Playoffs 2019

Un p'tit rocher après les fêtes?

Illustration
Limoges aime les bords de la Méditerranée : entre Salonique et Valence c'est à Monaco que le CSP pose ses valises ce week end. En espérant ne pas en repartir avec une grosse, de valise : Monaco est l'étonnant leader de la Pro A, et il est surtout invaincu dans les sous-sols du Stade Louis II. Le CSP quant à lui a encore sorti le chéquier cette semaine en faisant signer le coach Duško Vujošević : le technicien serbe sera bien présent à Monaco mais en observateur. Il ne sera pas déçu du voyage quand il verra l'état de la défense du CSP!

Le contexte

Étonnant leader oui et non. Monaco est promu mais Monaco a su se servir de son budget et de sa masse salariale de manière intelligente. 6ème budget de Pro A (3 millions de moins que Limoges), mais surtout 3ème masse salariale (1,9 millions d'euros). Le président russe a mis les ronds qu'il fallait. Et recruté finement : des joueurs d'expérience et revanchards pour la plupart (Shuler, Akpomedah, Sy, Gladyr...), quelques valeurs sûres (Aaron Cel, Uter, Mitchell), et quelques paris gagnants (Ouattara et le remplacement de Drew par DeMarcus Nelson). Présentation d'une équipe solide.

Monaco

Illustration

Les meneurs

Larry Drew

Blessé dès le début de la saison il a été remplacé par DeMarcus Nelson, parti depuis à Malaga. Son temps de jeu a un peu augmenté mais il ne pèse pas énormément sur le jeu. C'est un bon passeur néanmoins. Niveau adresse, soit il passe à côté, soit il va faire une bonne série.

Darrel Mitchell

Il a été blessé lui aussi une bonne partie de la saison, et n'a pas pu donner sa pleine mesure sur le terrain. C'est un meneur qui shoote assez peu à 3 points, il préfère jouer en percussion et provoquer la défense. Et il a raison puisqu'il tourne à plus de 90% aux lancers.

Les extérieurs

Jamal Shuler

C'est le top scoreur de Monaco (14.5 points), qui peut jouer à l'arrière ou au poste 1. Shuler, on le connait, il est adroit de loin, rapide dans ses drive, il est aussi présent au rebond et à la passe. Par contre c'est le joueur qui perd le plus de ballon, un peu de pression défensive ne lui fera pas de mal.

Yakuba Ouattara

Le pari gagnant pour le coach monténégrin Mitrovic. Cet arrière explosif réussit pour l'instant son passage de la Pro B à la Pro A : 13.1 points à plus de 50% de réussite (et 35% à 3 points), 3.1 rebonds, 1.3 passes, 12.3 d'éval, et double vainqueur du concours de dunk au All Star Game. C'est également un très bon défenseur.

Sergii Gladyr

Son adresse est légèrement en baisse depuis son arrivée en France, mais l'Ukrainien est toujours un joueur à surveiller de très près, même s'il est très loin derrière la ligne à 3 points. Ses stats : 8.5 points, 3 rebonds et 1 passe en 20 minutes.

Lamine Kanté

Il a un temps de jeu proche de celui d'un espoir au CSP, c'est dire... Il fait quelques apparitions, et en 50 minutes de jeu au total, il a réussi à faire un 6/10 à 3 points. Voila c'est tout.

Les intérieurs

Adrian Uter

Petit pivot surpuissant qui arrive d'Israël, il a un peu le profil d'un Clarence Kea. Limoges (et la SIG) le voulait, mais il a signé ailleurs, comme beaucoup cette saison. Il tourne à 9.6 points à 60% de réussite, autant dire que s'il a la balle dans la raquette il est difficile de l'arrêter. Meilleur rebondeur de Monaco avec 5.6 rebonds, il donne aussi 1.3 passes à ses coéquipiers. Il fait autant de fautes qu'il en provoque. Meilleure éval avec 13.1. C'est vrai qu'il nous aurait fait du bien celui là.

Amara Sy

Il est dans la continuité de ce qu'il a fait avec l'ASVEL la saison dernière : 8.3 points à 50% et 3.9 rebonds. Une éval à 9.1 malgré tout en fait toujours un joueur dangereux, il a le sens du jeu en un contre un. Il peut évoluer au poste ou à l'aile.

