Un CSP vaillant perd aux points à Marcel Cerdan

Un CSP accrocheur tombe les armes à la main à Marcel Cerdan (74-80) dans une salle comble, qui a porté les locaux tout au long de la partie. Décroché au QT1 puis revenu à la mi-temps sur les talons des locaux, le CSP a connu le même scénario dans le QT3 pour toujours être dans la partie en fin de match. Analyse

De fortes individualités chez les métros et une défense ciblée sur nos tireurs leur ont permis de garder la maîtrise du match non sans trembler.
Harper hors du coup est resté trop longtemps sur le terrain conduisant les actions offensives telles un poulet sans tête tandis qu' Hugo a réalisé un très bon match.

Même si les Métropolitains jouent à Levallois, le club est devenu celui de Boulogne. Les supporters viennent plutôt de Levallois et de Paris. Certains étant partagés entre soutenir la belle équipe des Métros entrevue cette année et découvrir Paris basket en Jeep Elite.
Les expats limougeauds s'en cognent un peu et viennent voir leur équipe quelle que soit l'équipe francilienne en face. D'ailleurs, on a été nombreux à encourager notre équipe.

Après l'excellente prestation de nos couleurs samedi, on est ce soir partagé entre le désir de les voir réaliser un coup et la crainte de tomber sur plus fort que soi, avec le leader de la betlic Élite à domicile.
Ce qui est frustrant ce soir est que le CSP est resté dans le match en déjouant et surtout en étant dans l'incapacité de trouver les clés à son impéritie offensive, face il est vrai à une forte défense des locaux.

Ce match était aussi l'occasion de retrouver une vielle connaissance, les Métros ayant pris Nobel dans leur effectif.Pour 13 minutes jouées, il a plutôt été bon et efficace.

LA RENCONTRE : un CSP sérieux est resté au contact du leader sans pouvoir l'emporter

- 1er quart-temps : un CSP dans la tempête (15-24)

Un début de match catastrophique où le CSP prend l'eau de toutes parts face à une défense agressive qui ne lasse aucun espace pour s'exprimer offensivement. Les limougeauds compteront jusqu'à 14 points de retard en début de deuxième quart-temps.
Les cerclistes prennent la marée en début de rencontre pour être menés de huit points (4-12). La salle est aux anges. Cummings cartonne alors que Timothé est à zéro sur deux aux tirs primés. La défense des Métros nous étouffe. Timothé règle la mire et permet au CSP de rester au contact des locaux. Nicolas Lang est dans la nasse.
L'arbitrage à ce moment là est sévère à notre égard avec trois fautes offensives sifflées contre nous. Spencer assure à ce moment là la marque.

- 2ème quart-temps : Limoges reste au contact en intensifiant sa défense (39-41)

Le calvaire se poursuit en ce début de quart-temps. Le CSP souffre physiquement même si Vene permet de réduire le score. La machine banlieusarde commence à se dérègler un peu. L'arbitrage est plus équilibré.
Harper et Paumier permettent aux cerclistes de revenir à 4 points à 3 minutes 11 de la fin de la mi-temps.
La belle séquence limougeaude, la montée de l'intensité défensive associée à un arbitrage moins tatillon du trio arbitral permettent de rester au contact. Cummings réussit un air ball magnifique. La soirée ne sera pas un fleuve tranquille pour les locaux. Hugo réussit un gros passage en étant en feu et permet même de revenir à deux points. Le clan limougeaud est aux anges. Hunter donne quatre points d'avance à Boulogne-Levallois. Le CSP a gagné la bataille des rebonds en cette première mi-temps.

- 3ème quart-temps : le CSP décroche une nouvelle fois pour revenir au contact[ (58-62)

Début du troisième quart-temps. Massinburg permet aux CSP d'être à parité (41-41).
Les métros se mettent à hausser leur niveau de jeu tandis que les cerclistes balbutient les systèmes en attaque face à la défense made in Collet. Ce début de match est haché par les rossignols du soir où 3 marchés sont sifflés successivement. Harper prend un courant d'air de Konaté, ce qui donne 9 points d'avance aux locaux. Lang réussit (enfin) un tir primé. Limoges reste au contact des locaux. Le CSP tremble sur ses bases quand Hunter réussit un magnifique dunk qui électrise la salle (58-48). Les cerclistes sont proches de la rupture. Le public est derrière les siens. Massimo prend un temps-mort ô combien justifié.
Timothé prend ses responsabilités et réussit un trois points après une perte de balle. Ce garçon est décidément en fort progrès. Massinburg assure lui aussi le scoring. Faute technique sifflée contre Hunter. Nicolas réussit deux lancers-francs et Massinburg un. Le CSP revient à deux points à 1 minute 10 de la fin du troisième quart-temps. Massinburg assure la marque. Une belle séquence offensive des limougeauds, un fait de jeu (les deux fautes techniques sifflées contre Hunter) relancent les limougeauds dans la partie.

