Présaison CSP 2018/19

Girard : "La manière ne m’intéresse pas aujourd’hui"

Illustration


Mickaël Vaillant pour Illustration nous présente les commentaires à chaud d'Eric Girard sur cette victoire sur le début de saison ainsi que la première interview de Raphaël Desroses avec sa tunique blanche.

Illustration
Michel Vaillant : Il fallait une victoire impérative, après la semaine dernière, la victoire est là est-ce que la manière vous convient ?
Eric Girard :
La manière ne m'intéresse pas aujourd'hui, vous savez quand on est au 3e match de la saison, il en reste une trentaine derrière. La manière aujourd'hui ne m'intéresse pas, j'ai connu des équipes qui jouaient très bien au basket et qui perdaient les matches. Donc, après un début de saison avec un joueur qui est là depuis 4 jours, avec un autre joueur blessé, avec 2 étrangers qui se cherchent un petit peu, la manière n'est pas du tout importante, ce qui est important c'est la victoire, c'est ce que l'on a eu ce soir, on a prouvé. On m'a beaucoup dit l'année dernière que l'équipe de Limoges perdait beaucoup de matches dans le money-time. Pour l'instant on a fait deux matches dans le money-time, on a gagné les deux. Donc, à partir de là, je suis grandement satisfait par rapport à ce que j'ai à déclarer aujourd'hui, le reste je le garde pour mes joueurs.

MV : On a vu une 1ère et une 2e mi-temps qui n'étaient pas tout à fait du même acabit, c'est parti très vite, et puis 3e quart-temps, on sent que ça pèche un peu.
EG :
Oui parce que vous savez, cette équipe d'Aix est une bonne équipe, c'est une équipe qui va jouer les playoffs qui a des ambitions. En plus ils sont venus avec un joueur absent, donc sans doute sans beaucoup de pression. Ils ont mis un rythme relativement effréné sur le début du match donc c'est vrai pour nous ça allait relativement bien. Après ils ont commencé à gérer un petit parce qu'il y avait des fautes, parce que l'équipe était un peu fatiguée et que c'est vrai que l'on est tombé dans un faux rythme qui ne nous convenait peut-être pas très bien. Mais il faut rendre hommage à l'adversaire. 0n parle de Pau, on parle de Limoges, on parle de Bourg. Face à ces équipes là, nous ne serons pas dominant systématiquement, et on ne gagnera pas les matchs de 20 points. Il y a des belles équipes en face, il y a des coaches qui travaillent bien, il y a des bons joueurs. Il suffit de gagner pour l'instant. On a fait trois matches, on en a gagné deux, on en a perdu un à l'extérieur contre l'épouvantail on va dire du championnat ; on est dans les clous. Je vous l'accord, pour l'instant on ne joue pas très bien, disons que l'on n'est pas constant, ca va venir, ce n'est que le 3eme match.

"On ne gagnera pas les matchs de 20 points"


MV : Un petit mot sur la prestation de Brent Darby, on sent qu'il se cherche encore. Après 0 point marqué à Pau, ce soir il marque ses points dans le dernier quart-temps. On sent qu'il y a un peu de difficulté, et lui aussi, est-ce qu'il doute ? Ca se passe comment avec lui ?
EG :
Vous savez ce n'est jamais facile, quand on arrive en décalage avec ses partenaires, quand on n'est pas spécialement en forme, vous me direz c'est de sa faute, il n'avait qu'à mieux se préparer mais bon, il faut aussi comprendre certains aléas. A partir de là c'est vrai qu'il est passé complètement à côté de son match à Pau. Dans un premier temps parce qu'il a pris rapidement 2 fautes, donc il n'a pu rejouer qu'en 2e mi-temps. Ce soir il n'a pas été très transcendant, je vous l'accorde, en 1ère mi-temps, mais en 2e mi-temps il a été important dans les 7 dernières minutes où le match se jouait et Vincent Mouillard a fait un bon relais et puis Brent a permis de faire la différence sur la fin. C'est aussi ce que l'on attend d'un joueur. Alors c'est vrai que s'il avait été bon dès le début peut-être qu'il y aurait un écart plus important en 1ère mi-temps. Maintenant il faut respecter l'adversaire. Et malgré tout on tient notre adversaire à 64 points, on est dans nos standards, et puis on met quasiment 80 points. Comme je l'ai déjà dit, je vous l'accorde, ce n'est pas obligatoirement un vrai bon match. Mais c'est le 3e, on a des excuses à faire valoir par rapport à un joueur qui vient d'arriver depuis 4 jours, et au passage je remercie les dirigeants parce que l'on a vu combien il était, après 4 jours, déjà efficace dans notre groupe et donc important par la suite. Mais à partir de là, je crois qu'il faut que l'on continue de travailler. Aujourd'hui, on n'est pas dans la beauté du geste, on est dans l'efficacité. L'efficacité pour moi, ca se concrétise simplement par gagné ou perdu. Aujourd'hui on a 2 victoires chez nous, 2 victoires qui auraient pu basculer dans le sens inverse, elles ont basculé dans le bon sens. Je crois que ce n'est pas non plus innocent. Et voila, perdre de 5 points à Pau, il y a pas, quand on voit ce qu'à fait Pau le week-end dernier, on voit que c'est très dur partout, ca sera compliqué. Donc on va avoir un nouveau test à Charleville le week-end prochain, c'est déjà ce que j'ai dit à mes joueurs.