Aaron Cel

International polonais qui joue au poste 4. Il ne joue que 15 minutes : 6.9 points à plus de 50% de réussite, quelques missiles à 3 points (40%), et 3 rebonds. Mais il a de l'expérience, il a déjà joué l'Euroleague et l'Eurocup avec son ancien club de Zielona Gora.

Jonathan Aka

Arrivé après le début de la saison, il joue moins de 10 minutes. Joueur de devoir, il est là pour prendre du rebond et pour faire les fautes qu'il faut au bon moment.

Cyril Akpomedah

Poste 4 fuyant, c'est une figure de la Pro A. Les stats sont en chute libre cette saison pour cet intérieur de 36 ans. Il joue lui aussi moins de 10 minutes, mais il apporte son expérience quand il est sur le terrain.

Le duel

Bo McCalebb vs Postes 1

L'opposition sur le poste de meneur ne semble pas aussi féroce que sur les autres spots. Drew et Mitchell sont un cran au dessous du meneur du CSP, et si Limoges veut espérer tenir le plus longtemps possible, il faudra jouer avec la vitesse de Bo. Ensuite c'est toute l'équipe qui devra se mettre au diapason pour passer quelques contre-attaques, chose rarement vue cette saison. Et pour cela il faudra maîtriser son rebond défensif.

La forme des équipes (en ProA)

Monaco

VVDVV Monaco a perdu chez des gros (Strasbourg et Gravelines), a connu deux couacs chez des petits (Antibes et Dijon), et c'est tout. L'équipe est invaincue à domicile cette saison. Les séries sont faites pour être arrêtées un jour, et ça serait pas mal que pour une fois ce soit Limoges qui soit à l'initiative de la chose.

Limoges

VDDVV Et oui, malgré tout, Limoges reste sur deux victoires de suite en championnat. Le Top 8 n'est pas loin, et terminer la phase aller à la huitième place à égalité avec Pau Dijon ou Antibes serait un moindre mal.

Les dernières confrontations

Limoges - Monaco 131-95 (N1A 1990/1991 retour)
Monaco - Limoges 101-109 (N1A 1990/1991 aller)
Monaco - Limoges 76-110 (N1A 1989/1990 retour)
Limoges - Monaco 87-86 (N1A 1989/1990 aller)
Monaco - Limoges 102 - 111 (N1A 1988/1989 retour)
Merci à Hugues Blondeau et son blog pour ces résultats!

Analyse et enjeux

L'effectif de Monaco est très bien articulé autour de joueurs d'expérience et complémentaires. Il n'y a pas de génie qui sort du lot, que ce soit dans les stats ou dans le jeu, mais c'est ça la définition d'une équipe. Chacun a un rôle bien défini, et surtout chacun peut apporter sa pierre à l'édifice, que ce soit en attaque ou en défense. L'enjeu principal pour les rouges et blancs est de conserver l'invincibilité à domicile et de finir la phase aller à la première place, chose jamais vue pour un promu.

Pour Limoges l'enjeu est tout autre. Le CSP est en phase de transition, puisque les joueurs évolueront une dernière fois sous les ordres du duo Parvaud/Bilba, avant la prise de fonctions officielle de coach Vujošević. Par contre Dule sera dans la salle samedi soir et on peut à coup sûr penser qu'il va vite se rendre compte de l'étendu du travail qui s'offre à lui. Enfin le travail ça va surtout être pour les joueurs, et si vous n'avez pas revu ou si vous ne connaissez pas le documentaire L'éclaireur de Canal+ Sport, plongez vous vite dedans pour bien comprendre l'immense changement qui attend toute l'équipe. Dans l'état d'esprit et l'approche des matchs, dans le comportement sur le terrain en match ou à l'entrainement, dans les attitudes... Dule va apporter sa vision des choses. Reste à espérer que les joueurs seront réceptifs au discours et à la méthode.

Quoiqu'il en soit, Limoges évoluera donc sous les yeux de son futur coach, qui pourra vite voir les points faibles de l'équipe. Contre le PAOK la défense et le rebond ont été catastrophiques, et Monaco a largement les moyens de faire autant mal au CSP dans ces secteurs du jeu. Si on devait trouver un point faible à la Roca Team ce serait à la mène, Bo McCalebb devrait dominer ses adversaires, il faudra juste qu'il entraine toute son équipe derrière lui pour espérer faire un coup à Monaco.

  • Autour du match
  • Commentaires (14)