais nous allons avoir la prétention de proposer quelque chose.

Le modèle est une nouvelle fois à aller chercher du côté américain. Si l'arbitrage NBA n'est pas une référence en terme de pointillisme (les quintuples pas de LeBron James avant un dunk laissent rêveur) en revanche son organisation est beaucoup plus louable.

Les arbitres de championnats professionnels (ProA, ProB, LFB) "devraient" être un groupe fermé, professionnel et salariés. Seuls une poignée des officiels actuels sont salariés par la FFBB (citons Fabrice Canet qui gère en parallèle la communication presse de la fédé) mais reçoivent également les indemnités d'arbitrage des matches.
Nous appelons de nos voeux la création d'un groupe d'arbitres gérés par la LNB UNIQUEMENT et qui consacreraient leur temps à travailler sur l'arbitrage et l'accompagnement des clubs pros dans ce domaine. La concertation entre arbitres pour ne parler que d'une seule voix devrait être obligatoire toutes les semaines. Les arbitres devraient également intervenir auprès des clubs pros en tournant de façon à n'installer aucun copinage mais au contraire d'installer de la proximité entre joueurs et officiels qui se côtoieraient en étant TOUS des membres de la LNB. Des collègues de travail en somme, tout comme les joueurs pros connaissent une sorte de solidarité au delà des équipes.

Comment élargir ce groupe d'arbitres ? Par des commissions de "test" regroupant encore une fois arbitres en activité, joueurs et entraineurs. Actuellement la CFAMC gère l'avancement des arbitres, les commissions de la FFBB n'ont souvent rien à envier à des réunions du Club des Anciens de n'importe quel village d'Auvergne et plusieurs éléments motivés et performants passent au travers des mailles du filet faute d'avoir les bonnes relations ou d'appartenir à la "bonne" ligue régionale. Les arbitres issus de la FFBB resteraient donc le vivier principal mais pourquoi négliger l'importation d'officiels étrangers (histoire de s'imprégner d'autres niveaux) ? Pourquoi ne pas favoriser le reclassement de joueurs/ses de NM1/2 (voire plus haut) afin que le sentiment de compréhension et d'expérience commune du terrain se renforce avec les joueurs ?

Qui évaluerait les arbitres LNB ?
Encore une fois la mixité de l'évaluation serait la clé. Si les "cadres de l'arbitrage" (élus par les arbitres) étaient à même d'évaluer les spécificités techniques (mécanique, prise de décision etc) les joueurs et entraineurs pourraient également intervenir dans l'évaluation de la communication et de la justesse des décisions. Après tout, les arbitres évaluent en permanence tout ce beau monde, pourquoi ne pas apporter un peu d'équité là dedans ?

Quelles conséquences ?
Si un arbitre est unanimement déclaré nul ? => Il retourne en FFBB !
Si des soucis récurrents sont signalés ? => Il est encadré par des "pointures", mis sous tutelle et n'officie qu'au sein de trios où il sera clairement en sursis... sinon FFBB !
Si un arbitre performe correctement, il se voit confier des tâches de formation et de tutelle, et est naturellement privilégié pour accéder au niveau international (pas seulement FIBA, mais avec des coopérations Euroleague/Eurocup voire NCAA/NBA en concluant des accords avec ces "univers").

Quelles différences avec la FFBB ?
Le PROFESSIONNALISME ! Le basket pro a une vocation de spectacle et, sans pour autant dénaturer le jeu, les arbitres doivent apprendre à s'effacer pour laisser la décision des matches aux seules mains des joueurs. Certaines actions doivent être tolérées pour privilégier le spectacle (s'accrocher au cercle par exemple) et d'autres lourdement sanctionnées (attentats défensifs qui n'ont pas leur place sur les terrains). La vidéo doit devenir un outil au service des officiels dans les situations cruciales et être utilisée massivement à postériori pour condamner lourdement les gestes antisportifs même s'ils ont trompé la vigilance des arbitres. Les actuels dispositifs de micros portés par les arbitres doivent être conservés, ils humanisent les officiels mais ils ne doivent pas pour autant se croire à la Nouvelle Star ! Les stars sur le terrain demeureront les JOUEURS !

