Playoffs 2019

Victoire à Cholet

Illustration
Privé de Traoré (cheville), Limoges se déplaçait à Cholet privé de Wood (magouille) et a difficilement préservé son mince espoir de rêve de playoffs en s'imposant 79-70 grâce à l'adresse de McCalebb. Dijon qui a cédé ce soir face au BCM voit le CSP revenir sur ses talons et dépasser Antibes qui fait la mauvaise affaire de la soirée en s'inclinant face à la SIG. Analyse et comptes d'apothicaire.

Courte victoire

Pour faire simple, un Limoges maladroit de loin (9/30 malgré 3 banderilles de suite de Gatens -qui finira à 3/4- en première mi-temps quand les choses tournaient vinaigre) est venu à bout d'un Cholet accrocheur fort heureusement privé de Dashaun WOOD. Pourquoi parler de magouille dans l'intro ? Parce qu'on n'avait tout simplement JAMAIS vu de clause de ce type dans le passé en ProA dans un cas de transfert. Alors certes le CSP est habitué à innover mais là c'est gros, pour un club qui par le passé n'a pas hésité à échanger des joueurs (quand c'était encore autorisé) ou à engager des pigistes qui avaient joué ailleurs. En l'occurence Wood avait "planté" Limoges suite à des interventions extérieures au club (dixit F. Forte dans le Talk #1). Quand CB l'a signé, Limoges devait donner son accord et a visiblement ajouté un clause contractuelle. L'histoire ne dit pas si, sans avoir joué, Wood va compter dans le décompte des contrats de l'année... mais à vrai dire, peu importe : peu de chances que la saison se prolonge.

Revenons dans les Mauges, sans nous étaler plus sur la rencontre, remarquons toutefois que l'absence de l'apport offensif de Traoré s'est fait sentir et que malgré les reproches faits à sa défense, ce CSP a visiblement pris l'habitude de s'appuyer sur ses points. Pourquoi Limoges s'est fait peur ? Parce qu'incapable de creuser un écart ! Malgré tout le talent offensif disponible (McCalebb, NBC, Gatens -une mi-temps-, Westermann) impossible de reléguer Brun, Rousselle et consorts...

BELIEVE

Alors certes, le miracle est toujours en marche, les 12 victoires de suite (en comptant sur quelques erreurs des concurrents directs) sont encore possibles et le CSP vient même de gagner une place au classement à la faveur de la défaite d'Antibes contre Strasbourg. Le dernier duel Nancy vs Pau-Lacq-Orthez de lundi soir aura peu d'intérêt puisque Nancy semble trop loin du CSP pour l'inquiéter et Pau, en cas de victoire quittera le groupe "de la huitième place" visé par Limoges (Le Mans, Nanterre, Gravelines, Chalon). La première étape sera de rattraper Dijon qui a une petite victoire d'avance sur le CSP (merci le tapis vert) et qui se jouera en direct sur L'EQUIPE21 le 9 avril.

L'Europe

D'ici là, on continuera à contempler le déchirement FIBA/Euroleague en mode pop-corn. On a bien compris que si la FIBA l'emporte, l'Eurocup disparait et les espoirs européens limougeauds finissent dans les toilettes et que même dans le cas inverse, la FFBB/LNB fera tout ce qui est en son pouvoir pour que les éventuels spots français soient attribués sportivement et non sur wildcard. La démarche paraît "noble" mais on ne peut s'empêcher de se demander quelle serait la position officielle si la même wildcard échouait à Pau ou tout autre club plus en odeur de sainteté que Limoges.

  • Autour du match
  • Commentaires (47)