Playoffs 2019

Une victoire pour Noël ?

Illustration

Le calendrier de fin d'année est terrible pour les équipes de ProA : elles doivent jouer le lendemain de Noël et le vendredi suivant. Deux matchs en trois jours sans compter le week-end du All Star Game. Les limougeauds reviennent de Chalon remontés à bloc après un gros match contre le Champion de France en titre.

On a pu apprécier notre nouveau jeu intérieur : avec ces nouveaux points de fixation, Limoges peut enfin dominer ce secteur du jeu, mais surtout avoir une alternance qui lui fait défaut depuis le début de la saison. Mais Tsamis rentre de Bourgogne avec une blessure à la cheville, et il ne jouera ni contre Orléans ni contre l'ASVEL. Présentation de l'Orléans Loiret Basket, le prochain adversaire des verts.

L'adversaire


Les meneurs

Marc-Antoine Pellin réalise certainement sa meilleure saison statistique. Il n'est plus barré par un autre joueur de gros calibre sur son poste ce qui fait qu'il a un gros temps de jeu (plus de 30mns/match) et que ses stats sont aussi en hausses (10,6pts et 6,8pds). Ce meneur de petite taille (1m70) est très rapide balle en main, il peut pénétrer sans aucun problème, il se sert des écrans comme personne et surtout c'est un excellent défenseur. Son tir à 3pts est plus que fiable (44%, en grosse progression) et il est le joueur qui maîtrise le mieux la fixation passe. Le seul bémol est que si un meneur est capable de le jouer en post up (c'est à dire en bas de la raquette), s'il n'y a pas d'aide défensive, il ne peut pas lutter avec son gabarit. Alors messieurs Wanamaker ou Kmac n'hésitez pas (pour une fois que Kyle aura l'avantage de la taille !).
Le second meneur n'est autre que notre "ami" Antoine Eito. Vu à Vichy, puis au Mans la saison dernière, il est arrivé avec une grosse confiance acquise en playoff l'année dernière mais il peine à confirmer dans le jeu. Il est un peu feu follet, il court partout, met beaucoup d'énergie dans ce qu'il fait, mais ne contrôle pas du tout ses intentions. Aura-t-il à coeur de se faire de nouveau remarquer à Beaublanc ? Réponse mardi soir !

Les arrières

Le poste 2 est très fourni à Orléans. Chris Hill arrivé depuis fin novembre donne satisfaction : il est à 10pts par match avec un pourcentage plus que correct pour un arrière. Jahmar Young, très critiqué par le staff, est encore présent. Il a failli se faire virer il y a quelques semaines mais il a sorti LE match contre Le Havre (33pts). Ce joueur est capable du pire comme du meilleur, et il ne faut surtout pas qu'il prenne feu sinon il peut faire très mal (8tirs à 3pts contre Le Havre). Le 3ème larron est Maël Lebrun qui peut aussi jouer poste 3. Il est en délicatesse avec son shoot extérieur cette saison mais attention il est capable de grosses séries.
On peut donc être un peu inquiet sur ce poste car Orléans possède une force de frappe importante à 3pts.

Les ailiers

Dwayne Broyles vient d'arriver dans l'effectif. Mis à part ses 3 titres de champion de Belgique (2009,2010 et 2011 avec le Spirou Charleroi), peu d'informations sur cet ailier qui possède un bon tir de loin mais qui est surtout un très bon finisseur sur les contre-attaques.

Les ailiers forts

Ce poste est l'affaire des Green. Brian Greene est un joueur de devoir, il est adroit que ce soit à 3pts ou à 2pts. C'est le 4 type qui s'écarte quand il le faut et qui prend des rebonds des deux côtés du terrain. Il est aussi très fiable en défense et pour poser de bons écrans pour ses shooteurs longue distance. Il aime beaucoup le jeu en pick and roll en tête de raquette. L'autre Green sans le "e", Caleb de son prénom, est un 4 très fort physiquement, il est moins adroit que Brian de loin, mais il est plus fort près du cercle. Ils se complètent très bien et sur ce poste, les deux joueurs amènent 28pts/match et 12rbs à Orléans.

Les pivots

Vous allez peut-être rire, mais pour la première fois cette saison, on peut penser que Limoges est censé dominer sur ce poste. Fernando Raposo étant le seul 5 des Orléannais. Il vaut 6pts et 4rbds par match. Attention Caleb Green le seconde souvent à ce poste. Mais si notre nouveau pivot Trent Plaisted est agressif en attaque et provoque des fautes de Raposo (qui est assez coutumier du fait), la raquette d'Orléans pourrait devenir prenable facilement. L'occasion pour le p'tit dernier de devenir un nouveau chouchou à Beaublanc ?

L'analyse

Au niveau mental, Orléans est au top, 4 victoires sur les 4 dernières journées. Ils étaient au fond du classement fin octobre, mais depuis l'arrivée de Chris Hill et le recadrage de Young, Philippe Hervé ne perd plus.
Il peut compter sur une ligne arrière très performante, un engagement défensif intense et surtout une confiance retrouvée.

Alors comment battre cette équipe ?

Il faut d'abord avoir plus envie qu'eux, leur défense est au moins aussi bonne que la notre surtout sur les quatre derniers matchs. Après il faut jouer Pellin sur le poste bas, et le plus possible pour soit aller au cercle soit ressortir le ballon si il y a une aide. Enfin il faut pilonner leurs intérieurs pour provoquer des fautes et faire en sorte que Raposo et Green ne puissent plus défendre. Avec nos deux nouvelles recrues plus un Traoré en forme, notre secteur intérieur doit être supérieur au leur.

Une victoire contre Orléans remettrait Limoges dans la course à la 8ème place, une défaite et ce serait une contre performance après avoir raté l'exploit à Chalon.

  • Autour du match
  • Commentaires (23)