LE MOT DE LA FIN

Laissons cette lourde tâche à Auguste Detoeuf (Google est votre ami) :
"Un arbitre est chargé de couper la poire en deux au moyen du fil à couper le beurre."
Devant tant de sagesse espérons que nos amis de la FFBB et surtout de la LNB ne joueront pas les autruches et entendront ce nouveau signal d'alarme tiré par des passionnés de basket...

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent laisser des commentaires sur le site.

63 commentaires

avatar

# 63 - camaron

25/01 - 17h36

of course not !.......le problème est là !.........certes le "supporter" n'avait pas à cracher sur l'arbitre ( pourtant qui n'a pas ressenti cette envie ?....)......seulement voila les arbitres sont intouchables et le baltringue mateus sort grandi de cette affaire........c'est normal que le supporter soit sanctionné, mais mateus devrait avoir effectivement lui aussi une sanction, car selon moi il est à l'origine de tout ce qui s'est passé.....

avatar

# 62 - noirdesir

25/01 - 17h24

2 ans de suspension de Beaublanc pour un supporter, première sanction, la seconde sera t elle la même peine pour Mateus ?

avatar

# 61 - Killerjeff

25/01 - 17h22

le début de l'interview est sur le site du populaire (l'intégralité est dans l'édition papier de jeudi) :
http://goo.gl/WsHnn

avatar

# 60 - Vinz

25/01 - 17h20

t'as un lien sur basketnews

avatar

# 59 - akhenaton

25/01 - 17h07

Où le trouve t'on ce témoignage ?

avatar

# 58 - A-Polo

25/01 - 17h02

j'aimais déjà bien ce gros nounours qu'est Fred.
Mais là franchement, chapeau à lui de s'être livré de la sorte : témoignage très touchant.
Par contre aucune question sur le CSP d’aujourd’hui.

avatar

# 57 - camaron

25/01 - 13h59

non j'ai découvert ça.....ça fait froid dans le dos

avatar

# 56 - Vinz

25/01 - 13h42

Vous saviez pour le drame qu'à vécu Fred? ...... Bah mince alors! :'(

avatar

# 55 - yannick

25/01 - 12h38

Vu qu'il n'a pas le statut de professionnel, il aurait le droit de parier ?
C'est bizarre cette histoire, je ne veux pas le croire...

avatar

# 54 - gillesn

25/01 - 10h28


Avez-vous vu la "faute " de Wanamaker à la 13ème minute. Buycks commence a protester cotre l'arbitre car il pense que le coup de sifflet est pour lui.
A lui, il ne lui vient pas à l'idée une seconde que Wanamaker a pu faire faute sur lui, mais à l'arbitre oui!

avatar

# 53 - Myrtille

25/01 - 6h18

Un passionné de basket, un tantinet attaché à des règles de jeu, ne peut qu'être désespéré face à une telle situation...

avatar

# 52 - yannick

24/01 - 23h44

Avez-vous vu la tête de Monschau juste après la disqualifiante de Traoré ? (dernières secondes de la vidéo fimée près de matéus sur basketactu)
Il est aussi dépité que nous tous...

avatar

# 51 - stephanedu87

24/01 - 23h23

innnnterrrrmaaaarché les (3) mousquetaire sont sur le parquet.

avatar

# 50 - Swiiitch

24/01 - 22h57

Carrément "Intermarché !" ça fera plaisir au sponsor.

