OLB CSP : Pro B droit devant !

Illustration

Sans Prepelic, un des rares joueurs niveau proA (malgré un mental pas au niveau pour le moment), aucune surprise n'est venue du Loiret. Un CSP ou plutôt 4,5 joueurs se sont inclinés contre une équipe d'Orléans montrant de l'envie et avec de la réussite aux tirs. Analyse.

Le match

Si on devait résumer ce match, ce serait : les 4,5 joueurs partent bien, subissent les entrées en jeu des autres joueurs (et surtout de Scott) mais fatiguent plus vite et craquent. Voilà, c'est vite fait mais tellement simple.

Mais encore

Allez, vous voulez une statistique affolante pour un club présentant une masse salariale dans le top 5 de la proA ? Accrochez-vous bien, la voilà :
4 joueurs du CSP au delà de 33 minutes de jeu, (et 29 pour Fair qui n'était pas titulaire pour essayer de suppléer [ ] (l'homme transparent) ).
Coté OLB, un seul joueur au delà de 27min.
Voilà, que voulez vous ajouter d'autre. Nous avons 4,5 joueurs de basket. Vous voulez les noms :
- MISTER Buford : Prolongez le, verrouillez le, congelez le mais s'il se blesse ou quitte le navire, on est en proB dès le mois de Février.
- Camara : Vu qu'il doit tout faire dessous depuis Septembre, et bien forcément, en fin de match, il fatigue et n'est plus aussi efficace. Le premier qui le critique ou le blâme n'aura rien compris au basket. Sans lui, on serait à 0 victoire !
- Wood : Aurait-on retrouvé le vrai Dashaun Wood ce soir. De l'envie, une agressivité sur le porteur de balle, une adresse et une vision du jeu qui revient au fur et à mesure qu'il perd ses kilos. La bonne surprise du soir.
- CJ Fair : Comparé au néant du poste 4, il impressionne forcément. Plus actif et auteur de plus d'initiatives, il commence à comprendre les subtilités du jeu à l'Européenne. Sa défense, c'est pas toujours ça, mais il y a de gros progrès. Et encore une fois, par comparaison avec rien, c'est toujours mieux (avec toujours ce jeu de 3 et un tout petit peu 4).
- Hammonds pour moitié : certes, il n'a pas pesé en attaque ou trop peu, mais il a éteint Kyle Mc Alarney la 1ère mi temps. Une très grosse activité défensive intéressante.

Nous n'avons donc pas une équipe, de l'argent a été économisé volontairement et met désormais clairement le club dans une situation difficile.
Mais bon, que St Chamond, Vichy ou encore Fos tremblent et surtout "Qu'ils soient prêts parce que nous on va l'être" (dixit Fred Forte avant un match brillamment perdu à Quimper il y a quelques saisons).

On a aimé

- Le retour en forme de Dashaun Wood. Ça pourrait être une bonne nouvelle. Car le jour où on aura une équipe complète, l'association Wood Nixon pourrait se révéler intéressante. A confirmer et en espérant que l'absence de Prepelic ne soit pas liée à ce réveil.
- Ohio Mr. Basketball, j'ai nommé Buford Buford Buford Buford. Ce joueur est un régal à voir jouer, des 2 côtés du terrain et alors même qu'il doit sauver la nation à chaque match. Combien de temps peut-il tenir à ce rythme ? C'est la seule question à se poser. Vite une prolongation de contrat...

On n'a pas aimé

- Wojcie et Zerbo : 2 cas qui n'apportent strictement rien (l'éval de Wojcie est un joli trompe l’œil) avec des différences et des similitudes. D'un côté, un joueur pétrifié sur le terrain, qui n'arrive plus à s'imposer, fait des fautes de benjamin, panique dès qu'il a la balle. De l'autre, un joueur qui bouge beaucoup ses bras, s'agite énormément pour pas grand chose. La similitude : la compréhension du jeu, proche du néant. Je suis désolé mais quand on a la possibilité de prendre un rebond propre mais que l'on tente une claquette désespérée alors qu'on aurait dû refaire tourner... niet. En attaque, en défense... c'est... bon voilà... une lecture du jeu nulle. Les 2 joueurs proB, ils sont là. Je n'aime pas cracher sur des joueurs mais ces 2 là n'apportent rien depuis le début de saison, déséquilibrent complètement l'équipe quand ils sont sur le terrain. Mais bon, il y a pire... au prochain paragraphe.

- Scott : lui, c'est le néant, la nullité absolue. Et encore néant, c'est faux. Il est plus utile aux adversaires. Avec lui sur le terrain, le CSP prend des écarts (dans le 4ème quart temps, en 11min de jeu, il était à -13 en +/- contre +5 pour CJ Fair en plus de temps de jeu. Il est perdu en défense, perdu en attaque. C'est juste dommage qu'il n'ait pas perdu le chemin du bus sur le retour. Fred Weis disait que ce n'était pas un joueur de basket. Et bien, force est de constater qu'il a raison. Un gentil GO tout au plus.
- La défense (encore 80 points encaissés), des balles perdues très très bêtes (alors que sur le match, nous ne sommes qu'à 12 ce qui est très bien) etc etc etc...

De l'espoir ?

Alors dans ce marasme, cette semaine n'a pas été si mauvaise que ça. "Ah bon, on n'a pas vu !" me direz-vous.
3 informations qui peuvent avoir une répercussion :
- déjà, Dule a dit publiquement que ce serait un miracle si cette équipe restait en proA. Traduction, "Forte, t'es bien gentil de m'avoir donné la moitié du "budget joueurs" pour recruter mais désormais va falloir sortir le reste si tu veux une équipe"
- Inglis, un poste 3/4 de 2m06 français vient de se faire couper par les Knicks. Sans club, une saison avec Dule, avec une garantie de temps de jeu et un travail spécifique de formation pourrait être intéressant pour lui plutôt que d'aller dans une équipe européenne avec peu de temps de jeu. (Cf le point 1 pour essayer de le récupérer).
- Livio Jean Charles, poste 3/4 également, vient lui de se faire couper par les Spurs. Strictement la même chose que précédemment.

Bref, on le voit, on a besoin d'un poste 3/4 pour remplacer Wojcie et lui faire comprendre que son niveau c'est la proB. Il y en a 2 sur le marché. Avec des arguments financiers et de formation, il y a moyen (à condition de ne pas s'être brouillé avec les agents de ces 2 joueurs - et donc de faire un peu plus profil bas dans la presse et le monde du basket). Recruter un de ces JFL permettrait de virer Casper Scott et de prendre un vrai 4/5 cotonou, yougoslave ou autre pour faire souffler Camara en 5 et capable de jouer physique en 4, là aussi avec du temps de jeu.

Donc l'espoir, on voit clairement qui le porte sur ses épaules ou dans son portefeuille. Va-t-il agir ou laisser pourrir la situation jusqu'en Janvier comme les habitudes prises ces dernières saisons ? Sauf que cette saison plus que jamais, ce sera trop tard...
La suite se résume, pour moi, dans cette question. Sans réponse, St Vallier, Lille, Blois, soyez prêts, le CSP arrive !

  • Autour du match
  • Commentaires (108)