Playoffs 2019

Vive l'équipe de France

Illustration

Après un intermède équipe de France qui a rempli Beaublanc et ou les internationaux Limougeauds se sont bien illustrés, nous repartons pour la Jeep elite avec beaucoup d'interrogations.

Un nouvel entraineur, enfin presque puisque c'est lui qui coachait à 80% les derniers matchs, avec un meneur qui a l'air interessant et qui devrait être une vrai plus value, et 3 joueurs qui ont pris de la confiance en équipe de France.

L'effectif :


Les meneurs :

Michael Thompson revient dans notre championnat. Il avait été meilleur marqueur de Pro A avec Pau. Fort attaquant, meneur de petite taille 1m77, pas un grand shooteur de loin, il est par contre un excellent passeur. Gros volume de jeu et très compliqué à défendre quand il est en confiance. Peut renverser un match à lui toute seul.

Jonathan Tabu est Belges, mais il a passé toute sa carrière en Espagne ou en Italie. Il a joué en Euroleague, son CV le place comme un des joueurs les plus expérimenté de la JE. Bon de loin, il possède un bon drive pour faire la différence et pour se créer son propre shoot. Il possède une bonne vision du jeu et il a été capable de défendre sur Tony Parker dans ses grandes années.

Antoine Eito malgré ses 30 ans est toujours un chambreur de première, une grande gueule et un provocateur. On ne va pas lui enlevé ses shoost très longue distances qui font mal, son énergie en défense et sa capacité un faire peter les plombs à son adversaire direct.

Les extérieurs :

Demitrius Conger est américain, 1m98 de muscle et une grosse détente. Adresse correct de loin, grande envergure et sens du rebond offensif. Un joueur complet qui ne fait pas de bruit mais qui peut sortir de grosses stats sur certains matchs.

Valentin Bigote est LE shooteur de l'équipe. Un vrai bras, pas athlétique, mais une faculté à marquer de loin voir de très loin. Pas un défenseur extrêmement concerné, il fait le travail mais sans plus. Il a beaucoup progresser sur son drive ce qui lui donne d'autres armes pour marquer.

Terry Tarpey est le gendre idéal. Bon dans tous les domaines sans être exceptionnel. Il peut marquer sur un drive, à 3pts, il peut finir dans le cercle assez facilement. Mais il ne va pas attirer la couverture à lui. Il fait jouer les autres, pose des écrans, va au rebond, fait un peu tout sur un terrain, enfin beaucoup de choses qui ne se voient pas dans les stats.

Brahim Dohou le petit jeune de la bande. Le Sekou di Mans. Même profil en moins fort. Mais il va progresser et il sera certainement meilleur en fin de saison.

Les intérieurs :

Richard Hendrix est un des gros CV du Mans. Il est passé dans de grandes équipes Européennes, et il a toujours laissé de grosses stats. Joueur fiable et stable, il vaut 9pts et 7rbds par match. Très bon dans la raquette, il peut shooter de loin, il le fait très peu mais avec un gros pourcentage.

Petr Cornelie et ses 2m10 pour un poste 4. 47% à 3pts pour un grand comme lui c'est plus que bien. Il n'aime pas le contact, ce qui lui coute pas mal de minutes depuis le début de sa carrière. Il a 23 ans mais il tarde à exploser. Beaucoup n'y crois plus, pourtant beaucoup d'experts l'avait annoncé en NBA il y a quelques années.

Wilfried Yeguete est le rebondeur de l'équipe. Une sorte de Dennis Rodman à la Française sans les sorties nocturnes et les virées à Las Vegas. Il fait tout le travail de l'ombre, il marque sur les rebonds offensifs la plupart du temps. Il pose un nombre incalculable d'écrans pour libérer les shooteurs, et il peut se permettre de marquer sur les pick and roll si la défense adverse le laisse faire.

Cameron Clark était blessé lors du match contre Monaco. Il devrait être de retour pour Limoges. Gros attaquant, il a la confiance du coach et prend un maximum de shoots. Très fort sur le 1c1, adroit à 4m en jump shoot. Très adroit de loin même si ce n'est pas ses tirs principaux. Ancien meilleur marqueur de Pro A lors du titre de Chalon. Un excellent joueur qui a certes baissé un peu depuis son arrivée au Mans, mais qui peut toujours faire un carton.

Jacques Eyoum est jeune 19 ans. C'est un peu le même profil que Wilfried. Gros rebondeur, capable de shooter à 4m, gros physique et il joue m-pour l'équipe.

Le duel :

Taylor/Thomson devrait être un duel à suivre avec ses deux là on devrait voir un affrontement interessant.

L'analyse :

Limoges n'a plus rien à perdre dans cette Jeep Elite, soit l'équipe se met au travail et s'investit derrière son coach, et on a une chance de voir les playoffs... soit on continue à se mentir, à se cacher derrière des excuses et on va droit en ProB. On a perdu beaucoup de temps avec Milling et ses décisions étranges. La direction du club est seule, elle s'est coupée du monde du basket, de ses supporters et des journalistes locaux.

L'adversaire du soir vit bien. BARTECHEKY est un vrai coach, un grand formateur et un excellent stratège. Partout où il est passé il a réussi, cela veut dire que sa méthode est bonne et adaptable à toutes les équipes. Mais aussi parce que les dirigeants de clubs l'ont laissé faire et il est le seul capitaine à bord.

On ne va pas se le cacher, on espère tous que le CSP va revenir avec une victoire, avec la manière et une défense de fer. Mais peu seraient prêts à parier leur chemise sur ce pronostic tellement on ne sait pas où l'on va. Alors restons optimistes et si déjà on l'emporte même d'un petit point, tout le monde sera content.

  • Autour du match
  • Commentaires (25)