Ou alors "La Poste au chiote !". C'est un peu dommage pour la Poste (contre qui je n'ai absolument rien !) mais il sont sponsor des arbitres, alors....

avatar

# 49 - Myrtille

24/01 - 22h30

parce qu'alors les marchers, y'en a marre aussi ! c'est une maladie ....

avatar

# 48 - Myrtille

24/01 - 22h29

Ah oui, on pourrait se faire sponsoriser car ce sera télévisé et retransmis des centaines de fois... Ce serait trop drôle ! Et que pensez-vous de : "Intermarché !" !!!!

avatar

# 47 - Swiiitch

24/01 - 22h05

J'AAADDDOORRE l'idée de Myrtille ! :-)

A la prochaine bévue d'une arbitre, tout le monde crie Poin Poin, ou pour ramenr de l'argent au cSp : "Afflelou" ou "Atoll", etc. selon le plus offrant !

avatar

# 46 - Lucky

24/01 - 21h44

Pour le bien du club, il est indispensable d'arrêter avec les "dérapages" de certains membres du public.

Si on prend un match à huis-clos, on s'en tirera bien surtout après avoir été déjà prévenu avec une amende de 2500 euros. J'espère juste que ce ne seront pas des points de retirés..
ce qui pourrait avoir des conséquences beaucoup + graves.

avatar

# 45 - expertballistique

24/01 - 21h22

les arbitres sont mauvais!!!!ils sont à la rue!

avatar

# 44 - Myrtille

24/01 - 21h14

Avec les images, point de salut pour les tricheurs ! Vite arbitrage et vidéo !

avatar

# 43 - zarco

24/01 - 20h48

Ce qui me surprend le plus aucun commentaire du monde du basket depuis la parution de la video mis a part nous les limougeauds pourtant c'est un scandale
Je crois que nous avons a faire au "silence des agneaux"

avatar

# 42 - Myrtille

24/01 - 20h17

T'imagines !!!! lol !

avatar

# 41 - Youff

24/01 - 19h47

@Myrtille j'ai hâte d'entendre un "Poin poin poin poiiiiiiinnnn..." dans les salles de ProA !

avatar

# 40 - Myrtille

24/01 - 19h03

Et si on inventait un cri ou un bruit, ou si on se levait tous en faisant les marionnettes avec les mains lorsqu'un arbitre siffle n'importe quoi ! Pour les surprendre, les ridiculiser. Ben oui pourquoi on aurait pas le droit d'avoir des gestes inappropriés à une salle de basket quand un arbitre est inapproprié au basket ! Au moins ce serait drôle et ridicule... Et, entre nous, on se comprendrait puisque nous sommes tous des initiés .... Au fait, point de pétition ?

avatar

# 39 - kempt

24/01 - 18h38

Mais s'il ne veut plus entendre arbitre de merde, et bien alors qu'il arbitre justement, même s'il n'aime pas limoges.
Et au final, c'est quoi qui derange à LIMOGES ? De faire parti des plus grands club européen du baket ? C'est çà.

avatar

# 38 - Cyr87

24/01 - 12h36

Pour compléter mon dernier commentaire : je trouve ceci dit l'arbitrage du match contre Graveline, catastrophique, l'attitude de l'arbitre Mateus inapropriée, provocatrice et scandaleuse... mais il ne faut pas tomber dans le piège dans lequel certains sont tombés (joueur et supporters). Ce mec, l'arbitre, n'attendait que ça pour pénaliser le CSP. Maîtriser ses nerfs, ne pas répondre à la provoc est un signe de FORCE et non de faiblesse. Il faut que le CSP et nous-mêmes (les supporters) soyons plus forts sur ce sujet, pour que l'aventure PRO A continue avec la belle ambiance que nous aimons tous à Beaublanc ! Répondre à une provoc par une autre provoc n'aura que des effets dévastateurs pour le club que nous aimons tous.

avatar

# 37 - camaron

24/01 - 12h09

c'était une façon de parler :)....tu auras bien compris ce que je voulais dire......mais comment dire autrement puisque y'a pas de pro....?

avatar

# 36 - mickecsp

24/01 - 12h00

@cameron, pas de fautes professionnelle c'est un amateur!!!
pardon je sors...

