Présaison CSP 2018/19

Il faut mettre Gran Canaria en cage

Illustration
Mercredi soir, Limoges a rendez vous avec un club espagnol, mais surtout avec son Histoire. Gran Canaria arrive en pleine bourre auréolé de son parcours jusqu'en finale de Copa del Rey dimanche face au Real, les jaunes et noirs y auront aussi laissé quelques forces, mais on sait à Limoges à quel point les victoires appellent les victoires donc méfiance de ce titi aux dents longues ! Présentation

On va recevoir l'équipe d'un grand coach M. GARCIA RENESES (qui doit avoir les diplômes pour coacher en Espagne) longtemps sélectionneur de l'équipe nationale. En ligue ACB, les canaris sont 5ème avec 12V et 6D. Ils sortent d'une défaite contre Barcelone de 15pts mais d'un parcours remarquable en Copa del Rey (équivalent de la Leaders Cup mais avec du chorizo à la place de Béral) où ils auront sorti Valence et n'auront cédé que face au champion d'Europe en titre.

L'effectif :

Les meneurs :

D.J. SEELEY est un meneur qui sait tout faire. 50% à 3pts, 61% à 2pts (très fort sur le premier pas), il aime provoquer des fautes. Il ne joue pas obligatoirement avec ses coéquipiers. Il fait très peu de passes décisives. Donc à contenir absolument parce que s'il prend feu, il va être compliqué à arrêter.

KEVIN PANGOS est un jeune meneur américain. C'est un Léo en moins connu. Il peut shooter de loin (26/51), pénétrer (mais ce n'est pas sa principale force), il est adroit dans le petit périmètre. Bon passeur, c'est un poste 1 gestionnaire. Il a été formé aux USA et en Espagne donc attention à sa faculté pour relancer très vite le jeu.

ALBERT OLIVER est le troisième meneur de l'équipe. Cet espagnol peu connu est une rotation, mais attention dans un bon soir il peut prendre feu à 3pts et là il se transforme en joker de luxe. Solide défenseur.

Les extérieurs :

SASU SALIN est un poste 2 finlandais. Qui dit joueur d'un pays comme la Finlande dit gros shooteur, gros défenseur et surtout hyper impliqué dans le jeu. Adroit de loin, ça c'est certain, il sait aussi passer le ballon et faire les bonnes fautes comme pour couper les contre-attaques. Ne donne jamais de panier facile à son adversaire.

PABLO AGUILAR est un poste 3 de 2m03, ancien du Real Madrid ou il a été formé. Il arrive juste en équipe nationale. Il est vrai que la concurrence à son poste est très forte. Bon shooteur extérieur, sa principale qualité est la finition sur le jeu rapide. Il est aussi réputé pour sa défense, NBC devra être très fort sur les démarquages pour se débarrasser de lui.

XAVI RABASEDA est une rotation sur le poste 2. Grand (1M96) ce qui lui permet de défendre sur des postes 2 et 3. Adroit de loin mais pas très régulier. Peut être un facteur X dans un grand soir. Il est assez lent, ce qui est son principal défaut.

EULIS BAEZ est dominicain. C'est un joueur ultra polyvalent. Il est correct partout, présent dans toutes les statistiques, mais il n'est expert en rien. C'est un peu un Boris Diaw du pauvre qui parle espagnol.

BRAD NEWLEY est australien, plus poste 4 que 3. Pas très adroit de loin, il aime le combat, les post-up en bas de la raquette et les shoots sur le poste haut. Dur au mal, il ne donne aucun panier facile à son adversaire et il est là pour prendre des rebonds offensifs, poser de gros écrans et jouer sur le pick and roll.

PAULI, ORIOL est un jeune poste 3 formé au Barca. Il ne joue que 10min par match, c'est le Wojcie de Gran Canaria. Du talent plein les mains mais pas la confiance du coach. A suivre quand même.

Les intérieurs :

Sur les grands, les espagnols ne possèdent que des joueurs étrangers. Est-ce que les grands ibères seraient tous sous contrats dans les gros clubs ou en NBA ? Par contre sur la taille, les Canaries ont vu grand. 3 joueurs culminent à plus de 2M10 quand le CSP n'aligne que Zerbo à cette échelle.

SITAPHA SAVANE est sénégalais, ancien (1978) ce qui n'est pas trop un handicap sur les pivots qui sont plus lents, c'est un gros contreur, il est le capitaine de la défense, et est là pour donner le ton defensivement.

ALEN OMIC est slovène, il est l'arme principale de l'équipe dans la raquette. Il y règne en maître. Il est dur au mal, possède des mouvements dos au paniers absolument parfaits. Zerbo devrait en prendre de la graine. Il fait 2m17, ce qui lui permet de poster un paquet de poste 5 sans aucun problème. Il ne shoote jamais à 3pts, son univers est la peinture et il sait se servir de tout son bagage technique pour marquer de près ou prendre des rebonds offensifs où il excelle.

ANZEJS PASECNIKS est Letton et va donner du fil à retordre à David Cozette et Jérôme Ostermann. C'est une rotation mais attention, il fait 2m16, il peut shooter de loin, prendre des rebonds défensifs, faire des fautes et user son adversaire direct. Tout un programme !

OVIDIJUS GALDIKAS ne nous embêtera pas : Gran Canaria vient de céder le pivot lituanien de 2m18 à un club polonais. Il était surtout là pour faire souffler.

L'analyse :

Les Espagnols devront contrôler le jeu rapide limougeaud, les drives de Bo, et appuyer là ou ça fait mal. Leur jeu intérieur est très au dessus du notre, mais parfois jouer "small ball" peut être une bonne solution pour jouer vite et perturber l'adversaire. Les grands sont souvent lents, ce qui permet de relancer plus vite le jeu vers l'avant et de marquer des paniers faciles. Mais attention cette équipe possède aussi de grands shooteurs extérieurs et n'oublions pas qu'ils jouent tous les week-end en Liga Endesa (ACB) qui est la ligue la plus rapide d'Europe.

Limoges devra défendre le plomb dans la raquette, maîtriser son rebond (et c'est là que Limoges pèche souvent) pour relancer le plus vite possible. Sur jeu placé nous devrions avoir toute les peine du monde à marquer. Les rebonds offensifs seront certainement difficiles à aller chercher.

Le duel entre Bo et Seeley devrait valoir son pesant d'or. Ces 2 joueurs ont un jeu quasiment identique. Est ce que celui qui en sortira vainqueur fera gagner son équipe ? Ce n'est pas certain mais ce sera un point à surveiller.

Le limougeaud qui peut être le facteur X est Daniels. Il n'a pas vraiment d'adversaire direct. Si'l arrive à imposer son jeu, il devrait faire de grosses statistiques et peut être faire gagner Limoges. Jouer sur lui serait une excellente idée, et le Yak en relais, s'il est dans les mêmes dispositions que contre Villeurbanne, pourrait peut être s'avérer être la solution à cette rencontre qui s'annonce compliquée.

Tout Limoges attend beaucoup de la Coupe d'Europe. Nous sommes loin d'être certains de voir les playoffs de Pro A cette saison, alors il faut absolument faire un gros résultat en Eurocup pour sauver cette saison mal embarquée.

  • Autour du match
  • Commentaires (20)