Playoffs 2019

Cholet pour confirmer

Illustration

C'est le dernier match à la maison avant 2 semaines de rencontres à l'extérieur. Il est important d’enchaîner et de commencer à ressembler à une équipe. Certains joueurs sont dans le dur, ils essaient de trouver du talent, en mettant de l'envie et en forçant leur nature, mais est-ce que cela suffira? On en saura un peu plus après le match de Cholet.

L'effectif

Cholet est à 1V pour 5D, et arrive à Limoges avec une défaite contre Pau.

Les meneurs :

Danny Gibson a joué son premier match dans les Mauges. Il a été égal à lui même. On le connait bien à Limoges, capable de faire de gros matchs offensivement, mais pas assez souvent pour qu'il soit resté en Limousin. C'est une bonne recrue, même si ce n'est pas lui qui va faire progresser l'équipe mais ils arriveront peut-être à se sauver de la relégation.
Il est secondé par le jeune Abdoulaye Ndoye qui a un avenir tout tracé. 1m91, des bras immenses, un shoot correct de loin (31% à 3pts), il va certainement monter en puissance pendant la saison pour se montrer et trouver un contrat plus rémunérateur la saison prochaine.

Les extérieurs :


Pape Sy est toujours en Jeep Elite. Lui, le drafté par Atlanta mais qui n'a jamais réussi à s'imposer dans aucun club du championnat Français. Comment ce joueur a pu être pris par une équipe NBA? Certes, il est rapide balle en main, mais ce n'est pas non plus exceptionnel. Il n'est pas super adroit de loin, pas dur au mal en défense, il n'a pas un QI basket très élevé. Incompréhensible qu'il ait eu un contrat NBA. Il reste par contre un bon joueur de Jeep Elite, avec sa faculté à intercepter des ballons et à finir vite dans le cercle.
Killian Hayes est un très jeune joueur de 17ans. Plein de talent, leader de la génération 2001, son avenir est en NBA c'est quasiment certain. Il va apprendre beaucoup cette saison, son poste dans le futur sera certainement meneur de jeu. Il est rapide, grand, gaucher, gros talent offensif, il aime faire jouer les autres. Je ne veux même pas vous dire comment London va prendre cher contre lui.
Olivier Troisfontaines arrive de Belgique où il a fait toute sa carrière. Enorme shooteur de loin, un vrai métronome. Seul hic, c'est que dans notre championnat hyper athlétique, il est un peu dépassé par ses adversaires directs, ce qui lui coûte des minutes, parce qu'il fait trop de fautes.

Les intérieurs :

Sur le secteur intérieur, Cholet est armé, très armé, trop armé. 8 grands, dont 6 qui jouent. 3 joueurs à plus de 2m10, dont deux très jeunes. Romain Duport joue peu, il n'a jamais retrouvé ses facultés après tous ses problèmes de santé. Il est lent, mais possède toujours de bonnes mains. Il peut donner 10 bonnes minutes.
Melvyn Govindy et Warren Woghiren sont deux purs produits du centre de formation de Cholet. Ils sont là pour s'éclater en espoirs mais aussi donner quelques minutes en pro. Le premier n'est autre que le fils de Sandra Dijon. Un caractère volcanique, un physique de bûcheron, il va défoncer notre bon vieux Mam et n'en faire qu'une bouchée. Le second n'est pas encore référencé en pro, mais il va progresser et gagner des minutes pendant la saison.
Michael Young arrive de G League, fort en attaque, bon shoot longue distance. Joueur complet, habile des deux mains, un vrai poste 4 comme on les aime en France.
Jonathan Augustin-Fairell est un ancien joueur de football américain. Il a commencé le basket à 17 ans, un petit poste 4/5, puissant, bien planté au sol. Une force de la nature, SamSam va avoir un gros travail en défense sur lui. Encore une chance qu'il n'est pas une machine de guerre offensivement sinon on était très mal.
Mais il y a encore du lourd dans l'effectif de Cholet. L'ancien Antywane Robinson est de retour en France et dans les Mauges où il avait été champion de France en 2008. Un joueur adroit de loin et quasiment incontrôlable à 4m du panier. 34 ans, en fin de carrière, il a signé parce qu'il aime la France et le Maine et Loire en particulier. Il vaut encore 10pts et 3rbds par match.
Frank Hassell est aussi de retour, on le connait bien parce qu'il a fait les beaux jour du Portel. Ce joueur sait tout faire, une machine à double double.

Le duel :
Notre secteur intérieur contre le leur. Je ne vois pas comment on peut contrer leurs grands avec le niveau de défense que l'on est capable de fournir dans la raquette. Si Cholet domine ce secteur, je ne donne pas cher de notre peau.

L'analyse :

Bizarrement on dirait que Cholet n'a pas trouvé la manière de jouer ensemble parce que sur le papier ils ont une bonne équipe. Leur secteur intérieur est dense et fort, leur point faible est peut-être le manque d'expérience du poste 1 et le manque de constance de Gibson qui font que, sur ce secteur, ils sont vulnérables. Et comme dans le haut niveau si on n'a pas de bons meneurs, on n'arrive à rien, c'est peut-être pour ça qu'ils n'ont gagné qu'un seul match. Mais sur ce point on n'est pas mieux ou juste un peu. Il ne faut pas croire que nous allons dominer cette rencontre, il faudra défendre fort, et surtout annihiler leur secteur intérieur, ce sera sûrement la clé du match.

  • Autour du match
  • Commentaires (21)