avatar

# 35 - camaron

24/01 - 11h39

mateus à le droit de ne pas aimer limoges, mais il n'a pas le droit de le faire voir quand il arbitre !.....manque de "professionalisme", pour moi c'est une faute professionnelle et cela meriterait une sanction.......limoges va être sanctionné, mais il n'est pas normal qu'il n'y est que le club !........mateus est aussi en faute

avatar

# 34 - A-Polo

24/01 - 11h06

Les débordements sont condamnables, mais l'arbitrage ne doit pas se faire au détriment du jeu.
Ce n'est pas la salle, l'ambiance, le passé de Beaublanc qui doit attirer l'attention des arbitres mais les joueurs et l'entraineur.
J'insiste, je l'ai déjà dit, mais pour être respecté, il faut respecter son interlocuteur.
Et ce n'est plus du tout le cas.
Vu son CV, croyez-vous que Gomis aie quelque chose à prouver vis à vis de mateus (tjrs sans majuscule, il ne le mérite pas) ?
NON, il y a vraiment un problème .

avatar

# 33 - noirdesir

24/01 - 10h54

@paulAaron, change de club, invite toi dans une autre salle et tu seras content de revenir à Beaublanc justement pour l'ambiance que mettent les supporters que tu critiques...

avatar

# 32 - Cyr87

24/01 - 9h53

@ Paul Aaron +1 >> Un grand club se construit aussi avec respect. Respect de l'adversaire, des arbitres (même lorsqu'ils font des erreurs), respect des consignes (pour les joueurs). Sans tout ça, point de salut ! J'adore l'ambiance de Beaublanc, mais elle ne justifie pas certains agissements. Je préfère le CSP en Pro A l'an prochain, qu'un CSP en Pro B pénalisé par des décisions disciplinaires de la LNB. Il faut que Limoges s'efforce encore une fois à maîtriser ses nerfs, c'est aussi ça l'apprentissage du haut niveau.

avatar

# 31 - camaron

24/01 - 7h59

pour l'instant c'est le csp qui va ramasser salement : match à huis clos en prévision

avatar

# 30 - yannick

23/01 - 23h48

Je ne suis pas chorégraphe mais je suis sûr qu'il y a des pas de danse à apprendre des mimiques de notre Psy (chotique) du Basket...

avatar

# 29 - Myrtille

23/01 - 23h44

Vite l'analyse d'un comportementaliste....

avatar

# 28 - yannick

23/01 - 23h41

A propos de la dernière photo de matéus sur votre superbe article, je dis juste : "Gangmatéus style !!!"
Il fait trop pitié avec sa pose de mannequin...

avatar

# 27 - Myrtille

23/01 - 23h19

Je signe des 2 mains pour une pétition mais je ne suis pas capable de la mettre en oeuvre..... J'espère aussi qu'il sera possible de trouver une belle âme compétente pour le faire !

avatar

# 26 - pointguard

23/01 - 23h16

La solution ?! => http://youtu.be/ZPrMqbisIxg
(2e degré je précise !)

avatar

# 25 - Swiiitch

23/01 - 23h11

+ 1 Le_lezard (#24)
et
+ PaulAaron (#21)

avatar

# 24 - le_lezard

23/01 - 21h56

Tout à fait d'accord avec le #16 d'A-Polo, y a t il une personne compétente pour développer le concept!
Ne pas se limiter à notre environnement, mais à l'ensemble du monde du basket..... Essayer de faire bouger la machine, et forcer une table ronde sur cet immense problème de fond.

avatar

# 23 - Captaindestroy

23/01 - 21h32

Après le problème de l'arbitrage ne se pose pas qu'en basket. Je crois que c'est assez général en France. Je ne suis pas spécialiste de foot mais j'ai entendu parler de T Chapron... Je connais beaucoup mieux le rugby et l'an dernier le président de Toulon a soulevé le même problème (d'arbitres amateurs) en des termes que Forte a été inspiré de ne pas reprendre, même si la situation s'y prêtait...