- 4ème quart-temps : les cerclistes s'accrochent jusqu'au bout sans pouvoir inverser le score (74-80)[/b]

Hornsby leur donne 6 points d'avance (67-61). Le CSP ne reviendra plus.Harper qui va rester sur le parquet lors de ce dernier quart-temps est inefficace en diable. Il réussit quand même un tir au buzzer miraculeux. Le match est joué même si Paumier permet de revenir à 6 points. Les métropolitains reprennent 9 points d'écart avant que Massinburg et Lang permettent de rester à un étiage de cinq, six points.
Massimo Cancellieri prend un temps-mort en fin de match. Massinburg aux lancers-francs en réussit un sur deux. Score final : 74-80. Si le CSP n'a jamais été en mesure de l'emporter dans ce dernier quart-temps, il n"a jamais lâché face à une équipe tout aussi bien organisée qu'elle mais aux valeurs individuelles plus affirmées.

L'ANALYSE

Le CSP a montré encore une fois que cette saison quelque soit l'adversaire, il fera jeu égal avec son adversaire du soir quel que soit le niveau de jeu et d'adresse de ses propres leaders offensifs. J'ai vu sur ce parquet les monégasques sombrer pour rester cloués à presque trente points d'écart.

Il s'est trouvé en panne d'adresse face à un adversaire qui a cadenassé efficacement les velléités offensives des notres. C'est le cas notamment de Nicolas Lang et de CJ Massinburg qui n'ont pas eu de tirs ouverts.
L'arrivée de CJ Blakes va multiplier les possibles dans les solutions offensives lorsque les défenses empêchent nos fers de lance offensifs de s'exprimer. .

COACHING ET JOUEURS

Un petit bémol au coaching de Massimo pourtant toujours aussi conséquent : le maintien sur le parquet de Demonte Harper qui, match après match, mais surtout ce soir montre son incapacité à prendre le match à son compte alors que toutes ses actions sont axées sur cette intention. Chiffres à l'appui : 31 minutes, 8 points, 6 passes décisives; 5 balles perdues, 2 d'évaluation.
A chaque fois qu(il partait balle en main, on se demandait comment son action allait finir. Massinburg n'a pas été suffisamment utilisé dans un autre schéma de jeu qui n'aurait pas consisté à balancer la balle à Harper avec le résultat qu'on connaît.

Timothé Crusol avait fort à faire hier soir. Il a montré qu'il a encore progressé dans la conduite du jeu, la prise de shoot et surtout de faire face quand il y avait le feu à la maison. Il a encore progressé par rapport au match de Nanterre.

Nicolas Lang s'est retrouvé , et ceci dès le début du match, surveillé de près, dans l'incapacité de trouver un shoot ouvert. Il a donné ce qu'il a pu mais n'a pu artiller as usual.

Vene a été fort utile ce soir réalisant un bon match offensivement et défensivement notamment lorsqu'on était dans la tempête. Il a été très utile dans le jeu sans ballon.

Grismay Paumier a réussi face à des intérieurs de gros calibres un match consistant. Ses statistiques confirment ce que j'ai vu sur place.Il a réalisé un gros, gros match face à des intérieurs référencés (des CV,) t impliqués sur le parquet.
Il convient de noter aussi le bon passage de Spencer lors de son passage sur le parquet pendant 8 minutes. Il est allé défier les intérieurs métropolitains en réussissant trois beaux tirs près du cercle.
Pinkins n'a pas vu le jour sur ce match.

J'AI AIMé :

- le collectif : cette force d'être toujours dans le match face à une belle équipe des Métros composée de très, très fortes individualités.

- les expats ont été derrière leur équipe en nombre en les soutenant toute la partie et en les applaudissant fortement en fin de match.

RETOUR à BEAUBLANC POUR LA RéCEPTION DE Chartres en coupe de France


Les cerclistes, avant un déplacement à Chalons Reims en Jeep Elite vendredi prochain recevront Chartres, pensionnaire de nationale 1, match qui devrait permettre à nos protégés de faire tourner l'effectif tout en franchissant sans frayeur un tour supplémentaire de la coupe de France.

  • Autour du match
  • Commentaires (28)