Playoffs 2019

Un CSPétillant en Champagne ?

Illustration
Malgré un contexte national difficile dont le deuil a décalé la rencontre à mardi, Limoges poursuit sa route. Après Athènes, Nancy, Boulazac, et avant Istanbul, le sport reprend ses droits et Limoges continue son tour d'Europe à Châlons-Reims. Le CSP a livré un match plein d'envie pour battre Milan jeudi soir, une prestation à l'opposé de celle à Nancy, tant dans le jeu que dans l'état d'esprit. Si le groupe a paru se souder autour de ce rendez-vous européen, qu'en sera-t-il lors de ce déplacement chez une équipe du ventre mou en ProA ?

Le contexte

C'est encore un match piège qui se présente sur la route du CSP, qui reste l'équipe à battre pour toute la ProA. Limoges a, pour l'instant, du mal à enchaîner le championnat après l'Euroleague, alors qu'un peu de constance dans les deux compétitions serait bonne à prendre.
On se souvient tous de la fin de match cauchemardesque la saison dernière qui avait vu le Palois Lesca nous crucifier dans les dernières secondes pour arracher la prolongation puis achever Limoges. Cette saison, coach Antic a cherché à compenser le départ de son "Big Three" Payne/Mitchell/Watkins, en recrutant malin encore une fois. Si l'équipe a pris des éclats à l'extérieur comme à domicile, elle a quand même réussi quelques jolis coups. Présentation.

Châlons-Reims

Illustration

Les meneurs

Mickey McConnell

Le gestionnaire US est plutôt discret dans les stats, mais il sait faire jouer ses coéquipiers à merveille, en étant le parfait relais de son coach sur le terrain. Ses points forts : la passe (5 en moyenne, 3ème passeur du championnat), et son agressivité en attaque (plus de 4 fautes provoquées par match).

Rémi Lesca

Bon alors lui, on le sait, il va faire son seul bon match de l'année lundi soir "parce que je déteste Limoges". Merci à notre ligne arrière de s'occuper de son mètre 18 et de lui passer l'envie de prendre des shoots à 3 points assassins.

Les extérieurs

Alex Young

Attention gaucher ! C'est un ailier de grande taille qui peut jouer physique, aller au rebond, et shooter de loin. Son adresse n'est pas trop en phase avec sa réputation pour l'instant, un petit 25% à 3 pts et 40% à 2 pts. A peut-être tendance à trop croquer la balle.

Michel Morandais

Papy Michel est encore là pour rendre des services à son équipe, en vieux briscard qu'il est. Moins rapide qu'auparavant, il aime toujours faire sauter les défenses avec son shoot à 3 points dont il faudra se méfier. Il a commencé la saison avec une moyenne 7 points en 20 minutes.

Patrick Richard

Moins adroit cette saison que dans le championnat allemand où il évoluait la saison dernière, l'arrière US déçoit un peu les attentes placées en lui en début de championnat. Un joueur à surveiller de très très près donc, pour éviter qu'il ne flambe comme par magie contre le CSP.

Tiegbe Bamba

Ancien espoir limougeaud en 2011, c'est un pari de la part de coach Antic. Il ne le lance que moins de 10 minutes par match, mais sa présence athlétique est intéressante. Il est encore en période d'apprentissage du haut niveau et a une grosse marge de progression. Un jump de malade.

Les intérieurs

Drew Gordon

Il était un temps sur les tablettes du CSP de FF mais il n'avait pas trop le profil du successeur de Super Momo. C'est un intérieur assez mobile et qui aime jouer près du cercle, car il est assez maladroit quand il joue 4 tentant de s'écarter. Meilleur rebondeur du championnat avec presque 10 prises par match (dont plus de 3 offensifs, s'il n'est pas bloqué, il va se gaver sur nos intérieurs), c'est aussi le meilleur scoreur et la meilleure éval de son équipe (16 pts et 20 d'éval).

Miroslav Todic

Ce grand pivot bosnien de 2m06 aime shooter à 3 points, et comme il n'est pas maladroit non plus dessous, ça en fait un joueur à surveiller pour les pivots limougeauds. 11 points et 5 rebonds en 25 minutes, par contre un bien moche 60% aux lancers, il sera peut-être bien de défendre à fond sur lui pour ne lui laisser aucun panier facile. (NDLR : Comme quoi ça se trouve des joueurs comme ça...)

Gary Florimont

Il progresse toujours un peu plus et a su s'adapter de la Pro B à la Pro A. Mais ce ne sera pas de cet ex-pictave que viendra le plus gros danger dessous, malgré une volonté de tous les instants et une belle présence au rebond (plus de 5 par match).

Luka Antic

Ce jeune intérieur est le fils de coach Antic, qui ne joue pas beaucoup et qui ne pèse pas sur le jeu de son équipe.

Le duel

Ali Traoré vs Drew Gordon

Et oui, un duel de pivots Euroleague en plein cœur de la ProA, c'est possible. Les deux joueurs sont les deux meilleures évaluations de la ligue, on devrait donc avoir une belle opposition en perspective. Du coup le match va dépendre de la façon dont seront entourés les deux costauds. Et Limoges semble bien mieux armé.

La forme des équipes (en ProA)

Châlons-Reims

VVDDV
Châlons-Reims vient de donner la leçon à Cholet, mais restait avant ça sur 2 fessées reçues à Antibes et face au Mans. Reste à savoir quel visage vont montrer les Champenois.

Limoges

VVDVD
Limoges est sur courant alternatif en championnat, et ça fait bien longtemps qu'on n'a pas vu du "très bon" côté CSP. Un match sérieux viendrait bonifier la victoire face à Milan, et faire oublier (un peu), la mascarade de Nancy. La continuité de l'intensité après Istanbul avait coûté très cher à Dijon, si ce schéma pouvait se reproduire...

Les dernières confrontations

Limoges - Châlons-Reims 77-65 (ProA 2014/2015 - retour)
Châlons-Reims - Limoges 103-92 (ProA 2014/2015 - aller)
Limoges - Châlons-Reims 77-82 (ProB 2011/2012 - retour)
Châlons-Reims - Limoges 73-85 (ProB 2011/2012 - aller)
Reims - Limoges 56-72 (ProB 2007/2008 - retour)

Analyse et enjeux

Ce match arrive comme un premier tournant dans la saison : soit Limoges confirme le mieux aperçu contre Milan et enchaîne par une victoire convaincante à l'extérieur... Soit Limoges replonge dans ses récents travers comme à Nancy, ce qui serait le signe que l'équipe ne sera jamais prête à jouer sur les deux tableaux.
Cela dit, une victoire à l'extérieur commence à devenir urgente d'un point de vue comptable, parce que l'ASVEL, Nanterre et la SIG (brillant vainqueur du champion d'Europe madrilène vendredi, véritable Exploit tristement étouffé par la sombre actualité, mais profitons de ces lignes pour les féliciter) continuent d'avancer sans le CSP. Alors après tout s'il n'y a pas la manière mardi... La victoire, s'il vous plait.

  • Autour du match
  • Commentaires (26)