avatar

# 22 - nicobatum23

23/01 - 21h26

je rejoins entièrement cet article, ayant été moi même arbitre départemental pendant 8 ans avec quelques piges en région. mon approche d'un match reposait sur le fait de dialoguer, être humain, ne pas siffler a l'encontre du jeu,n être permissif quand il n'y avait pas d'avantage pris. a tout siffler on en finit pas, les joueurs aimaient quand il y avait de la cohérence. et le dialogue est une des choses les plus importantes, chose qu'on ne nous enseigne pas vraiment en formation, mais parler de cas que tu rencontreras pas ou presque pas au lieu de parler du basique, il y a un problème. pour info, les consignes étaient de pas parler aux coachs ou joueurs avant le match, chose que est "bizarre" . en effet , dialoguer permet de briser la glace et fait paraitre l'arbitre humain. on est des êtres humains, on fait aussi des erreurs, il faut juste savoir le reconnaitre. l'attitude de Mr Mateus n'est pas a montrer a de futurs arbitres je dirais pour conclure.

avatar

# 21 - PaulAaron

23/01 - 21h11

Il y a un bien un truc qu'il faut se dire : C'est pas en climatisant les arbitres des la première faute sifflée contre ou non sifflée pour. Qu'on se mettra les arbitres dans la poche professionnel ou pas.
Sur le Match de Samedi Les ultras on commencé leur "arbitre de merde" sur une faute offensive sifflée a l'encontre de wanamaker ( La faute y est belle et bien )
Apres il y a eu des portées de balles sifflées d'un coté :
pour gomis alors qu'il voulait passer a l'interieur puis se réavise.Il y a bien reprise de dribble
Pour bucks alors qu'il dribble, le ballon rebondi sur son pied cafouillis puis repars en dribblant ( suivant les règles il n'y a pas de reprise dans ce cas )

Maintenant j'aimerais bien savoir combien de supporter présent a beaublanc sont apte a comprendre ces situations. entre 45% et 65 % .
ET Combien ont par contre suivi le mouvement "Arbitre de merde " 75% 80%

Bref des fois j'ai l'impression que le match Arbitre Supporter ont cherche a le perdre tout les matchs ......

DE toute façon les arbitres prennent l'avance si on venait a rester chez nous pour 2 week end .
Moi j'ai payé l'abonnement et ca me ferait bien --%%-- de payer pour :::
un joueur Pro qui rale après chaque faute qu'il ne comprends pas ....
Des supporteurs aux chants pirlimpimpan sur les arbitres
Et quelques personnes qui n'ont aucun respect de la personne avant même de parler de sport ::: Cracher sur quelqu'un quand même ........ on revient au collège la .........

Avant de tout remettre en question et revenir a Beaublanc en se disant que l'arbitrage et uniquement l'arbitrage nous fait perdre Samedi dernier.

On ferait mieux de commencer a ne penser qu'à supporter notre équipe au lieu de penser a descendre les arbitres ....

Maintenant je suis tt a fait d'accord pour dire que c'est invraisemblable de voir que lors d'une rencontre entre deux équipes pro du plus haut niveau de notre ligue, les seuls amateurs restent les Arbitres ...

avatar

# 20 - Lucky

23/01 - 21h04

...En espérant qu'ils ne font pas basculer les matchs pour des histoires de pari comme on n'a pu le voir dans le hand.

avatar

# 19 - elma

23/01 - 20h33

Titi, c'est exactement à ça que je pense. Les arbitres français ne connaissent pas le dialogue et c'est fort dommage car ça pourrait résoudre beaucoup de problèmes bien plus facilement.
Un arbitre peut être NUL mais n'a pas le droit de prendre parti pour une équipe.

avatar

# 18 - titi87350

23/01 - 20h23

Ce que tu dis en dernier elma est très interresant : le dialogue!

