Playoffs 2019

Un promu aux Reims solides

Illustration

OFFICIEL : Ramel CURRY quitte le CSP et rejoint la Virtus Roma (source : Virtus)
Après une grosse semaine d'entrainements, de discussions, de récupération, de scouting, et autres exercices physiques, le CSP se doit de faire un gros match demain soir pour revenir à un match de Nanterre, qui s'est incliné ce weekend. Car oui, la seconde place est encore un objectif... Présentation des champenois que le CSP affrontera une nouvelle fois sans Curry ni Plaisted.

L'effectif :

Sharaud Curry est un meneur américains de petite taille (1m81), mais très adroit de loin et surtout percutant avec son dribble rapide. Il n'a pas beaucoup joué puisqu'il est arrivé il y a 4 matches, mais il a déjà montré ses qualités de shooteur et de fixation.

L'ancien Palois Remi Lesca est de retour à Beaublanc. Lui qui deteste Limoges et on le lui rend bien. Mais attention il est souvent très motivé quand il vient en Limousin et rate rarement son match (c'est bien ça remontera ses stats). Il est adroit de loin, après cela reste un petit joueur de ProA, il ne possède pas de détente, et normalement si Léo le poste il doit le dominer sans trop forcer.

Michel Morandais a toujours été une enigme. Capable de cartons (parfois), comme de passer au travers (souvent). C'est un pur shooteur mais il est lent et donc il a besoin de temps pour mettre dedans de loin. Il reste une référence en ProA, mais ce n'est vraiment pas difficile de l'éteindre, il faut juste défendre sans lui laisser 1 seconde pour shooter.

Mark Payne est une machine de guerre. Il shoote peu de loin parce que son pourcentage n'est pas terrible, mais par contre c'est un excellent rebondeur offensif, il sait jouer dos au panier et il aime surtout courir et finir dans le cercle. Un Nobel en plus puissant et moins adroit de loin.

Guy Landry Edi arrive de Paris après avoir été formé aux USA en NCAA. C'est une rotation au poste 3, il ne joue que 12min par match pour faire souffler Payne. Peu de qualités dévoilées pour le moment, toujours en formation.

Da'Sean Butler sait tout faire, tirer de loin, poster, aller au rebond offensif et même parfois passer le ballon. Complet, bon défenseur, un des américains qu'il faudra surveiller de près.

Tasmin Mitchell est la copie conforme de son coéquipier Butler. Un peu moins percutant mais tout aussi important pour son équipe.

Darryl Watkins est l'arme absolue de cette équipe. Un vrai poste 5 de 2m11 (tiens même Chalon Reims arrive à en trouver un de très bon niveau). Fort en poste bas, son jeu dos au panier est un modèle du genre. Il aime le contact, les rebonds des 2 côtés du terrain et surtout c'est le point fixation de son équipe. Il sait enfoncer son adversaire pour ressortir les ballons. Et aussi une chose importante, il défend et il ne fait pas semblant.

L'analyse :

Quand on voit des Watkins à Reims, des Grey à Dijon, comment peut on passer à côté de tel joueurs avec des CV moins fournis que des Curry ou Batista mais qui sont 100 fois meilleurs. Et surtout beaucoup moins chers que nos deux étrangers.

Ce soir Dijon a perdu chez lui contre Cholet, ce qui fait que Limoges restera toujours troisième quel que soit le résultat contre Châlons-Reims, mais la victoire est impérative. Le CSP est obligé de réagir, de gagner et avec une rencontre de haut niveau.

Toute l'équipe se doit d'être au top. Les meneurs doivent dominer leurs adversaires directs et surtout diriger leur équipe avec une main de maître. Les extérieurs se doivent d'être adroits et pour cela il faut être en rythme défensivement pour avoir des jambes en attaque. Les intérieurs devront détruire les grands adverses et les provoquant sans cesse, et en étant intenses pendant 40min.

Mais n'oublions pas une chose importante, il faut aussi que le staff soit au niveau, que le temps qu'ils ont eu pour décortiquer le jeu de Reims soit mis au scouting adverse, que tous les systèmes offensifs soient maitrisés et que les joueurs connaissent toutes les parades pour contrer le jeu adverse.

Le public Limougeaud en a ras le bol de voir le jeu offensif du CSP si pauvre, de voir les joueurs sans envie, le staff dépassé et des défaites sans aucune rébellion.

Alors pour se remettre dans le sens de la marche et essayer de revenir sur Strasbourg (qui restera probablement premier jusqu'à la fin de la saison sans aucun problème), il faut faire un match plein, avec de l'intensité, de l'envie, de la solidarité et si possible un esprit de groupe même s'ils ne sont pas tous copains, ce sont des professionnels et ils doivent se donner à fond tous ensemble.

  • Autour du match
  • Commentaires (32)