Présaison CSP 2018/19

CdF : On y danse, on y danse !

Illustration

La coupe de France a toujours un goût particulier. C'est l'occasion pour les petits de se frotter aux grands, c'est aussi un bon moyen pour les anciens grands de se rappeler au bon souvenir de l'élite actuelle. Cette année c'est une vieille affiche de ProA ou plutôt de Nationale1A qui s'offre à nous : AVIGNON-LIMOGES. Si les temps sont durs pour les limougeauds qui végètent en ProB que dire alors des avignonais qui luttent aujourd'hui en NM2 à des années lumière de leur respectable passé en première division ? En tous cas ces retrouvailles feront le bonheur des provençaux qui vont rêver à la "magie de la coupe", eux qui comptent tout de même deux participations à la coupe Korac et ont eu dans leur rangs un certain Didier Dobbels ! Présentation

Alors autant mettre les choses au clair tout de suite : on sait que la coupe n'est pas un objectif du CSP cette saison puisque la montée est la seule et unique chose que tout Limoges attend au mois de juin (et même en mai si possible !). Néanmoins, s'il est probable que coach Girard laissera filer face à Vichy (ProA) au prochain tour (histoire de ne pas laisser trop de forces dans la bataille mais d'assurer tout de même un beau remplissage à Beaublanc et la recette qui va avec) nul doute que ce premier tour face à l'US Avignon-Le Pontet devra être une boucherie et tout résultat de moins de 20pts d'écart serait une véritable faute professionnelle de la part du Limoges CSP.

Illustration
Morris et Bijelovic les deux fers de lance de l'USAP

On a connu des équipes valeureuses de NM1 qui ont su créer la surprise portées par une salle embrasée (Challans par exemple) mais là c'est de la NM2... alors pour vous situer la chose (et sans être hautain) c'est faible ! On trouve en général des anciens de niveau supérieur et des jeunes qui n'ont pas pu intégrer un centre de formation ou qui en sortent sans contrat pro. Avignon correspond bien à cette description : 24 ans de moyenne d'âge (sachant qu'ils ont obligation d'aligner deux joueurs de -21 ans selon la règlementation FFBB), le plus grand joueur culmine à 2m03 et les principales armes sont un américain de 32 ans bien croqueur, un intérieur bosniaque de 32 ans qui a fait le plus gros de sa carrière en NM1 à Feurs, un ailier espagnol et un meneur français de 33 ans qui connait tout le basket "à l'ancienne". Le reste de l'effectif ne devrait même pas poser de problèmes à François Renaux ou à Lucas Durand.

Petit tour d'horizon :
Illustration
Wayne MORRIS
Arrière/Ailier shooteur américain, Wayne Morris est typique du joueur athlétique et scoreur qui va monopoliser le ballon et qui est capable d'affoler les compteurs comme en témoigne son record d'évaluation récolté en coupe de France 2008 face à une autre N2 : 28 pts, 15 rbs, 9 int et 4 pds, pour une évaluation dantesque de 53 ! D'un autre côté si on lui colle un excellent défenseur sur le dos (comme Raphaël Desroses par exemple) il est relativement facile de museler l'attaque vauclusienne.

Illustration
Rajko BIJELOVIC
Cet intérieur Bosniaque a effectué toute sa carrière pro en France en NM1 à Feurs pendant 4 saisons avec plus ou moins de bonheur puis en NM2 à La Pontoise, Autun et donc Avignon. Poste 4 expérimenté, Bijelovic en bon bosniaque a aussi une patte efficace et n'hésite pas à ajuster derrière l'arc. Il semble avoir trouvé son niveau en 4e division puisqu'il y est efficace et apprécié. Du haut de son double mètre, son quintal ne devrait pas être de trop pour résister aux assauts d'un Johan PASSAVE-DUCTEIL en pleine confiance ou des expérimentés FORD et McCORD qui vont s'en donner à coeur-joie.

Illustration
David MONTERO
Ailier espagnol relativement frêle et très gourmand à 3pts mais à surveiller car il ne dégaine pas pour rien ! Avignon a fait venir ce joueur de D3 italienne (Pontevecchio) et il représente une grosse menace en sortie de balle sur jeu placé. Malgré ses qualités, son gabarit illustre bien le fossé qui existe entre la NM2 et la ProB, si la technique individuelle peut rivaliser, la densité physique ne peut s'aligner car il s'agit bien de basketteurs amateurs.

Illustration
Nicolas VALENTIN
Attention vieux briscard ! Le meneur d'Avignon est un bon manieur de balle doublé d'un organisateur. Il a tout de l'ancien qui fait tourner les jeunes en bourrique et on souhaite tous que Darby ne tombe pas dans le panneau mais il a du rencontrer plus vicieux en Italie (enfin s'ils jouent comme leurs footballeurs bien sûr !). Valentin peut également apporter son écot au scoring, il assure régulièrement de bonnes performances offensives en NM2 même si la passe décisive reste son pêché-mignon.

On pourra également citer Makhete M'BAYE et Philippe PAPIYON, les intérieurs qui permettent une bonne rotation sans trop de creux mais qui joueraient à peine 3 en ProB... des apéricubes pour nos solides big men !

Le COSEC-Moretti va donc vibrer comme à ses plus belles heures et nul doute que tout ce que la région compte de passionnés du basket va se retrouver mardi soir dans les travées de la salle kitchissime-70's pour encourager les jaunes et noirs contre les limougeauds.

Illustration
Retour vers le futur : Avignon-Limoges dans les années 80 !


Crédits photos : Usapbasket.sporama.fr

  • Autour du match
  • Commentaires (0)