On sais qu'en rugby par exemple (par ailleur un sport extremement compliqué à arbitrer), à chaque décision de l'arbitre, le capitaine de l'équipe PEUT, si il souhaite des explication aller voir voir l'arbitre et alors l'arbitre justifie son intervention!
Alors d'accord, sa n'empeche pas les erreurs mais sa place deja des notions de confiance joueur/arbitre. Cela permet de comprendre des decisions parfois discutables et d'apaiser les choses. C'est aussi un sport ou les arbitres sont bien plus humbles : sa arrive d'entendre un arbitre dire "je n'est pas vu, je ferais attention la prochaine fois"... je pense que jamais un arbitre de basket n'a dit sa... bah non... les arbitre de basket ne discutent PAS, ils sanctionnent !!

avatar

# 17 - elma

23/01 - 19h50

Article très intéressant. Je suis pratiquement d'accord avec cette article à quelques détails près.

Je pense que vous avez oublié 2-3 points mais ça arrive à tous le monde. Les arbitres doivent avant tout être IMPARTIALES, les joueurs doivent RESPECTER les arbitres avant tout. Mais ce qu'il manque réellement dans la formation des arbitres, c'est d'apprendre le DIALOGUE entre les joueurs et les entraineurs. Et malheureusement, c'est une des choses très importantes dans le déroulement d'un match.

avatar

# 16 - A-Polo

23/01 - 19h36

Quelqu'un a émis l'idée d'une pétition en ligne.
N'est-ce pas faisable ?
Car quand je lis le contenu de cet article, je me dis que cette pétition trouverait tout son sens avec ce qui écrit ci-contre.
Et ne me dites pas qu'il n'y a personne à BB.com ayant les aptitudes pour lancer une telle opération.
Voir http://www.petitionpublique.fr

avatar

# 15 - Lucky

23/01 - 18h56

@Fabrice616 ( post #1 ),
Je pense que si ton club ( ce ne doit pas être le CSP, je suppose, ou alors quelque-chose m'échappe ) se fait "voler" une victoire méritée comme ce fut le cas samedi dernier, tu ne réagirais peut-être pas de la sorte ( d'autant que c'est pas la première fois ).

L'article a le mérite de tenter de mettre un coup de pied dans la fourmillière. Je pense que c'est bon que les idées viennent d'en bas, des connaisseurs, et si c'était le cas depuis longtemps, on n'aurait peut-être jamais eu des champions de france sur une finale sèche ( loterie ) ( Heureusement et merci, on revient en arrière ! ), ce qui aurait permis aux clubs de garder de la stabilité au niveau des joueurs et finalement d'avoir des équipes française plus régulièrement dans les Last16 des compétitions européennes ( Je pense à Cholet avec Kunter ).

Voyez le résultat maintenant ! on cherche ( = Béral ) à faire des rapprochement entre les villes pour être plus "costaud" sur la scène européenne....

Si seulement il y avait des "HalleVacheresse.com", des "Meilleraie.com", des "Sportica.com", des "Astroballe.com", ... peut être que le message passerait plus souvent.

avatar

# 14 - camaron

23/01 - 18h51

oui effectuivement, mais ne pas la justifier, n'est ce pas de dérober à ses responsabilités d'arbitre ?

avatar

# 13 - Guylhome

23/01 - 18h46

@camaron : une disqualifiante n'est pas nécessairement associée a un rapport.

avatar

# 12 - yans87

23/01 - 18h39

Le vrai problème c pas tant le match pure de samedi mais c que Mr est semble t il un multi récidiviste et là c grave!!!!!

avatar

# 11 - Swiiitch

23/01 - 16h22

Encore un très bel article, merci au collectif de BB.com ! Si certains paraissent y voir une chasse aux sorcières, moi j'y vois un problème de fond légitime dans l'organisation d'une instance de "contrôle", le corps arbitral. C'est un sujet qui se rencontre bien au-delà du monde sportif. Les arbitres seraient très certainement les premiers bénéficiaires d'une réforme telle que vous la décrivez, qui valoriserait leurs compétences, et protégerait leur autorité sur le terrain, et en dehors dès lors qu'ils seraient eux-même évalués avec toute la transparence possible.