MV : Coté satisfaction même des joueurs, on voit un bon McCord qui est bien lancé dans sa saison ?
EG :
Oui mais là, il n'y a pas beaucoup de surprises pour moi. Il était exceptionnel à Pau. Parce que vous savez, vous les médias, vous voyez beaucoup les joueurs qui brillent en attaque mais...

MV : On voit, il avait 10 rebonds notamment à la mi-temps aujourd'hui.
EG :
Tout à fait. Ca c'est important que vous puissiez remarquer défensivement, que vous puissiez remarquer les rebonds, les petites choses qui font que les joueurs ont des évaluations plutôt intéressantes. Alors il y a des joueurs qui se contentent beaucoup de mettre des points et de jouer un petit peu pour eux. D'autres qui sont prêts à se sacrifier, c'est ce que fait John McCord depuis de nombreuses années.

MV : Ce n'est pas le dernier à plonger pour aller chercher un ballon ou un contre, on l'a vu encore ce soir.
EG :
Oh oui tout à fait, Vous savez quand on a plus de 35 ans, je ne vais pas faire injure à mon capitaine, mais quand on voit l'énergie qu'il donne, la grinta qu'il a. Je crois que c'est communicatif et certains jeunes devraient en prendre de la graine un petit peu.

MV : Justement, Brent Darby à la fin de la rencontre avait un peu de rage, la rage qu'il lui manquait peut-être en début de rencontre, et McCord même Mohamed l'on eu pendant toute la rencontre.
EG :
Oui mais il ne faut pas oublier les garçons comme Karim Souchu, ce sont des gens qui sont efficaces. Je vois que Karim Souchu shoote 8 fois, Alhaji shoote 15 fois, donc il shoote le double pour avoir finalement quasiment le même nombre de points (ndlr : Karim 15 points et Alhaji 18 points). Donc voila, on a des joueurs qui ont besoin de beaucoup shooter, on sait qu'Alhaji va shooter beaucoup, on lui autorise pas mal de choses parce que l'on a besoin de lui mais il faut aussi qu'il continue d'être dans l'intensité des deux côtés du terrain.

Un public comme ca il faut s'en servir comme motivation


Illustration
Mickaël Vaillant : Alors pour un 1er match Raphaël, on va dire baptême réussi à Beaublanc ?
Raphaël Desroses :
Oui, surtout que ça se solde par une victoire, donc c'est toujours plus facile de commencer comme ça.

MV : Il y a une semaine tu n'étais pas à Limoges, là tu es là, tu marques 10 points, ca s'est passé comment cette semaine ?
RD :
C'est aussi un peu l'avantage d'avoir une équipe expérimentée, on m'a aidé à m'intégrer. J'ai aussi une certaine expérience ce qui fait que ça facilite aussi le truc. C'est vrai qu'il y avait aussi un besoin je pense, en terme de rotation. Donc quand tous ses éléments sont réunis ça facilite le truc.

MV : Sur le match de ce soir à 45 partout, on sent qu'Aix-Maurienne a peut-être le truc pour passer devant et c'est là que vous avez réussi à marquer des paniers aux moments importants pour jamais qu'ils ne passent devant ?
RD :
C'est ça l'important. On sait qu'un match peut basculer c'est quand on perd le contrôle du match, quand l'équipe en face passe devant. Là, la force que l'on a eue ce soir sur un match difficile comme ça, c'est de jamais les laisser passer devant et de réappuyer là où ça fait mal au bon moment. Donc c'est vrai que c'est une bonne victoire ce soir. Je pense qu'il ne faut pas sous-estimer une équipe de Maurienne qui joue quand même bien au basket et c'est bien aussi de se faire respecter à la maison. Et puis en début de saison tout le monde y crois, c'est toujours plus dur de gagner sur les fins de matches, donc il ne faut pas lâcher puis au fur et à mesure, ca ira de mieux en mieux.

MV : Cette saison va être longue et difficile on le sait, le public ça va aider, ce soir on a vu encore un grand public du Limoges CSP.
RD :
C'est clair, c'est ce que je dis tout le temps. Un public comme ça il faut s'en servir comme motivation, et ne pas se mettre la pression en essayant de le satisfaire. Faut jouer à fond et bon je pense qu'il le voit après, ça donne pas non plus des ailes mais ça pousse à se donner à fond. Ça permet dans les moments de fatigue de faire un petit effort en plus. C'est vrai que c'est mieux de jouer dans une salle pleine comme ca, qu'une salle à moitié chaude. C'est vrai que c'est un gros plus un public comme ca.

MV : En tant que nouvel arrivant, comment gères-tu les problèmes que l'on voit sur le terrain de Brent Darby ? On sent qu'il a un peu de mal à la mène, on l'a vu la semaine dernière contre Pau-Orthez, ce soir hormis les 5 dernières minutes là aussi il s'est cherché, comment tu ressens un peu son état physique et tout simplement comment tu le trouves ?
RD :
Je pense qu'il essaie d'apprendre à driver une grosse équipe. Ce n'est pas évident parce qu'une équipe comme Limoges a besoin d'un meneur qui fait jouer les autres et qui après peut-être peut penser à lui sur des retours de passes ou sur des fins de possessions. C'est vrai qu'il faut plus qu'il soit plus dans la création que dans la finition et pour l'instant ce n'est pas facile pour lui. Et c'est vrai quand on a comme ca, 4, 5 voire 6 scoreurs dans une équipe, ben ce n'est pas évident, ça prend parfois un peu de temps. Il faut l'encourager dans ce sens là.

Un grand merci une fois de plus à Illustration et à Mickaël Vaillant pour ces interviews.

  • Autour du match
  • Commentaires (0)