Présaison CSP 2018/19

Duc ou pucelle ?

Illustration

Si on est un supporter limougeaud et que l'on croit en cette équipe (ce qui se fait rare depuis deux journées), il faut absolument arrêter de lire la presse. Le président Forte a annoncé viser le maintien, et Dule vient de dire qu'y arriver serait un miracle. Ajoutez à cela Claude Bolotny qui affirme que certains joueurs ont le niveau Pro B et il vous reste le choix entre la corde ou la lame de rasoir. Or, ce sont plutôt des adeptes du bûcher qui attendent les limougeauds pour la J5 de ProA : présentation de l'Orléans Loiret Basket version 2017.

Alors que fait on?

Et bien on va jouer à Orléans parce que le championnat continue et que les joueurs doivent en bon professionnels se montrer et essayer de gagner pour respecter leurs contrats et les supporters. Orléans s'est offert une victoire que l'on pensait de prestige contre Strasbourg mais en fait vu que presque tout le monde tape les alsaciens, (même l'avant dernier de Lituanie) il faut relativiser ce succès. En revanche les 3 défaites sont bien là (Chalon, Nanterre et Antibes) et les orléanais veulent rééquilibrer leur bilan au plus vite.

L'adversaire :

Les meneurs :

Antoine Eïto est toujours là avec sa grande bouche. Meneur titulaire depuis 2 saisons, toujours aussi irrégulier de loin, il a commencé cet exercice doucement au niveau des stats, à l'image de son équipe. Il reste toutefois un joueur fiable, bon sur le jeu rapide, appliqué sur le jeu placé. Pas un grand joueur, mais il fait toujours un bon match contre Limoges.

Jonathan Kazadi arrive de Suisse ou il a fait toute sa carrière. Inconnu avant ses débuts en France. Pas adroit sur le tir longue distance depuis le début de saison (0/6 à 3pts). Il a un peu le même profil qu'Eïto en plus athlétique. Il s'est très bien adapté à l'environnement orléanais et son apport, non visible dans les stats, est déjà très important.

Les extérieurs :

Kyle McAlarney est comme un poisson dans l'eau dans cette équipe/ville. Il est toujours autour des 40% à 3pts. C'est l'arme offensive principale de sa formation. Son jeu n'a pas beaucoup changé, peut être un peu plus croqueur de ballon mais comme il a la confiance du coach il en profite. Mac joue plus en pénétration qu'à Limoges mais il reste avant tout un bon meneur, redoutable derrière l'arc... Va-t-on continuer à passer sous les écrans face à lui ?

Luc Loubaki, blessé jusqu'à la trêve de décembre selon le staff médical, est un très grand espoir du basket français mais qui ne nous nuira pas ce soir.

Micah Downs est plus connu pour son ancienne coupe de cheveux que pour son cursus basket. Il a joué un peu partout en Europe (Espagne, Croatie, Belgique, Ukraine, Italie et Russie) sans jamais faire d'étincelles. C'est un vrai poste 3, qui percute, aime le jeu rapide pour finir dans le cercle. Son shoot longue distance n'est pas son arme principale mais il monte en puissance et pourrait faire mal au CSP samedi.

Antoine Mendy est un vieux routard en Pro A. Il donne encore 10min et permet avec son physique de gagner quelques rebonds et surtout d'impacter physiquement son adversaire direct. Il possède toute la panoplie d'un poste 3, tir longue distance, jeu rapide (malgré son âge), et présence au rebond des deux côtés du terrain. Ex-palois.

Les Intérieurs :

Marcellus Sommerville est un poste 4 moderne qui bien qu'étant le plus agé de l'équipe, demeure physique. Son shoot à 3pts est fiable et sa défense est irréprochable. Il a bien commencé sa saison sur le plan statistique (16pts 6rbds). Un joueur stable, fiable et tourné vers le collectif.

Kevin Dinal arrive de Dijon pour essayer de gagner du temps de jeu. Son profil est identique à celui de Sommerville. Seule petite différence, il ne possède pas le physique de l'américain. Son jeune âge ne lui permet pas encore d'être titulaire, mais coach Vincent doit le faire bosser pour qu'il progresse le plus vite possible.

Ahmad Nivins reviens d'une grosse blessure au genou. Il n'est pas encore à son maximum. Ce joueur a des mains en or près du cercle. C'est un vrai poste 5, un jeu dos au panier à montrer dans toutes les écoles de basket. Par contre ce n'est pas un grand défenseur, et c'est là que le CSP devra appuyer.

Abdel Kader Sylla est lui aussi un poste 5 à l'ancienne. Rebondeur correct, il n'est pas un grand attaquant. Son envergure lui permet de dévier quelques ballons. A part çà il reste un joueur de rotation.

Le duel :

Encore une fois, on aimerait croire que le duel Prepelic/ McAlarney pourrait être la clé de ce match; mais au vu des dernières sorties du slovène et de son attitude sur le terrain, on est en droit de penser qu'il va se faire manger tout cru s'il ne s'assagit pas.

Alors peut être que le duel entre Buford et Downs sera plus à notre portée. Mais comme nous n'avons qu'une seule arme offensive à Limoges, il faut prier pour que notre artilleur soit dans un très grand jour.

L'analyse :

Avec toutes les déclarations parues dans la presse, on pourrait croire que notre équipe n'a aucune chance. Et bien restons optimistes. Un joueur qui lit qu'il a le niveau ProB, soit il s'écroule mentalement, soit il se sort les doigts et va au combat pour au moins prouver qu'il donne tout sur le terrain. Avec un peu de réussite, quand on est en rythme défensivement, souvent l'attaque suit.

En revanche si la direction et le staff ne croient plus en cette équipe, soit ils changent des joueurs (Suivez mon regard pointé sur Ernest Scott), soit ils remotivent tout le monde et nous ramènent la victoire qui, soit dit en passant, serait un excellent résultat avec une équipe de ProB. Alors le CSP se présentera-t-il à Orléans comme un Duc ou comme une pucelle ?

En aparté, relevons (dès la 4è journée - lisez ce passage avec la plus grande consternation possible -) la dissonance président/coach laisse à penser que tout n'est pas rose à Dallas sur Vienne et que J.R. Forte et Bobby Vujosevic n'en sont qu'au début d'un feuilleton qui sent mauvais la re-sucée des saisons Forte/Occansey, Forte/Cousin, Forte/Girard, Forte/Sarre, Forte/Giannakis, Forte/Hervé... De là à trouver un dénominateur commun ?

  • Autour du match
  • Commentaires (26)