Mais devons-nous en rester là ? à un simple article ? J'ai bien peur que les décideurs du basket ne passent que bien peu (trop peu) souvent ici...

alors quelques idées en vrac :
chacun prend sa plus belle plume et écrit. (à la fédé, à la ministre, à son député). Connaissant un peu le système, si vous restez poli et que vous expliquez qu'en ce moment, on paye des gens sans bien savoir ce qu'ils font et si c'est efficace, ça peut mettre un peu d'huile...
ou tout simplement, pour la prochaine boulette de papier que vous envoyez sur un terrain de basket (ET UNIQUEMENT DES BOULETTES DE PAPIER, recyclées de préférence), vous choisissez une impression de cet article ?

Pour le basket, pour les arbitres !

avatar

# 10 - miel19

23/01 - 14h43

Tout à fait d'accord avec HG.
Merci de ton retour parce que pour avoir été jouer en espagne étant jeune, l'arbitrage des marcher, porté de balle, 3sec, etc... était déjà à l'époque sifflé. Nous on laisse tout passer pour ne pas arrêter le match trop souvent. Oui mais non. Il faut le faire strictement au début du match et après les joueurs s'adaptent. Idem pour la cohérence de l'arbitrage. Si tous les officiels arbitrent avec les même consignes, les joueurs comprennent et donc ne râlent pas.

avatar

# 9 - mickecsp

23/01 - 12h28

premierement bravo pour l'article, sacré boulot.
deuxiement, la solution de la professionnalisation de l'arbitrage des clubs pro est je pense aussi la meilleur des solutions, avec un controle par leur pair
troisiement : et on va laisser passer cette parodie d'arbitrage ? j'aurai presque un souhait infaisable à beaublanc : que les arbitres du prochain match à beaublanc soient ovationnés comme les joueurs du CSP !! non je déconne...!!!! quoique...!!!

avatar

# 8 - fabrice616

23/01 - 11h47

Moi je n'ai pas de problème, j'assume...

Je ne rejete la faute sur personne...

J’espère que vous avez la capture d'image ( avec toutes les flèches, sur les abrutis qui balancent des projectiles....)

avatar

# 7 - hg

23/01 - 11h44

petit témoignage.
J'ai accompagné mon fils en république tchèque à noel pour un tournoi (à pilsen ville jumelée avec limoges). Il joue en Poussin.

la façon d'arbitrer est profondément différente là bas et si il y a eu quelques erreurs d'arbitrage, d'une qualité bien supérieure à ce qu'on voit ici.

Première différence : la règle, c'est la règle. Nos garçons de 10 ans ont été surpris de se voir systématiquement siffler toutes les fautes ne prêtant pas à interpretation : retours en zone, portés de balles, marchés, 3 secondes dans la raquette, 5 secondes avant remises en jeu.... Tout le monde est donc dès le plus jeune âge habitué à devoir jouer proprement tous les aspects techniques du jeu. Et bien passé la première surprise cela s'avère très confortable !

ensuite pour les fautes, j'ai eu le sentiment de voir une meilleure cohérence dans ce tournoi poussin que ce qu'on voit en pro A. Globalement les arbitres n'étaient pas là pour interrompre le jeu à tout va, et surtout on ne voyait pas de différence d'un match à l'autre.

avatar

# 6 - boule

23/01 - 11h39

J'ai trouvé excellente cette publication :) j'ai tout lu...ça m'a pris du temps :)
Finalement la xenophobie affichée (même pas cachée) envers PG pourrait avoir ses racines dans le remplacement des arbitres l'an dernier par des arbitres étrangers. Il manque peut-être aussi un passage sur le type d'arbitre international, car il y en a deux: Fiba et Euroligue. Il me semble qu'en euroligue, des arbitres français, il n'y a que Bissang et il est umpire pas referee. Et on retrouve cette dichotomie FFBB/LNB dans FIBA/Euroligue.
Le problème ce n'est pas d'être ponctuellement mauvais, c'est de se voiler les yeux et de refuser d'évoluer.

