Playoffs 2019

Un p'tit tour et puis s'en va...

Illustration
Le CSP est éliminé de la Coupe de France à l'issue d'une fin de match tendue (62-59), marquée notamment par une faute technique sortie de nulle part à 50s du terme. Les Monégasques s'en tirent mieux et continueront leur chemin en 1/4 de finale... Analyse

Le match

La rencontre démarre par une très grosse présence défensive des deux équipes qui s’empêchent mutuellement de scorer et le score reste longtemps serré avec jamais plus d’une possession d’avance pour l’une ou l’autre des équipes. Il faut noter qu’à la 7e minute, ce sont les 5 remplaçants qui sont sur le terrain et cela se traduit par un dépassement des 24 secondes pour Monaco. Il aura malheureusement fallu attendre 2 mauvais choix du CSP pour que la Roca team s’échappe en fin de quart-temps sur le score de 21-17.
Le deuxième quart repart avec le même 5 « remplaçants » qui passe un 1-10 de la 10e à la 15e minutes en particulier grâce à de multiples interceptions et cela malgré la blessure de Samuel à la cuisse et les points laissés en route aux lancer-francs. Le CSP rentre au vestiaire en menant 31-35.
La seconde mi-temps ne sera malheureusement pas du même acabit, surtout offensivement, à cause principalement à de la fatigue qui généra de la maladresse et des fautes des 2 cotés. Mais à ce jeu-là, Monaco fut plus réaliste et força la décision en égalisant à la 25e minute et en reprenant 4 points d’avance à la fin du 3e quart-temps, 49-45.
Dans l’acte final du match, le CSP laissa souvent passer sa chance, par exemple en ne profitant pas des nombreuses fautes offensives sifflées contre l’ASM ou quand Jerry fait un 0/2 aux lancer-francs alors qu’il pouvait redonner l’avantage à Limoges. Malgré cela, Jordan Taylor a eu la balle de match à 3 secondes de la fin mais rata son lay-up dans le trafic. Score final 62-59.

Analyse

Je vais être disruptif (ça fera plaisir à certaines personnes) mais du bord du terrain, je n’ai pas vu un mauvais match. Ce fut un match défensif des 2 cotés ce qui généra forcement des tirs difficiles et souvent manqués. Après, oui les joueurs ont été maladroits et indisciplinés dans certaines exécutions de systèmes mais je pense que la défense monégasque, la fatigue et les retours de blessures n’ont pas aidés et la vérité se trouve à l’équilibre de toutes ces raisons.

On a aimé

- Les rares mais superbes actions offensives qui finissaient par le shoot d’un joueur totalement libre (il y a dû en avoir une bonne dizaine sur les 65 tirs).
- Ne jamais être sorti du match et avoir eu la balle de match entre les mains
- Dwight Hardy qui fait un match propre

On n’a pas aimé

- Être éliminé dès l’entrée en lice de la coupe de France
- L’abominable 6/11 aux lancer-francs et le moche 16/45 à 2 points
- Voir SamSam et Sekou à 0 points et 3 rebonds en cumulé
- Voir Jo Rousselle dans le dur depuis quelques matchs

Je remercie le club de l'AS Monaco dont l’accueil fut encore une fois extrêmement aimable.

  • Autour du match
  • Commentaires (26)