avatar

# 5 - camaron

23/01 - 11h15

les arbitres font partie du jeu c'est évident !........l'arbitre n'est pas une machine, il a son droit à l'erreur, a ses doutes .........le souci c'est quand cela devient de l'imcompétence qui sciemment favorise le camp adverse. l'arbitre doit être le garant d'une équité, c'est graçe aux régles instaurées qu'il y a jeu..........pas de régles => pas de jeu.......c'est le fondement même du sport !.....samedi soir cela a été bafouée honteusement et l'éthique meme de sport a été gravement dégradé par ce mec en dessous de tout.....qu'il ai des doutes, qu'il se trompe, biensur !.....mais qu'il adopte ce comportement là en public, c'est navrant......il s'est enfermé lui même dans son incompétence, il n'a pas su réagir autrement, il a voulu marqué son térritoire, son autorité, mais il a adopté une posture qui est à l'encontre de la philosophie de l'arbitrage et du réglement : je rapelle que lorsqu'un arbitre siffle une technique, il doit se reculer du jouer et lui siginifer sa faute en sifflant.......l'a t'il fait ? non !........a t'il rédigé son rapport pour la disqualifiante ? non !.........tout ça sont autant de signe qui prouve que mateus était débordé par l'évement et qu'il n' a pas su le gérer, il a craqué et a sombré dans le riducule.....et de façon global l'arbitrage souffre de ce mal

que bon nombre de personne n'aime pas le csp, peu importe quoi qu''il en soit ce club ne laisse pas indifférent, donc c'est bien qu'il a sa place dans l'histoire du basket français et européen ( qui a joué contre les lakers ????........ha oui le csp ! ) , on aura toujours des gens pour taper sur ce club ( cf les articles du c&s et basketactu ou tout le monde se lache ) ......mais comment se fait il alors que tout le monde s'accorde à dire qu'ici le public est un vrai public qui supporte et quand l'arbitrage est dramatiquement partial, mais surtout signe d'une incompétence, ben à Limoges ça s'entends tout de suite !......mais le père mateus quand il fait ça ailleurs, y'a moins de rebellion, puisque les autres salles ne sont pas aussi bouillante qu'ici !

il n'empêche que là, la fédé devrait réagir et prendre en considération ce qui apparait comme la goutte qui fait déborder le vase

avatar

# 4 - pointguard

23/01 - 10h39

@fabrice616 : tu n'aurais pas voulu de gens qui se rebiffent ? On comprend mieux le camp que tu aurais choisi alors...

@tomtommy : tu as lu le "On a vu CSP-BCM" avant de parler ? Ils en parlent de l'arbitrage mais rien ne les choque ! Tout simplement.

Oui l'arbitre fait partie du jeu et nous ne demandons nulle part son éradication mais bien sa professionnalisation au lieu de continuer à dire "c'est pas de chance".

@noirdesir : LundiBasket est le fruit d'un accord Sport+/LNB, je doute qu'ils soient libres de leur parole... Enfin officiellement non mais on n'est pas idiots non plus.

avatar

# 3 - tomtommy

23/01 - 10h16

Oui, Limoges s'est fait arnaquer par l'arbitrage, comme d'autres équipes avant nous et tant d'autres après. Voilà bien la plus basse analyse du match possible. L'arbitre, bon ou mauvais, fait partie du jeu et il faut l'accepter. Quoi ces méchants de basketactu ne parlent pas de l'arbitrage ? Alors brûlons vite ce pamphlet anti-limougeaud ou à tout le moins, cessons de le lire...

avatar

# 2 - noirdesir

23/01 - 10h13

quel faux cul Georges Eddy dans lundi basket et Jackson qui botte en touche, bravo les courageux !!!!!

avatar

# 1 - fabrice616

23/01 - 9h57

Eh bé j'aurais pas voulu vivre en 40 avec vous.....